San Francisco Life
Bonjour et bienvenue sur le Forum de San Francisco Life ! =)

Nous sommes toujours ravis d'accueillir de nouveaux membres et si tu veux t'inscrire, n'oublie pas de choisir un nom et un prénom

Petite précisions : Pour l'inscription, tu n'as pas besoin d'activer ton compte ! =)

Nous espérons te voir bientôt parmi nous ^^

Clara, Fondatrice du Forum.



 

Partagez|

Faudrait quand même pas le tuer!

San Francisco Life :: San Francisco :: ♣ Potrero Hill :: ♥ Villas & Maisons
Abby Steenfield
avatar
Féminin
Messages : 10

Jeu 3 Mai - 10:12
Faudrait quand même pas le tuer!

feat. Abby & Vince

Mais qu'es que j'ai fais ?
J'ai payé cet homme sans réfléchir, mais je regrette déjà la décision que j'ai prise. Que va-t-il lui faire ? La façon dont il me parlait au téléphone, me faisait clairement comprendre qu'il le tuerait. Mais de quel façon ? Est-ce que c'est ce que je recherchais quand j'ai pris contacte avec cet inconnu ?

Cela fait plus d'une heure que le virement est effectué, que je suis installé devant mon ordinateur à fixé la photo de Maxwell. Pourquoi es qu'il a fallut qu'il me harcèle pour de l'argent. C'est tellement débile ! Nous étions deux ce soir là, pourquoi je serais la seule fautive ?

Je ferme les yeux un cours instant et pour la einiéme fois, je revis la scène, cet incident de voiture, ce cadavre que l'on élimine, cette promesse que l'on se fait, ce baiser qui conclu notre pacte. Lorsque j'ouvre les yeux de nouveau, je transpire, mes mains sont moites et mon cœur bat à cent à l'heure.
Non Maxwell ne mérite pas de mourir... pas à cause de moi ! Pas de cette façon !
Je lui parlerait et on trouvera sûrement une solution, mais... je n'ai aucun droit pour programmer sa mort.

J'attrape mon téléphone et compose le numéro de cet inconnu chargeait de tuer mon ex petit ami, mais rien à faire, malgré mon insistance il ne décroche plus.


« Putain... mais répond Bordel !!! »


J'hurle dans le combiné, dans l'espoir sans doute qu'il m'entend sans décrocher, mais c'est peine perdu. J'enfonce mon portable dans la poche arrière de mon jean noir, me lève de ma chaise de bureau. Quand j'atteins le couloir de mon entrée d'appartement, d'une main j'attrape ma veste, de l'autre les clefs de ma voiture.
Sans plus réfléchir, je prend la route pour chez Maxwell. Il n'est peut être pas trop tard ? Il n'est sûrement pas trop tard.

Il me faut malgré tout une bonne quinzaine de minute pour arriver en métro devant cette maison que je connais si bien car elle a toujours fais partie de ma vie. Maxwell à toujours vécue dans cette maison entourer de grille noir. Avant elle appartenait à ses parents, mais en vieillissant, ils ont préféré un appartement dans le centre ville, plus proche de tout, alors que cette maison entourer d'arbre les tenaient malgré tout éloigné de pas mal de chose.

C'est une maison magnifique, entouré par un jardin, celui ci étant protéger par ces grandes grilles et ce portail malheureusement ouvert face à moi quand j'arrive. Maxwell ne craint rien, alors pourquoi il se barricaderait !
Je soupire à cette pensée...


* Pourtant ta vie est en danger... à cause de moi *


Je regrette un peu plus encore cette conversation téléphonique, cette décision que j'ai prise.
Je tourne la tête et observe autour de moi, si un tueur est présent pour mettre fin aux jours de Maxwell, il doit forcément être dans le coin. Je dois le retrouvait avant que quoi que ce soit arrive. A moins que le mieux serait de sonner et de rester avec mon ex petit ami pour le protégeait, ou plutôt pour que le tueur attende pour ne pas prendre de risque ?

Plus j'y réfléchie, plus je trouve l'idée stupide.
Bordel !! mais je fais quoi à la fin ? Je suis là comme une débile devant cette grille grande ouverte, à attendre le dégel... a attendre qu'il meurt quasi sous mes yeux ? Es que je vais ressentir un soulagement si cela venait à se produire ?

Il commence à faire nuit, je suis éclairé par les lumières de la ville, pour ne pas rester planté comme une cruche, j'avance parmi les arbres. Vous vous demanderez pourquoi? et bien je cherche ce tueur... il doit forcément être quelques part, cacher parmi ces multiples arbres qui entourent cette superbe maison.

made by guerlain for bazzart
Voir le profil de l'utilisateur
Vince Darkwood
avatar
Journaliste
Masculin
Messages : 35

Ven 4 Mai - 13:07
Problème ? Solution !
feat. Abby !
“La liberté appartient à ceux qui l’ont conquise.” André Malraux



Ce soir, je suis venu faire du repérage... mais pas seulement ! La nana que j'ai eu au téléphone en début d'après midi m'a fait le virement comme prévu. Je n'y croyais pas ! A vrai dire, j'étais convaincu que je n'aurais plus signe de vie de sa part après les échanges que nous avions eu.

Mais contre toute attente, j'ai reçu un mail un peu moins de trois heures plus tard pour m'avertir des 10 000 $ versés sur le compte anonyme que je possède dans les îles Caïmans... A peine l'information reçue, je suis parti vers le sud de la ville via les transports en commun, direction un cybercafé. Avant d'entrer, j'ai quand même pris la précaution de rabattre la capuche de mon sweet sur ma tête. Autant éviter d'avoir le visage enregistré par une caméra de surveillance.

Une fois installé, j'ai utilisé un des pc mis à disposition pour trouver le maximum d'information sur Maxwell Homous, ma cible. Dingue tout ce qu'on peut obtenir comme information aujourd'hui grâce aux réseaux sociaux ! Notamment FB ! Les gens ont tendance à utiliser cette application comme un journal intime mais un journal intime exposé à la face du monde. Je n'ai donc eu aucun mal à découvrir la maison où il vit seul... à priori, la maison de son enfance... J'ai aussi pu voir à quoi il ressemble physiquement, cela permet d'éviter tout quiproquo qui pourrait se révéler fâcheux !

J'ai terminé mes recherches par un tour sur google earth et je sais maintenant dans quel environnement il vit, le quartier où se trouve sa maison et ce qui l'entoure. Après avoir effacé le maximum de traces de mon passage sur le net, j'ai rejoins mon appartement toujours par les transports en commun mais avec un itinéraire différent.

Je vais agir ce soir, à la tombée de la nuit. Sauf si les plans de Maxwell Homous changent à la dernière minute, il a prévu de rester chez lui. J'en profite pour travailler sur un autre article que j'ai à livrer dans une semaine. Dans le même temps, mon cerveau n'a eu de cesse de parcourir les différents moyens susceptibles de régler le problème que représente ce Maxwell. Je n'ai pas encore déterminé comment j'allais lui faire entendre raison.

La 1ère solution, la plus simple et la plus rapide : le tuer ! Facile, direct, sans bavure. La seconde, plus longue, donc plus dangereuse pour moi : lui faire le maximum de mal physiquement (sans le tuer) pour lui ôter tout envie de recommencer son chantage. Et la troisième, bien plus aléatoire à mon sens : lui filer une correction assortie d'une sérieuse menace sur son entourage.

Je me douche, m'habille de noir, jean et tee shirt sur lequel j'enfile par dessus un nouveau sweet à capuche noire aussi... et j'y ajoute  un buff autour de mon cou que je pourrai facilement relever pour cacher la majeure partie de mon visage. Dans les poches de mon jean je glisse une paire de gants noirs très fins et aux pieds, une paire de rangers légères. Sur moi, bien caché un couteau qui me servira dans tous les cas... soit pour le tuer, soit pour le blesser suffisamment, soit pour lui faire peur et le menacer !

Rien d'autre sur moi, ni téléphone, ni portefeuille, ni cigarette... juste ma pièce d'identité dans une de mes chaussures et deux tickets de métro. Je prends enfin la route vers le domicile du jeune homme. Il me faut environ trois quart d'heure pour y arriver et je n'ai aucun mal à me fondre dans le décor lorsque je termine à pieds la distance qui va de la station de métro où je suis descendu à sa maison.

Je ne rencontre personne ! Juste des fenêtres éclairées dans les pavillons que je dépasse. Chacun est occupé chez soi et personne ne s'intéresse à ce qui se passe dans la rue. La grille de la propriété est ouverte et je m'engage rapidement sous les arbres qui entourent sa maison. Je prends le temps de vérifier les alentours quand un mouvement sur ma droite me fait dresser l'oreille !...

Je ne bouge plus, reste parfaitement immobile alors qu'une ombre se déplace dans ma direction. Vu le gabarit, je dirais une femme d'autant que le vent m'apporte la touche légère d'un parfum féminin... Je ne respire quasi pas alors qu'elle s'avance à peu près à  un mètre devant moi et dès qu'elle est à ma portée, je passe un bras autour de son cou en même temps que ma main libre se plaque sur sa bouche, je me colle à son dos et la plaque contre le tronc d'un arbre...

Bizarrement, je suis convaincu que c'est la nana que j'ai eu au téléphone aujourd'hui, celle qui a fait que je me trouve ici, ce soir. Ma bouche près de son oreille, je lui souffle... "Abby ?! Oui ou non avec la tête..." Hors de question que j'ôte la main de sa bouche, je l'invite donc à me répondre par un simple mouvement de la tête.

J'aurais pu la tuer ou simplement lui faire perdre connaissance avant qu'elle ne réalise quoique ce soit ! Mais je ne sais pas pourquoi, je lui laisse la possibilité de s'exprimer...

Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
San Francisco Life :: San Francisco :: ♣ Potrero Hill :: ♥ Villas & Maisons-
Sauter vers: