San Francisco Life
Bonjour et bienvenue sur le Forum de San Francisco Life ! =)

Nous sommes toujours ravis d'accueillir de nouveaux membres et si tu veux t'inscrire, n'oublie pas de choisir un nom et un prénom

Petite précisions : Pour l'inscription, tu n'as pas besoin d'activer ton compte ! =)

Nous espérons te voir bientôt parmi nous ^^

Clara, Fondatrice du Forum.



 

Partagez|

Mon ombre dans ta lumière ! [PV Abby]

San Francisco Life :: San Francisco :: ♣ Potrero Hill :: ♥ Villas & Maisons
Vince Darkwood
Vince Darkwood
Journaliste
Masculin
Messages : 54

Ven 7 Déc - 12:42
Deux mois après avoir foiré mon contrat : http://girlyacademy.allgoo.net/t14263-faudrait-quand-mme-pas-le-tuer#284859

Raison ? Déraison ?
feat. Abby !
“La liberté appartient à ceux qui l’ont conquise.” André Malraux



Je bosse ! J'adore mon métier de journaliste... mais aussi mes occupations parallèles ! J'ai eu l'occasion de répondre présent pour trois contrats ces deux derniers mois et les rentrées d'argent sont forcément à la hauteur de mes activités. Tout cela pour vous dire que je n'ai aucune raison de me plaindre, je ne manque de rien !

Pourtant... parce que vous vous doutez qu'il y a un "mais" derrière tout ça... il y a une chose qui me perturbe, un nuage dans mon ciel bien bleu... le petit grain de sable qui vient empêcher les rouages de ma vie de tourner sans anicroche ! Ce grain de sable porte un nom, ou, devrais-je dire, un prénom : Abby...

Vous vous souvenez ?! Celle qui est venu m'empêcher de faire ce pourquoi elle m'a payé ?!... Une rencontre avec elle, un début de nuit sous un arbre... rencontre qui a duré un quart d'heure maximum si ma mémoire ne me fait pas défaut !... Et là voilà qui continue de me déranger dans ma vie de tous les jours...

En même temps, c'est de ma faute ! Ces dernières semaines, j'ai fait ce que je qualifierais de grand n'importe quoi... Je l'ai suivie, espionnée, à la sortie de son boulot, aux abords de son domicile, même parfois lorsqu'elle a fait ses courses... lorsqu'elle est sortie avec des copines... Bref, j'ai fait ce que je sais faire de mieux : surveiller en me fondant dans le décor !

Et ce soir, alors que la nuit tombe, habillé de noir, un sweet avec capuche rabattue sur ma tête, je suis planqué sur le trottoir face à son boulot et j'attends qu'elle sorte. Pourquoi me direz vous ? Je n'en sais trop rien. Ou plutôt, je ne veux pas m'interroger sur le pourquoi des choses... J'ai envie de la voir et je fais ce qu'il faut pour, c'est tout ! Je suis caché dans l'ombre et je ne quitte pas des yeux l'entrée du magasine où elle bosse lorsque enfin, je la vois apparaitre...

Je reste immobile, décidé à la suivre comme son ombre une fois de plus... Mais le destin s'en mêle et un groupe de gars arrivent en courant sur le trottoir où je me trouve. Pas le temps de me pousser que me voilà propulsé en pleine lumière alors que les gens crient sur ceux qui bousculent tout et tout le monde sur leur passage... Je n'ai pas la possibilité de me fondre dans l'ombre assez rapidement quand Abby porte son attention dans ma direction... et durant quelques courtes secondes, nous nous retrouvons, regard accroché l'un à l'autre, immobiles, chacun de nous sur un trottoir opposé mais face à face...

Voir le profil de l'utilisateur
Abby Steenfield
Abby Steenfield
Féminin
Messages : 37

Dim 13 Jan - 18:43
Faudrait quand même pas le tuer!

feat. Abby & Vince

Deux mois… deux putains de mois c’est écoulé depuis que j’ai payé un monstre… non j'exagère quand même, car si c’était réellement le cas, je ne serais surement plus là dans mon bureau de rédactrice, mais enterré sous un arbre.
Depuis ce fameux soir, j’ai essayer de prendre contact à plusieurs reprises avec Maxwell , mais rien à faire, aucune réponse à mes appelles et lorsque je me suis rendu à son domicile pour lui parlait face à face, je me suis retrouvé devant une grille fermée avec une grosse chaîne et un verrou, le tout accompagné d’un panneau de vente immobilière.

Etait il encore en vie? peut être filtrait-il tout simplement mes appels?
Impossible de savoir et cela me tracassait réellement.
Plusieurs fois j’ai hésité à contacter ce dingue que j’avais contacté pour… pour je ne sais quoi d’ailleurs… mais je n’ose imaginer ce qu’il aurait pu me faire pour avoir essayer de reprendre contact avec lui.

Alors, j’ai tenté de reprendre une vie des plus normal, loin des contracts interdit, loin de mon ex, pour cette part ce n’était pas tant difficile, mais oublier cet homme rencontré en pleine nuit… c’était carrément autre chose. Il m’avait fait la peur de ma vie et depuis, j’avais l’impression d’être traqué comme un lapin durant la période de chasse.

Pourquoi cette sensation d’être constamment suivie me poursuivait-elle?
Je ne parvenais pas à oublier ce regard, même la nuit dans mes rêves il me hantait. C’était… un regard que… j’ai tellement de mal à le qualifiait, il me faisait peur, mais à la fois, il se passer quelque chose quand nos regards se croiser, mais quoi? comment interpréter tout cela?

Je suis perdue, je veux dire, psychologiquement perdue, car je dois vraiment être folle pour croire que quelque chose c’était passer entre nous, alors que j’étais sous la menace, qu’il aurait pu me tuais à n’importe quel moment.

Ce soir, lorsque je quitte mon bureau, je m’arrête devant le bâtiment ou je bosse, pour réhausser ma sacoche qui glisse de mon épaule, j’ai ramené du travail à la maison, je n’arrête pas depuis un moment, car j’ai constamment la tête dans les étoiles. J’attrape ma capuche pour recouvrir mes cheveux, un léger crachin de pluie… rien de pire pour avoir des cheveux qui frise n’importe comment.

C’est à ce moment précis, où ma capuche se pose sur ma tête, que des cris d’ado chahuteur attire mon attention vers le trottoire en face et que ce regard… ce fameux regard qui me hante depuis deux mois maintenant, croise de nouveau le mien.
Ma respiration se coupe et je m’immobilise, incapable de bouger, incapable de prendre une décision. Fuire? rester? traverser pour le rejoindre ou prendre mes jambes à mon cou?

*fuis Abby, il est là pour toi, c’est ton tour ce soir*

Mais je suis là, incapable de bouger.

*Fuiiis putaiin*

Un frisson me parcours. La peur? la pluie?
Puis je réagit enfin, me tourne dans la direction que j’aurais du prendre depuis le moment ou je suis sortie du bâtiment du magazine. j'accélère, essayant de m’enfonçais sous ma capuche, mais il m’a vu… il m’a forcément vu…

“Putain de merde…. Putain de merde… Il va me liquidais…”

Pourquoi est-il là?
Qu’es qu’il veut?
Me tuais? de l’argent?
Pourquoi putain… pourquoi !!!



made by guerlain for bazzart
Voir le profil de l'utilisateur
Vince Darkwood
Vince Darkwood
Journaliste
Masculin
Messages : 54

Dim 13 Jan - 22:50
Raison ? Déraison ?
feat. Abby !
“La liberté appartient à ceux qui l’ont conquise.” André Malraux



Il faut croire que je deviens complètement crétin à force de penser à cette nana ! La preuve ?! A l'instant même... Jamais... Bordel, non, jamais je ne me serais laisser surprendre par ce troupeau d'attardés qui m'a foncé dessus alors que je surveillais la sortie du bureau sur le trottoir face à moi...

J'anticipe tout ! Je surveille tout ! Je fais attention à tout et tout le monde tout le temps... Alors pourquoi bordel ?! Pourquoi ce soir, je me retrouve devant ma "cible" - certes de l'autre côté de la rue - mais en position découverte ?! De telle façon qu'elle n'a aucun mal à me voir... Parce que je suis un sombre idiot et que j'ai zappé ce qui m'entourait, bien trop obnubilé par la pensée de la revoir...

Il me suffit de la regarder pour comprendre ce qui se passe en elle ! Elle se fige un instant et elle doit être en train de se demander quelle option choisir... m'affronter ou fuir ! Elle n'a pas d'autres choix. A la posture de son corps, je n'ai aucun mal à imaginer à quel point elle doit être tendue et surtout, je sais, je sens qu'elle a toujours peur de moi...

Je n'ai toujours pas bougé d'un poil, même mes yeux ne cillent pas alors qu'ils sont toujours fixés sur elle ! J'attends de voir ce qu'elle va faire... et enfin elle se met en mouvement mais pas vers moi. Elle a décidé de fuir, je le réalise immédiatement à l'accélération de ses pas et je pense qu'elle se retient pour ne pas courir même s'il en crève d'envie...

A mon tour d'hésiter ! Je pourrais courir et la rattraper en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, mais je ne veux pas qu'elle hurle au milieu de la rue et que les flics s'en mêlent... En même temps, je ne crois pas que ce soit ce qu'elle veut elle non plus ! Elle a quand même passé un contrat avec moi et elle ne doit pas souhaiter que la terre entière soit au courant...

Mais peu importe, je ne veux pas prendre le risque... Je recule, me fond de nouveau dans l'ombre et sans réfléchir, j'emprunte un autre chemin que le sien... Je me mets à courir car je sais où elle va ! Chez elle... Je sais ses habitudes et même si elle s'arrête en route pour acheter une bricole ou deux, elle va rentrer et je compte bien y être avant elle...

Je n'ai aucun mal à arriver à son domicile avant qu'elle n'y soit ! Il fait déjà nuit et je crochète rapidement sa porte d'entrée, me glisse à l'intérieur et je referme la porte comme elle était !... Je ne porte pas de parfum qui pourrait la prévenir d'une présence étrangère. Il me suffit donc de rester planqué correctement car je veux qu'elle referme correctement sa porte avant de me montrer...

Voir le profil de l'utilisateur
Abby Steenfield
Abby Steenfield
Féminin
Messages : 37

Jeu 17 Jan - 9:26
Faudrait quand même pas le tuer!

feat. Abby & Vince

J'accélère le pas, mais si je pouvais courir tout en passant inaperçue aux yeux des autres, je le ferais sans aucune hésitation. Je veux mettre le plus de distance possible entre lui et moi, le plus rapidement sera le mieu. Je n’ose même pas jeter un oeil derrière moi et de constater qu’il pourrait être là, juste à quelques mètres.

Pourtant, alors que je ne suis plus qu’à quelques mètres de ma petite maison, je prend le temps de regarder derrière moi, hors de question de me faire attaquer contre la porte, une fois dedans, il pourrait faire de moi ce qu’il voudrait. Mais il n’y a personne. Dans le doute, je me retourne totalement, mais personnes, la pluie à du dissuader les plus courageux à sortir et… sans doute que pour cet homme, c’est exactement la même chose.

Je soupire de soulagement, plongeant ma main dans mon sac pour attraper mon trousseau de clef, qui se trouve au même endroit que prévue, j’ouvre la porte et pénètre à l’intérieur, une fois la porte refermer, de nouveau je soupire, prenant soin de la verrouiller, qui sait… peut être qu’il a su se cacher pour que je ne l’aperçois pas et qu’il tentera d'entrer dans quelques minutes, pensant que je laisserais ouvert ou…

“Je deviens parano ma parole”

Je secoue légèrement la tête, avançant de deux pas vers mon porte manteau ou j’abandonne mon sac et mon manteau trempait.

“Satané pluie”

L’eau coule déjà sur le carrelage de mon entrée, comme si j’avais le temps de m’occupais du ménage, pour que le temps m’en rajoute en plus.


made by guerlain for bazzart
Voir le profil de l'utilisateur
Vince Darkwood
Vince Darkwood
Journaliste
Masculin
Messages : 54

Lun 21 Jan - 18:39
Raison ? Déraison ?
feat. Abby !
“La liberté appartient à ceux qui l’ont conquise.” André Malraux



Je suis chez elle ! Chez Abby... Celle qui occupe un peu trop mes pensées depuis plusieurs semaines. C'est la première fois que je me retrouve dans son intérieur. J'aurais pu visiter les lieux alors qu'elle travaille, c'est vrai... mais ce n'est pas ce dont j'avais envie. Ce que j'aurais aimé, c'est qu'elle m'y invite...

Mais là, pour le coup, c'est foutu ! Je l'ai vu dans son regard tout à l'heure... Elle ne doit pas penser à moi comme je pense à elle ! Non... Elle doit certainement me voir dans ses cauchemars... Elle a peur de moi et je ne sais pas ce que je pourrais faire pour que ça cesse...

Je suis immobile dans la pénombre mais je secoue lentement la tête en me traitant d'imbécile ! Pourquoi suis-je entré chez elle de cette manière ?! J'aurais du attendre qu'elle soit rentrée et j'aurais simplement sonné à sa porte... Parce que si elle a déjà peur de moi, ce n'est pas mon comportement qui va la calmer...

Bordel de bordel ! Je suis incapable de fonctionner normalement face à cette nana... Pourquoi ?! Je devrais rester loin d'elle ! Elle est un danger pour moi, elle ne peut m'apporter que des problèmes... Il faut que je me casse d'ici, maintenant ! Mais j'ai à peine le temps de faire un pas en avant que j'entends qu'on glisse une clé dans la serrure. Du coup, je fais marche arrière et me fond de nouveau dans la pénombre...

Je ne bouge plus, je ne respire même plus, les yeux mi clos... Je me focalise sur les bruits ! Elle referme sa porte, avance vers le porte manteau que j'ai vu en entrant... Elle peste contre la pluie et son parfum me parvient ! Une vraie madeleine de Proust ! Je ferme totalement les yeux et je la revois contre l'arbre, le bout de mes doigts qui glisse le long de sa mâchoire...

Merde... Voilà que ça me reprend ! Je déconnecte de l'instant présent et c'est comme ça que je me suis fait avoir tout à l'heure ! Quand je vous dis qu'elle est un vrai danger pour moi, je ne plaisante pas !... Je pourrais repartir comme je suis venu, la laisser s'éloigner, ouvrir la porte et filer dans la nuit sans demander mon reste mais ce n'est pas ce que je veux, même si ce serait l'acte le plus intelligent que je ferais ce soir...

Tout ça passe à une vitesse dingue dans ma tête mais avant que mon cerveau ne prenne une décision, mon corps en a déjà pris une autre ! Je bouge sans bruit et rapidement... Derrière elle, je passe un bras autour de son torse et la plaque contre moi, ses bras prisonniers du mien... et dans le même temps, mon autre main se pose contre sa bouche pour qu'elle ne hurle pas...

Je me penche et approche mes lèvres d'une de ses oreilles... Je lui dis le plus doucement possible et d'une voix calme... "Je ne te veux pas de mal... Je veux juste te parler... Je vais enlever ma main et reculer... Mais ne te mets pas à crier, on n'a pas envie, ni toi, ni moi, de voir les flics débarquer... On est d'accord ?!..."

J'ôte lentement la main de ses lèvres et lentement mon bras desserre son emprise autour d'elle... prêt à revenir à ma position initiale si elle a la mauvaise idée de crier, de tenter de fuir ou de faire n'importe quelle autre chose idiote...

Voir le profil de l'utilisateur
Abby Steenfield
Abby Steenfield
Féminin
Messages : 37

Dim 3 Fév - 20:37
Mon ombre dans ta lumière !

feat. Abby & Vince

Pourquoi Diable m’aurait-il suivit? sérieusement, ma parole, je deviens folle, peut être qu’une petite visite chez un bon Psychologue me ferais le plus grand bien, ou alors juste une séance de confession à l’église du coin de la rue?  Pourtant cette fois j’en suis bien sur, je n’ai pas rêver, il était là sur le trottoir face aux bureau du journal. hasard? j’en doute réellement a moins que….

Je lâche un soupire, remuant un peu la tête tout en me débarrassant de mes affaires humide. J’envisage de prendre une bonne douche, pour me retirer toutes ces idées complètement farfelue que je garde malgré tout en tête. Comme ci ce type voudrais me revoir. Pourquoi faire d’ailleurs? mise à part me tuais?

* Evidemment que s’il revenait ça serais pour te tuais!! tu as fait échouer son contrat idiote *

Je sens mon coeur s’accélérer de plus belle, la peur prendre possession de mon corps, je me souviens encore de sa main sur ma gorge, j’entend encore sa voix… et j’ai toujours ce mélange de sensation qui me possède quand je me replonge dans ce souvenir. Mélange de peur et d’excitation.

"T’es complètement folle ma pauvre fille"

Et c’est pile à ce moment ou je me parle à moi même, que quelqu’un m’attrape par derrière, pose sa main sur ma bouche et me bloque tout mouvement que je pourrais éventuellement, envisager de faire.

"Je ne te veux pas de mal... Je veux juste te parler... Je vais enlever ma main et reculer... Mais ne te mets pas à crier, on n'a pas envie, ni toi, ni moi, de voir les flics débarquer... On est d'accord ?!..."

Cette voix !
Non j’hallucine encore surement, ce n’est pas… possible…
Qui d’autre pourrais me vouloir … il me veux quoi d’ailleurs, lui qui affirme ne pas vouloir me faire de mal??

Je reste muette, de toute façon je n’ai pas tellement le choix, sa main ganté se trouvant toujours sur mes lévres. Je remue cependant la tête, pour lui faire savoir que j’ai entendu ce qu’il vient de me recommander de faire et que je suis d’accord avec cela. Ais-je le choix?

Suite à quoi, je sens son emprise sur moi se relâcher tout doucement et une fois que je me sens plus libre, je ne sais pas ce qu’il me prend, l’adrénaline? la peur? quoi qu’il en soit, je ne maîtrise pas réellement ce que je fais, je me tourne pour lui faire face, me reculant contre le mur derrière moi.

“Vous? pourquoi? j’ai rien dis à personne je vous le jure!! alors j’étais pas folle ? vous me suiviez n'est pas? je… je vous jure que … que j’ai rien dis… vous… vous êtes là pour me tuais?? c’est ça hein?”

Mon coeur bat tellement vite et avec la peur,  je n’arrive même plus à contrôler ce flot de parole qui s’échappe de ma bouche. Ma main s’abat sur mes lèvres, le regard grand ouvert, poser sur celui qui est sans aucun doute revenue pour me tuais.



made by guerlain for bazzart
Voir le profil de l'utilisateur
Vince Darkwood
Vince Darkwood
Journaliste
Masculin
Messages : 54

Lun 4 Fév - 10:50
Raison ? Déraison ?
feat. Abby !
“La liberté appartient à ceux qui l’ont conquise.” André Malraux



J'ai l'impression de revivre cette courte scène chez son ex, ou du moins, dans le jardin qui entoure sa propriété... J'ai du tenir Abby de la même manière, lui poser la main sur la bouche comme maintenant... sauf que je ne lui ai pas dit les mêmes choses car ce soir là, à la différence d'aujourd'hui, je voulais qu'elle ait peur de moi et je ne savais pas ce que j'allais faire d'elle...

Quoique, à bien y réfléchir, là tout de suite, je ne sais pas non plus ce que je veux faire exactement !... Elle hoche doucement la tête et je décide de lui faire un minimum confiance et pour ça, je la relâche lentement. Une seconde plus tard, la voilà face à moi, le dos contre le mur... C'est la première fois que nous nous voyons en pleine lumière et d'aussi près !

Certes, je l'ai suivie plus d'une fois mais je l'ai toujours vue de loin et cette fameuse soirée chez son ex, nous étions dans la pénombre... Son regard m'attire comme cette fois là... mais pas seulement ! Je la trouve très belle et je la ferais bien taire d'un baiser... car pour parler, elle parle ! Et il faut qu'elle plaque une main sur ses lèvres pour que je détache mon regard de sa bouche...

Je lève les yeux dans les siens et un bref moment je reste sans mot en réalisant qu'elle imagine que je puisse avoir envie de la tuer... Est ce vraiment la seule chose qu'elle voit lorsqu'elle me regarde ? Un tueur ?!... En même temps, je n'ai rien fait pour qu'elle pense autre chose de moi. Sans la quitter des yeux, j'enlève lentement les gants que je porte et je les glisse dans les poches de mon blouson...

"Si je venais pour te tuer, je n'enlèverais pas mes gants..."

Bon, ok ! Mon argument n'est peut être pas le meilleur mais c'est le premier qui me vient à l'esprit ! Si je devais commettre un crime, je ferais en sorte de ne pas laisser d'empreintes donc, forcément, je laisserais mes gants... Je retiens de justesse un soupir car bon sang, je ne sais pas comment m'y prendre avec elle...

Je n'ai pas de problème avec les femmes en général mais d'habitude, je les rencontre dans un bar, un club ou dans d'autres endroits propices aux échanges... je ne fais pas leur connaissance derrière un arbre, la nuit alors que je suis prêt à honorer un contrat !... Bref, pas simple d'essayer d'établir un contact dit "normal" avec une jeune femme qu'on a menacée, dont on a menacé aussi la famille au passage et qui, pire que tout, connait mon job... et pas celui qui est déclaré !...

"Je te l'ai dit, je ne te veux aucun mal... J'aimerais juste qu'on parle un peu tous les deux !... On pourrait rejoindre ta cuisine ?!... Je boirais bien un café ou un thé... un truc chaud histoire de nous réchauffer un peu..."

Je reste devant elle, attendant qu'elle se détende un peu... et qu'elle accepte de me servir quelque chose à boire....

Voir le profil de l'utilisateur
Abby Steenfield
Abby Steenfield
Féminin
Messages : 37

Hier à 7:47
Mon ombre dans ta lumière !

feat. Abby & Vince

Dans ma tête je revois tous ces moments ou j’étais persuadé que l’on me suivait, aujourd’hui cela semblait être évident, alors qu’au moment voulu, je me pensé folle. Mais le regard de cet homme m'obsédait depuis ce fameu soir ou il devait mettre un terme au harcèlement de mon ex petit ami, depuis, même en dormant je rêvais de lui.

Finalement oui, je devais être folle, qui fantasmerais sur une personne qui vous veut du mal? apparemment moi, Abby Steenfield.
J’étais contre le mur, incapable de bouger malgré qu’il ne me tienne plus comme un otage. Mes yeux se posent sur ses mains entrain de se dé-ganté.

"Si je venais pour te tuer, je n'enlèverais pas mes gants..."

Se voulait-il rassurant? j’avais du mal à comprendre ce qu’il faisait, ou encore pourquoi, mais j’étais persuadé que je ne tarderais pas à le savoir. S’il s’était présenter à moi, ce n’était surement pas sans une bonne explication, ce genre de gars ne se déplace pas juste pour prendre un thé.

"Je te l'ai dit, je ne te veux aucun mal... J'aimerais juste qu'on parle un peu tous les deux !... On pourrait rejoindre ta cuisine ?!... Je boirais bien un café ou un thé... un truc chaud histoire de nous réchauffer un peu..."

Entendait- il ce à quoi je venais de penser? avouez que c’est tout de même très troublant! la surprise s’affiche sur mon visage et la voix tremblante, tout autant que mes jambes, je m’éloigne doucement de lui en direction de la cuisine.

“Un thé je… oui ok… d’accord, allons… allons dans la cuisine alors”

Je ravale difficilement ma salive, c’est une blague? es qu’il attend que j’ai le dos tourné pour me tuais? t’es vraiment idiote Abby, il voudrait le faire ça serait déjà fait et tu serais pas entrain de t'agiter  à lui préparait le meilleure thé qu’il soit. J’attrape ma boite à compartiment ou je range mes sachets de thé et la dépose sur la table.

“Tenez… choisissez, il n’y a que l'embarra du choix”

Préparant la bouilloire pour l’eau, puis sa tasse, je me questionne sur le choix qu’il ferait. Menthe? un thé relevé pour une homme piquant. Fruit rouge? un peu de douceur.. ou agrumes peut être? il doit surement aimer ce qui est amer.

Non mais sérieusement !! je suis entrain de m'interrogeais sur ses goûts? alors qu’il a surement dans l’optique de me pourrir la vie? c’est officielle, je perds le ziboulo. Je dépose tasse et sucre, me permettant de mettre la même chose, mais hésitante malgré tout, alors je lui montre la seconde tasse, demandant l’autorisation.

“Je peux?”

Je suis chez moi et je demande autorisation… ça frise le ridicule, mais je n’ai pas envie de le fâchait, qui sait de quoi il serait capable! Toujours sur la défensive je reprend.

“Je vous assure que je n’ai parler de vous a personne, alors…. pourquoi... vous êtes hee... “ se racle la gorge “ici…”

la bouilloire venant de faire savoir que l’eau est prête, je me précipite dessus pour vite tourner le dos à ce bel…. trop bel inconnu. Je ferme les yeux, prenant une grande inspiration sensé me faire reprendre un rythme cardiaque des plus normal. Pourquoi il me fait ça? je ne comprend pas ce qu’il se passe.



made by guerlain for bazzart
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Comme une ombre dans la foule... [libre] [TERMINE]
» La lame de l'ombre
» Sur cette terre, comme l'ombre nous passons. Sortis de la poussière, nous y retournerons. PV Louvly
» Dans les ténèbres je suis née, mais pourtant c'est dans la lumière que je vie. Alors c'est que je suis une ombre! [FINI!]
» [Terminé] Une Ombre dans le tonnerre. [Vindicare]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
San Francisco Life :: San Francisco :: ♣ Potrero Hill :: ♥ Villas & Maisons-
Sauter vers: