San Francisco Life
Bonjour et bienvenue sur le Forum de San Francisco Life ! =)

Nous sommes toujours ravis d'accueillir de nouveaux membres et si tu veux t'inscrire, n'oublie pas de choisir un nom et un prénom

Petite précisions : Pour l'inscription, tu n'as pas besoin d'activer ton compte ! =)

Nous espérons te voir bientôt parmi nous ^^

Clara, Fondatrice du Forum.



 

Partagez|

Mon ombre dans ta lumière ! [PV Abby]

San Francisco Life :: San Francisco :: ♣ Potrero Hill :: ♥ Villas & Maisons
Vince Darkwood
avatar
Journaliste
Masculin
Messages : 49

Ven 7 Déc - 12:42
Deux mois après avoir foiré mon contrat : http://girlyacademy.allgoo.net/t14263-faudrait-quand-mme-pas-le-tuer#284859

Raison ? Déraison ?
feat. Abby !
“La liberté appartient à ceux qui l’ont conquise.” André Malraux



Je bosse ! J'adore mon métier de journaliste... mais aussi mes occupations parallèles ! J'ai eu l'occasion de répondre présent pour trois contrats ces deux derniers mois et les rentrées d'argent sont forcément à la hauteur de mes activités. Tout cela pour vous dire que je n'ai aucune raison de me plaindre, je ne manque de rien !

Pourtant... parce que vous vous doutez qu'il y a un "mais" derrière tout ça... il y a une chose qui me perturbe, un nuage dans mon ciel bien bleu... le petit grain de sable qui vient empêcher les rouages de ma vie de tourner sans anicroche ! Ce grain de sable porte un nom, ou, devrais-je dire, un prénom : Abby...

Vous vous souvenez ?! Celle qui est venu m'empêcher de faire ce pourquoi elle m'a payé ?!... Une rencontre avec elle, un début de nuit sous un arbre... rencontre qui a duré un quart d'heure maximum si ma mémoire ne me fait pas défaut !... Et là voilà qui continue de me déranger dans ma vie de tous les jours...

En même temps, c'est de ma faute ! Ces dernières semaines, j'ai fait ce que je qualifierais de grand n'importe quoi... Je l'ai suivie, espionnée, à la sortie de son boulot, aux abords de son domicile, même parfois lorsqu'elle a fait ses courses... lorsqu'elle est sortie avec des copines... Bref, j'ai fait ce que je sais faire de mieux : surveiller en me fondant dans le décor !

Et ce soir, alors que la nuit tombe, habillé de noir, un sweet avec capuche rabattue sur ma tête, je suis planqué sur le trottoir face à son boulot et j'attends qu'elle sorte. Pourquoi me direz vous ? Je n'en sais trop rien. Ou plutôt, je ne veux pas m'interroger sur le pourquoi des choses... J'ai envie de la voir et je fais ce qu'il faut pour, c'est tout ! Je suis caché dans l'ombre et je ne quitte pas des yeux l'entrée du magasine où elle bosse lorsque enfin, je la vois apparaitre...

Je reste immobile, décidé à la suivre comme son ombre une fois de plus... Mais le destin s'en mêle et un groupe de gars arrivent en courant sur le trottoir où je me trouve. Pas le temps de me pousser que me voilà propulsé en pleine lumière alors que les gens crient sur ceux qui bousculent tout et tout le monde sur leur passage... Je n'ai pas la possibilité de me fondre dans l'ombre assez rapidement quand Abby porte son attention dans ma direction... et durant quelques courtes secondes, nous nous retrouvons, regard accroché l'un à l'autre, immobiles, chacun de nous sur un trottoir opposé mais face à face...

Voir le profil de l'utilisateur
Abby Steenfield
avatar
Féminin
Messages : 35

Dim 13 Jan - 18:43
Faudrait quand même pas le tuer!

feat. Abby & Vince

Deux mois… deux putains de mois c’est écoulé depuis que j’ai payé un monstre… non j'exagère quand même, car si c’était réellement le cas, je ne serais surement plus là dans mon bureau de rédactrice, mais enterré sous un arbre.
Depuis ce fameux soir, j’ai essayer de prendre contact à plusieurs reprises avec Maxwell , mais rien à faire, aucune réponse à mes appelles et lorsque je me suis rendu à son domicile pour lui parlait face à face, je me suis retrouvé devant une grille fermée avec une grosse chaîne et un verrou, le tout accompagné d’un panneau de vente immobilière.

Etait il encore en vie? peut être filtrait-il tout simplement mes appels?
Impossible de savoir et cela me tracassait réellement.
Plusieurs fois j’ai hésité à contacter ce dingue que j’avais contacté pour… pour je ne sais quoi d’ailleurs… mais je n’ose imaginer ce qu’il aurait pu me faire pour avoir essayer de reprendre contact avec lui.

Alors, j’ai tenté de reprendre une vie des plus normal, loin des contracts interdit, loin de mon ex, pour cette part ce n’était pas tant difficile, mais oublier cet homme rencontré en pleine nuit… c’était carrément autre chose. Il m’avait fait la peur de ma vie et depuis, j’avais l’impression d’être traqué comme un lapin durant la période de chasse.

Pourquoi cette sensation d’être constamment suivie me poursuivait-elle?
Je ne parvenais pas à oublier ce regard, même la nuit dans mes rêves il me hantait. C’était… un regard que… j’ai tellement de mal à le qualifiait, il me faisait peur, mais à la fois, il se passer quelque chose quand nos regards se croiser, mais quoi? comment interpréter tout cela?

Je suis perdue, je veux dire, psychologiquement perdue, car je dois vraiment être folle pour croire que quelque chose c’était passer entre nous, alors que j’étais sous la menace, qu’il aurait pu me tuais à n’importe quel moment.

Ce soir, lorsque je quitte mon bureau, je m’arrête devant le bâtiment ou je bosse, pour réhausser ma sacoche qui glisse de mon épaule, j’ai ramené du travail à la maison, je n’arrête pas depuis un moment, car j’ai constamment la tête dans les étoiles. J’attrape ma capuche pour recouvrir mes cheveux, un léger crachin de pluie… rien de pire pour avoir des cheveux qui frise n’importe comment.

C’est à ce moment précis, où ma capuche se pose sur ma tête, que des cris d’ado chahuteur attire mon attention vers le trottoire en face et que ce regard… ce fameux regard qui me hante depuis deux mois maintenant, croise de nouveau le mien.
Ma respiration se coupe et je m’immobilise, incapable de bouger, incapable de prendre une décision. Fuire? rester? traverser pour le rejoindre ou prendre mes jambes à mon cou?

*fuis Abby, il est là pour toi, c’est ton tour ce soir*

Mais je suis là, incapable de bouger.

*Fuiiis putaiin*

Un frisson me parcours. La peur? la pluie?
Puis je réagit enfin, me tourne dans la direction que j’aurais du prendre depuis le moment ou je suis sortie du bâtiment du magazine. j'accélère, essayant de m’enfonçais sous ma capuche, mais il m’a vu… il m’a forcément vu…

“Putain de merde…. Putain de merde… Il va me liquidais…”

Pourquoi est-il là?
Qu’es qu’il veut?
Me tuais? de l’argent?
Pourquoi putain… pourquoi !!!



made by guerlain for bazzart
Voir le profil de l'utilisateur
Vince Darkwood
avatar
Journaliste
Masculin
Messages : 49

Dim 13 Jan - 22:50
Raison ? Déraison ?
feat. Abby !
“La liberté appartient à ceux qui l’ont conquise.” André Malraux



Il faut croire que je deviens complètement crétin à force de penser à cette nana ! La preuve ?! A l'instant même... Jamais... Bordel, non, jamais je ne me serais laisser surprendre par ce troupeau d'attardés qui m'a foncé dessus alors que je surveillais la sortie du bureau sur le trottoir face à moi...

J'anticipe tout ! Je surveille tout ! Je fais attention à tout et tout le monde tout le temps... Alors pourquoi bordel ?! Pourquoi ce soir, je me retrouve devant ma "cible" - certes de l'autre côté de la rue - mais en position découverte ?! De telle façon qu'elle n'a aucun mal à me voir... Parce que je suis un sombre idiot et que j'ai zappé ce qui m'entourait, bien trop obnubilé par la pensée de la revoir...

Il me suffit de la regarder pour comprendre ce qui se passe en elle ! Elle se fige un instant et elle doit être en train de se demander quelle option choisir... m'affronter ou fuir ! Elle n'a pas d'autres choix. A la posture de son corps, je n'ai aucun mal à imaginer à quel point elle doit être tendue et surtout, je sais, je sens qu'elle a toujours peur de moi...

Je n'ai toujours pas bougé d'un poil, même mes yeux ne cillent pas alors qu'ils sont toujours fixés sur elle ! J'attends de voir ce qu'elle va faire... et enfin elle se met en mouvement mais pas vers moi. Elle a décidé de fuir, je le réalise immédiatement à l'accélération de ses pas et je pense qu'elle se retient pour ne pas courir même s'il en crève d'envie...

A mon tour d'hésiter ! Je pourrais courir et la rattraper en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, mais je ne veux pas qu'elle hurle au milieu de la rue et que les flics s'en mêlent... En même temps, je ne crois pas que ce soit ce qu'elle veut elle non plus ! Elle a quand même passé un contrat avec moi et elle ne doit pas souhaiter que la terre entière soit au courant...

Mais peu importe, je ne veux pas prendre le risque... Je recule, me fond de nouveau dans l'ombre et sans réfléchir, j'emprunte un autre chemin que le sien... Je me mets à courir car je sais où elle va ! Chez elle... Je sais ses habitudes et même si elle s'arrête en route pour acheter une bricole ou deux, elle va rentrer et je compte bien y être avant elle...

Je n'ai aucun mal à arriver à son domicile avant qu'elle n'y soit ! Il fait déjà nuit et je crochète rapidement sa porte d'entrée, me glisse à l'intérieur et je referme la porte comme elle était !... Je ne porte pas de parfum qui pourrait la prévenir d'une présence étrangère. Il me suffit donc de rester planqué correctement car je veux qu'elle referme correctement sa porte avant de me montrer...

Voir le profil de l'utilisateur
Abby Steenfield
avatar
Féminin
Messages : 35

Jeu 17 Jan - 9:26
Faudrait quand même pas le tuer!

feat. Abby & Vince

J'accélère le pas, mais si je pouvais courir tout en passant inaperçue aux yeux des autres, je le ferais sans aucune hésitation. Je veux mettre le plus de distance possible entre lui et moi, le plus rapidement sera le mieu. Je n’ose même pas jeter un oeil derrière moi et de constater qu’il pourrait être là, juste à quelques mètres.

Pourtant, alors que je ne suis plus qu’à quelques mètres de ma petite maison, je prend le temps de regarder derrière moi, hors de question de me faire attaquer contre la porte, une fois dedans, il pourrait faire de moi ce qu’il voudrait. Mais il n’y a personne. Dans le doute, je me retourne totalement, mais personnes, la pluie à du dissuader les plus courageux à sortir et… sans doute que pour cet homme, c’est exactement la même chose.

Je soupire de soulagement, plongeant ma main dans mon sac pour attraper mon trousseau de clef, qui se trouve au même endroit que prévue, j’ouvre la porte et pénètre à l’intérieur, une fois la porte refermer, de nouveau je soupire, prenant soin de la verrouiller, qui sait… peut être qu’il a su se cacher pour que je ne l’aperçois pas et qu’il tentera d'entrer dans quelques minutes, pensant que je laisserais ouvert ou…

“Je deviens parano ma parole”

Je secoue légèrement la tête, avançant de deux pas vers mon porte manteau ou j’abandonne mon sac et mon manteau trempait.

“Satané pluie”

L’eau coule déjà sur le carrelage de mon entrée, comme si j’avais le temps de m’occupais du ménage, pour que le temps m’en rajoute en plus.


made by guerlain for bazzart
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Comme une ombre dans la foule... [libre] [TERMINE]
» La lame de l'ombre
» Petite échoppe cachée, à l'ombre, dans un coin.
» Sur cette terre, comme l'ombre nous passons. Sortis de la poussière, nous y retournerons. PV Louvly
» ( Effy ) ? Nous ne faisons que passer dans l'ombre et la lumière.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
San Francisco Life :: San Francisco :: ♣ Potrero Hill :: ♥ Villas & Maisons-
Sauter vers: