San Francisco Life
Bonjour et bienvenue sur le Forum de San Francisco Life ! =)

Nous sommes toujours ravis d'accueillir de nouveaux membres et si tu veux t'inscrire, n'oublie pas de choisir un nom et un prénom

Petite précisions : Pour l'inscription, tu n'as pas besoin d'activer ton compte ! =)

Nous espérons te voir bientôt parmi nous ^^

Clara, Fondatrice du Forum.



 

Partagez|
Terrence Stonebridge
avatar
Directeur d'Ecole Maternelle & Baron de la Drogue
Masculin
Messages : 79

Dim 22 Avr - 18:33

Aujourd’hui était un jour spécial pour moi, une journée que je voyais comme plus délicate que n’importe qu’elle échange de drogue que j’avais pu traiter jusqu’à là. J’avais réussi de convaincre Shanyce que je pourrais m’occuper de ses princesses pendant l’absence ponctuelle de celle qui lui servait de nounou habituellement.

J’avais des petites pas forcément plus grande à la maternelle, et puis c’était une façon de prouver à la maman la plus jolie que j’avais connu que j’étais capable d’assumer les responsabilités d’une famille. Depuis que je connaissais Shanyce, on s’était souvent arrangé pour passer du temps seul tout les deux, mais je crois que ça me plairait de la voir épanouie au milieu de ses filles aussi.

Maman était parti travailler toute la journée au spa, et moi je profitais des vacances scolaires pour me rendre disponible. J’avais les petites depuis le matin, et j’envoyais un message toutes les heures à ma belle pour lui montrer que ses poupées restaient en forme.

La seule différence avec la maternelle, c’est qu’il fallait préparer à manger, s’occuper de les faires dormir, et veiller à garder les toilettes propres. Je pense que j’avais plutôt bien assuré, et puis j’essayais de les occupées un peu. Depuis que les jumelles avaient appris à marcher, commençaient à parler c’était à la fois plus intéressant et plus compliqué à gérer.

J’avais apporté plusieurs jeux de la maternelle pour occuper mes deux petits démons pendant que maman s’occupaient d’elle. Après avoir essayé toute la pile, il en restait un qui amusaient les petites, même si ça n’était pas le plus simple à jouer. En tournant la flèche, je souriais et les aidaient à se positionner.

- La main ! Elle est où ta main ? Sur le rond vert, il est ou le rond ? La bas, vas y

On apprenait les formes, les couleurs et les parties du corps. A deux ans j’allais en faire des vraie petites intéllo de ses princesses. On faisait tout le tapis du twister quand la porte de l’entrée commençait à s’ouvrir. On était tous à quatre ou trois pates sur le tapis, et je regardais ma blonde en souriant pendant que les petites s’exclamaient.

« Maman ! »

Elles quittaient le plateau pour allez se jeter au cou de leur mère. Moi je regardais la scène toujours à genouillé et souriait devant tant de tendresse. Je me relevais finalement pour attendre mon tour, et déposait un baiser sur les lèvres de celle qui m’avait au moins autant manqué qu’aux deux jumelles.

- Bonsoir maman !
Voir le profil de l'utilisateur
Shanyce Waline
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: célibataire à la recherche de l'amour
Gérante du SPA
Zen et Belle
Féminin
Messages : 1518

Jeu 3 Mai - 16:41



 


Shanyce & Terrence
“«L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.»”
 
Tenue: https://mgl.skyrock.net/art/SHAR.9408.314.2.jpg

Cette journée n'en fini pas. Nous avons enchaîné les massages, les pédicures et tout le reste des soins que propose le Spa. Je n'ai qu'une hâte, c'est d'être de retour à la maison, de retrouver mes filles, mais aussi cet homme qui m'attends désormais chaque jour à la maison. Même si nous ne vivons pas officiellement ensemble, il est là tous les jours, partage notre quotidien et participe à l'éducation de mes filles.

Lily et Violette ont bien grandie... Elles auront deux ans la semaine prochaine. J'ai plein de projet en tête, une fête de vrai petite fille, avec des Licornes, du rose, du mauve. J'ai des idées plein la tête.

J'ai hâte d'être chez moi. J'ai confiance en Terrence, puis régulièrement il m'envoie des photos de lui accompagnait des filles, sans doute pour me rassurais, car c'est la première fois qu'il se retrouve avec elles aussi longtemps. Mes princesses le regarde, l'écoute comme si il était leur père... elle l'aime tout autant d'ailleurs que ce père qu'elles n'ont pas eu la chance de connaître.

Je termine la manucure en cours, ça sera la dernière de la journée. Grâce à l'approche de l'été, les journées sont accompagnait du soleil bien plus longtemps. C'est tellement agréable de sortir de chez soit et de rentrer sous ce soleil magnifique.

Quand je sors de la boutique, le soleil m’illumine, je verrouille la porte, ferme la grille, met l'alarme, puis je prend enfin la direction de chez moi... chez nous pour les retrouvaient.

« A demain Shanyce, bonne soirée »

« Toi aussi Ally »

J'accompagne mon salue d'un large sourire, mais mes pensées sont déjà à ma maison. Que font-ils ? Je sais que Terrence avait prévue pas mal de petit jeu, mais es qu'elles ont aimer ? Elles peuvent être très taquine quand elles le veulent, surtout Lily qui prend un malin plaisir à taquiner son monde par moment.
En avançant vers chez moi, je regarde une nouvelle fois, le sourire sur les lèvres, les photos qu'il ma envoyer durant toute la journée. L'une d'elle, ou ils sont à trois, termine en fond d'écran sur mon téléphone portable.

« Maaamaaan »

J'ouvre à peine la porte que leur voix offre un vrai triomphe à mon entrée dans la maison. J'ai juste le temps de lâcher mes clefs, dans le petit vase poser sur la console de l'entée, avant de les accueillir l'une et l'autre dans mes bras. Je suis accroupie malgré ma robe, fais des bisous dans le cou à Lily en première, puis à Violette ensuite. Leur éclat de rire raisonne dans notre appartement... quel moment magique et plein de vie. Voila pour quoi je donnerais tout à l'heure d'aujourd'hui.

Lorsqu'elle se recule de moi, je remarque Terrence, mais avant d'aller à lui, je pose mon petit sac à main à côté de la console, puis fonce dans ses bras.

Bonsoir maman !

« Bonsoir mon amour »

Mes lèvres retrouvent enfin les siennes. Avec ce débordement d'amour à mon arrivée à la maison, j'ai l'impression d'avoir abandonné la fatigue qui me possédais encore quelques minutes auparavant. Mes bras autour de son cou, je prolonge le baiser, puis en dépose un autre plus bref sur sa joue.

« Contente de voir que tu es toujours debout »

Je pouffe de rire, le taquine un peu avant de m'assurais bien sur que tout ce soit bien passer.

« ça était ? Elles t'en ont pas trop fait voir ? »

J'abandonne ses bras pour me rendre dans la cuisine, en passant devant le meuble de verre, je prend deux puis les déposent sur le meuble, finissant mon chemin devant le frigo d’où je sors une bouteille de vin, je la montre à Terrence, qui me raconte sa journée en compagnie de mes princesses, pour savoir s'il souhaite lui aussi un verre puis je nous serre.

« J'ai eu l'impression que cette journée ne s'arréterais jamais »



 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Stonebridge
avatar
Directeur d'Ecole Maternelle & Baron de la Drogue
Masculin
Messages : 79

Dim 6 Mai - 11:49

Passer la journée à garder ses deux petites filles, ça me rappelait à quel point j’aimais leur maman. Cette vie rangée m’allait plutôt bien, et je crois que je pourrais me faire facilement à notre histoire si facile. Quand elle rentrait, les filles lui sautait au cou, moi j’observais le tableau touchant en pensant à cette mère que j’avais perdu trop tôt.

Est ce qu’elle me regardait de là haut ? Je crois qu’elle aimerait savoir que j’avais trouver d’autres personnes à aimer, et que je n’étais plus seul. M’approchant de la jolie blonde à mon tour, je la saluais d’un baiser qui lui prouverait que j’étais content de la retrouver.

« Bonsoir mon amour »

Je la laissais passer ses mains autour de moi et aimait chacun de ces gestes tendres auxquels je m’habituais de plus en plus. Je continuais ce baiser doux et charnel en laissant Lily qui venait attraper la main de sa maman comme pour montrer qu’elle était contente elle aussi. Je tapotais la tête de la mini blonde quand le baiser se terminait en cherchant l’autre du regard.

« Contente de voir que tu es toujours debout »

- Ton travaille devait être plus épuisant que le mien.

Le jeu de Twister était encore installé pas loin, témoignant de la complexité de ma mission de la journée. En réalité je ne me rendais pas du tout compte de ce que Shanyce faisait, un spa c’était bien un des derniers endroit où j’aurais l’idée d’aller, et même si une fois je l’avais retrouvé là bas, ce qu’elle y fait reste nébuleux à mes yeux.

« ça était ? Elles t'en ont pas trop fait voir ? »


Violette était repartie vers le tapis de jeu, je souriais en l’observant tourner la roulette et prendre des positions toutes seule sur le tapis, faisant des signes au loin à sa sœur pour qu’elle vienne. Je regardais Lily en souriant, avant de reporter mon attention sur sa mère que j’embrassais une nouvelle fois, moins goulûment qu’à son arrivée.

- Je crois que Violette a compris les règles du jeu, mais elle a encore du mal avec ses couleurs. Lily elle est incollable aux couleurs, mais il faut travailler sa souplesse !

Analysant le comportement des petites, je ne me rendais pas compte que je faisais mon rapport comme un maître d’école. C’était certainement l’habitude de réponse à ce genre de questions devant les parents. Je suivais Shanyce jusqu’à la cuisine en l’observant déboucher une bouteille, la soirée ne faisait que commencer.

- Mais on attendait que maman arrive pour lui montrer comment on joue


J’attrapais le verre de vin après avoir hoché la tête pour accepter la proposition de la blonde sur le fait de déboucher la bouteille, et je le brandissais contre le sien pour trinquer à la fin de cette journée qui avait dû être plus longue pour elle que pour moi.

« J'ai eu l'impression que cette journée ne s'arréterais jamais »


- Elle est terminée maintenant, enfin, fini de t’occuper des autres, maintenant on va s’occuper de toi

En faisant le tour de la table, je posais mon verre sur le plan de travaille, et passais derrière Shanyce pour attraper ses épaule doucement entre mes deux mains, et les malaxer comme si j’étais prêt à lui faire un massage. Je ne sais pas si je devrais proposer des soins à celle qui devait faire les plus divins massages de la terre, mais l’idée était là.

J’approchais mon visage pour lui déposer un baiser dans le coup quand violette déboulait dans la cuisine en sautillant. Elle tendait la roulette à sa maman pour lui montrer le triangle vers lequel pointait la flèche, on pouvait y voir une main de couleur verte, ce qui indiquait qu’il faudrait bouger sur un rond vert.

«  C’est qu’elle couleur ça ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shanyce Waline
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: célibataire à la recherche de l'amour
Gérante du SPA
Zen et Belle
Féminin
Messages : 1518

Mar 22 Mai - 11:08



 


Shanyce & Terrence
“«L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.»”
 
Une journée interminable certes, mais le retour à la maison est la chose la plus positive sur terre. Surtout lorsque l'on sait qu'une fois la porte poussait, il n'y aurai plus qu'à savourer tout l'amour que l'on va vous offrir. Que cela provienne de mes deux petites tornade, Lily et Violette, ou de celui qui fais battre mon cœur depuis un petit moment aujourd'hui.

Jamais pourtant je n'aurais cru cela possible. Je mettais retrouver seule avec deux bébés bien trop jeune aux yeux de tous. Juger tout d'abord par mon jeune âge, les gens autour de moi on d'abord cru que je jetterais l'éponge, que je ne deviendrais rien et personne. Pourtant aujourd'hui j'ai su leur prouvaient le contraire. Certes, ça n'a pas été facile et ça ne l'est toujours pas aujourd'hui, mais je suis fière du parcours que j'ai fais jusqu'à maintenant. Je sais qui remercié en dehors de moi même, je sais qui a été là pour m'aidais, que ce soit avec les filles, ou au boulot... je n'oublie rien. Je suis reconnaissante pour tous ce que j'ai aujourd'hui.

Même de cet amour que m'offre Terrence. J'ai eu du mal à lui faire entièrement confiance. Non pas par rapport à lui ou ses agissements, mais chaque fois que j'ai donné ma confiance, mon amour, les gens m'ont ensuite bien souvent trahie. J'avais peur que celle ci soit aussi vouer a l'échec, mais aujourd'hui, je pense pouvoir dire que non, que je me suis tromper.

Ton travaille devait être plus épuisant que le mien.

Je prend un air songeuse durant quelques courte secondes, finalement je ne sais pas ce qui est plus fatiguant si on y réfléchie à deux fois. Car s'occuper d'enfants peut s'avérer être très usant autant physiquement que moralement, je connais que trop bien mes filles pour pouvoir l'affirmer.

« C'est pas dit... mais on a eu un monde de folie. On voit que le bon temps est de retour, les filles veulent s'afficher plus belle que jamais »

Je souris en rejoignant la cuisine ou de décide de nous servir un verre. Petit moment de décompression le soir, instant que j'adore et qui annule toutes les tensions que nous avons pu accumuler de notre journée de travail.

Je crois que Violette a compris les règles du jeu, mais elle a encore du mal avec ses couleurs. Lily elle est incollable aux couleurs, mais il faut travailler sa souplesse !

Je relève la tête pour le regardait, l'écoute avec attention. C'est bien là le directeur de l'école maternelle que j'ai sous les yeux. Cette pensée me fais sourire, il ne semble rien remarquer, mais il  a troqué son rôle de beau père à l'instant précis ou il m'a fais un rapport des connaissances et savoir de mes filles, plutôt que de juste me dire que tout c'était bien passé.

« C'est marrant... comme tu analyses tous de leur comportement, même quand tu n'es pas au boulot »

Je me rapproche de lui, dépose un baiser sur sa joue en reprenant.

« Grâce à toi, je suis sur d'être au courant si un jour une de mes filles ne suis plus en classe »

ça m'amuse, car je le taquine, mais cela à aussi quelque chose de très rassurant je vous assure. Bon nombre de parents s’inquiètent des capacités et des savoirs de leur enfants. Savent ils faire ça ? Sauront ils résoudre ce problème ?

Mon verre à la main, je savoure une bonne gorgée de ce vin délicieux que je viens de préparer. Ma journée de travaille est loin derrière moi maintenant, même si c'est pour mieux recommencer demain, mais ainsi est faite la vie.

Elle est terminée maintenant, enfin, fini de t’occuper des autres, maintenant on va s’occuper de toi

« Oh !! ah bon !? »

Je suis agréablement surprise, mais j'adore quand il décide de prendre soin de moi. Pour cela j'ai une chance inouïe, car Terrence, à tout de l'homme parfait. Je cherche encore ses défauts, il doit pourtant en avoir... mais à l'heure d'aujourd'hui, je n'ai rien à lui reprochait. Je l'aime de la sorte... ça me convient le plus parfaitement du monde.

« Oh mon dieu... C'est bon »

Les mains de cet homme, justement si parfait, viennent de se poser sur mes épaules ou il mime un massage relaxant. Je ferme les yeux, bouge un peu mon cou en roulant ma tête doucement pour tout détendre.

« Tu pourrais faire un bon masseur dit moi » Je souris en rajoutant «  Mais je préfère gardais tes connaissances rien que pour moi »

Oui je suis égoïste, je ne le partagerais pour rien au monde. Déjà quand je me rend à l'école, le regard que certaines mamans posent sur lui me dérange. J'aimerais l'attraper devant elles toutes et l'embrassait comme jamais pour imposer mon territoire, mais je ne le peu pas... je ne le fais pas, car je le respect bien trop pour cela.

C'est alors que Violette vient nous rejoindre avec la plaquette du jeu, me montrant une flèche arrêter sur un rond de couleur qu'elle ne parvenait pas à définir.

«  C’est qu’elle couleur ça ? 

« Vert mon cœur »

Je pose ma main libre sur celle de Terrence, toujours sur mes épaules.

« Allons les rejoindre, j'ai bien envie de jouer avec vous  »

Je me tourne vers mon petit ami et dépose un baiser sur ses lèvres.

« Si tu veux bien de moi bien sur »

Je souris, alors que Violette s'éloigne en sautillant.

« Ouiii maman va venir jouer avec nous !!! »

« Super ! On recommence tout alors ! »

Lily petite chef des troupes, attrape la flèche des mains à sa sœur et la dépose sur le sol, avant de crier pour attirer notre attention.

« C'est preeeeeeeeeeeeeet !!!! »

Je souris, boit dans mon verre avant de le déposait sur le pose plat, puis attrape la main de Terrence.

« On est attendue »

Je l'attire avec moi pour rejoindre les filles, Violette me montre la flèche du doigt.

« C'est toi qui commence maman »

« D'accord »

Je me penche, tourne la flèche et celle ci s'arrête sur un triangle Bleu

«C'est facile maman tu dois mettre ta mains ici »

Je fais l'ignorante concernant les règles du jeu, mais écoute les recommandations de ma princesse, je me positionne à l'emplacement montrer, puis Lily joue, suivie de Violette, Terrence mettant fin à cette première tournée.



 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Stonebridge
avatar
Directeur d'Ecole Maternelle & Baron de la Drogue
Masculin
Messages : 79

Jeu 31 Mai - 14:58

J’avais attendu ce moment toute la journée. Même si j’adorais m’occuper des petites princesses qui devenaient de plus en plus attachantes, j’attendais avec impatience l’heure à laquelle je retrouverais leur maman. En moins d’un an j’étais devenu totalement accroc à cette jolie blonde dont l’entrée dans ma vie s’était fait comme une tornade qui chamboulait chacune de mes habitudes.

Dans la cuisine, je prenais soin de délasser celle qui avait dû passer sa journée à le faire pour les autres. Je l’écoutais me parler de sa journée en ayant du mal à imaginer ce à quoi pouvait ressembler un rush dans un spa, je comprenais que ma jolie blonde était contente de rentrer à la maison.

« C'est pas dit... mais on a eu un monde de folie. On voit que le bon temps est de retour, les filles veulent s'afficher plus belle que jamais »

Débarrassant mon amie d’un verre, je profitais de ce rafraichissement et de ce moment rien qu’à nous pendant que les jumelles chahutait dans le salon. Montrant à Shanyce que j’étais prêt à m’occuper d’elle, je m’attelais à caresser une épaule en glissant dans son cou du coin de mes lèvres tendrement.

- Elles auront beau avoir les meilleurs soins du monde, tu resteras la plus belle de toute.

J’étais fier de ma belle qui n’avait clairement rien à envier aux autres. Je lui expliquais également en détail la journée que j’avais passée avec ses filles. J’ai toujours beaucoup aimé les enfants, mais avec ceux de Shanyce c’était encore plus fort, je m’attachais un peu plus chaque jour aux filles, sans vraiment réaliser que mon hygiène de vie en dehors de la maternelle pouvait mettre tout le monde en danger.

« C'est marrant... comme tu analyses tous de leur comportement, même quand tu n'es pas au boulot

Après avoir joué avec les petites, j’avais pu rapidement établir un profil des deux. Elles sont identiques, et pourtant elles manifestent quand même des façons de faire différente. Leurs maman m’écoutait avec attention, et relevait le fait que j’en avais peut être fait un petit peu trop dans mon analyse.

« Grâce à toi, je suis sur d'être au courant si un jour une de mes filles ne suis plus en classe »

- Ne t’inquiete pas pour ça, elles sont malignes et bien éveillées, mais peut être qu’il faut que je vérifie quand même que tous les réflexes fonctionnes bien sur la maman.

« Oh !! ah bon !? »

Elle avait le droit elle aussi de goûter un peu aux soins qu’elle prodigue, et si j’étais un expert avec les enfants, j’aspirais à m’occuper comme il faut de la maman aussi. Je prenais position derrière elle pour essayer de délester son corps de ces tensions qu’elle avait pu accumuler dans la journée.

« Oh mon dieu... C'est bon »

Quand elle frémissait sous mes caresses, son engouement était communicatif, j’adorais l’idée que je lui faisais du bien. Elle était vraiment la seule à me faire ressentir ça, la seule avec qui j’avais envie de partager ce moment. Continuant comme j’avais commencé, j’insistais au fur et à mesure que je la sentais satisfaite.

« Tu pourrais faire un bon masseur dit moi »

- Tu crois ?

« Mais je préfère gardais tes connaissances rien que pour moi »

Le sourire qui parcourait les lèvres de la jolie blonde me faisait fondre en un instant. Quand elle se retournait je venais capturer ce sourire entre mes lèvres pour déposer un baiser sur les siennes. Je n’avais même pas fait attention à la petite tête blonde qui entrait dans la pièce pendant que je m’occupais de sa maman.

- Ça sera notre secret alors !

Je continuais de la dévorer du regard quand nous fûmes interrompus par Violette et sa voix pétillante d’enthousiasme. Elle montrait la roulette du Twister à sa maman pour la questionner sur la couleur qu’indiquait la flèche.

« Vert mon cœur »

Je souriais, attendri par la situation d’une mère et sa fille. Violette trépignait, satisfaite de la réponse quant à la maman, elle posait sa main sur la mienne, faisant remonter en moi des frissons à son simple contact, toujours sur ses épaules.

« Allons les rejoindre, j'ai bien envie de jouer avec vous »

Interrompant le massage que j’avais initié, elle se tournait vers moi et je plongeais mes yeux dans les siens d’un bleu qui illuminait la pièce. Je lui offrais mon plus beau sourire en prolongeant durant quelques secondes le baiser qu’elle me donnait avant de rire avec elle.

« Si tu veux bien de moi bien sur »

- Ça je sais pas, va falloir être convaincante !

La mini blonde s’éloignait en courant pendant que j’en profitais pour embrasser sa maman d’une façon un peu plus langoureuse. Je lui montrais ce que j’avais en tête en lui demandant de me convaincre. Je pourrais passer des heures avec elle dans mes bras, sans rien aspirer à faire d’autre de la journée.

« Ouiii maman va venir jouer avec nous !!! »

« Super ! On recommence tout alors ! »

- Bon d’accord, je crois que le jury populaire a voté.

Les filles remettaient tout en place en prenant soin d’ordonner chaque chose comme il faut. Des vrais petits soldats plein de rigueur. Je regardais la scène d’où j’étais, imaginant déjà que j’allais apprécier ce moment passé en famille.

« C'est preeeeeeeeeeeeeet !!!! »

On avait le top départ de l’organisatrice qui venait de finaliser le terrain. Shanyce terminait son verre pour me montrer qu’elle était prête à s’impliquer dans le jeu sans rien laisser pour la distraire. Je l’imitais en hochant la tête en imitant sa détermination.

« On est attendue »

- C’est que leur maman leur a manqué

Ça se voyait combien les filles aimaient leur maman, et je crois que Shanyce le rendait bien. C’était une famille parfaite, et je crois que j’avais l’impression de doucement en faire partie. Quand on arrivait pour rejoindre le groupe des têtes blondes les filles montraient directement le plateau à celle qui commencerait en premier.

« C'est toi qui commence maman »

« D'accord »

Je ne sais pas qui avait l’air le plus enthousiaste, les petites ou la maman ? Peut-être moi, chacun avait un sourire si communicatif que tout le salon débordait de bonheur. Shanyce tournait la flèche et chacun regardais celle-ci tourner sur elle-même avec la plus grande attention jusqu’à ce qu’elle prenne position fixe.

«C'est facile maman tu dois mettre ta mains ici »

Déjà bien entrainée, chacune des jumelles avaient compris comment chaque case fonctionnait. Elles étaient contentes d’aider leur maman à jouer, et je crois qu’elle était aussi ravie de se laisser guider par les filles. On continuait de tourner la flèche chacun notre tours pour prendre tous place sur le tapis dans des positions insolites.

Violette était au milieu à tenir sur un seul pied, elle avait posé une main sur moi pour ne pas tomber, tandis que sa sœur avait le bon plan d’être sur ses deux jambes. Shanyce se retrouvait rapidement à quatre pattes sur le tapis et moi j’avais une main sous elle, avec ma jambe gauche près de Lily qui restait concentrée en tournant la roue.

« Rouge … rouge … mais il y a plus de rouge ? »

En observant le tapis, on pouvait voir que chacun occupait déjà bien l’espace rouge. J’essayais d’aider la plus jeune à trouver un endroit pour pouvoir placer sa nouvelle jambe. C’est comme ça que j’en venais à lancer un regard complice à Lily avant de la soulever en l’air avec mes mains par-dessus ses bras menu.

- Moi j’ai trouvé du rouge, bouge pas ! Regarde, hop ! Il y a du rouge sur la robe de maman.

Je la faisais tourner dans les airs et venais assoir Lily sur les fesses de sa maman toujours à quatre pattes. Elle avait l’air toute fière assise là, quant à sa sœur c’était une autre histoire. Violette n’osait pas bouger de sa place, mais je voyais bien qu’elle faisait sa mine de boudeuse en nous dévisageant.

« C’est de la triche … Même pas du jeu, Lily descend »

C’était à mon tour cette fois de tourner la roue, et je faisais mon possible pour faire avancer la flèche, mais je ne regardais pas où elle s’arrêtait. C’était au tour de Violette de se faire attraper. Je la prenais à son tour pour la faire glisser avec moi, pas au-dessus, mais sous sa maman cette fois, et je commençais à la chatouiller.

- L’étoile bleu, c’est la case pour dire on chatouille maman jusqu’à ce qu’elle craque !

« C’est même pas vrai ! »

J’aidais alors Violette en guidant sa main pour venir faire guili guili près des épaules de sa mère. Elle ne boudait pas longtemps, et finissait par se laisser prendre au jeu en commençant à son tour à la chatouiller de façon plus virulente, tout en riant gaiement pendant que la jolie blonde devait résister.
Voir le profil de l'utilisateur
Shanyce Waline
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: célibataire à la recherche de l'amour
Gérante du SPA
Zen et Belle
Féminin
Messages : 1518

Mer 20 Juin - 16:17



 


Shanyce & Terrence
“«L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.»”
 
J’écoute tout ce qu’il a à me dire par rapport à sa première journée, seule avec mes filles. Je suis vraiment ravie d’apprendre que tout ces bien passé entre eux trois. Mes filles l’adorent et je sais que c’est réciproque. De plus, avec le boulot qu’il fait, je sais qu’il ne peut gérer qu’à la perfection. Il n’y a qu’à l’entendre me faire son “rapport” sur les princesses pour comprendre combien il s’était sentie investie durant toute cette journée.

- Ne t'inquiète pas pour ça, elles sont malignes et bien éveillées, mais peut être qu’il faut que je vérifie quand même que tous les réflexes fonctionnes bien sûr la maman.


Je pouffe de rire puis m’immobilise sous ses doigts, quand il débute son massage sur mes épaules. Cela me fait un bien fou, d’ailleurs un soupire d’aisance m’échappe. Je le complimente sur ses talents de masseur, profitant de ce moment de bonheur et de détente qu’il m’offre.

- Ça sera notre secret alorsCe n’est pas  !

Effectivement… j'espère ne jamais devoirs partager son talent avec d’autre. Je le connais depuis un moment maintenant, je n’ai jamais douté de sa fidélité et j'espère ne pas me trompais sur ce sujet. j’ai toujours eu peur des infidélités, je suis quelqu’un qui se donne avec tellement d’intensité quand je suis amoureuse, que j’ai toujours eut peur de me trompais. Mais à qui cela n’est jamais arrivé?

Je me demande d’ailleurs ce qu’il a pu vivre par le passé sentimentalement parlant. Es qu’il a eu une petite amie plus importante que les autres? Alors que ses baisers dans mon cou et son massage commence à réellement me détendre de cette journée stressante au boulot, Violette vient nous rejoindre, avec une partie du jeu dans sa main, me demandant mon aide pour savoir sur quel couleur elle allait devoir jouer.

Je m’invite dans leur petit jeu, pour le plus grand plaisir de mes filles. Quittant les bras de mon charmant petit ami, je me tourne vers lui, ma main dans la sienne, pour lui demandait son approbation à ce que je me joins à eux.

- Ça je sais pas, va falloir être convaincante !

Je souris, mordillant ma lèvre tout en le regardant. j’ai cette envie furieuse de l'embrasser, de ne faire qu’un avec lui, qu’il me serre le plus intensément possible dans ses bras. J’ai besoin de ressentir constamment son amour. Je me demande si un jour cette puissance amoureuse s’apaisera.

Comme s’il avait entendue mes pensées, je me retrouve dans ses bras, ses lèvres contre les miennes. Je ferme les yeux pour savourer ce moment que j’adore tout particulièrement et que j’essaie de figeait dans mes souvenirs important de notre relation. J'espère ne jamais rien oublier de ces moments magique que nous passons ensemble.

Depuis la pièce voisine, nous pouvons entendre mes… nos princesses, s’extasier du fait que je rejoins le jeu. Lily propose, ou plutôt impose à sa soeur de tout reprendre depuis le début.

- Bon d’accord, je crois que le jury populaire a voté.

« C'est preeeeeeeeeeeeeet !!!! »

J’étais resté dans les bras de Terrence, les observants de l’autre côté de la pièce. J’étais heureuse de ce petit tableau familiale. J’ai espoir que tout cela continue pour le restant de mes jours.

- C’est que leur maman leur a manqué

“On dirait oui”

Je relève la tête dans sa direction pour le regardait, lui adresse un sourire, puis me redresse un peu pour attendre sa joue ou je dépose un baiser.  Il faudra que je lui dise, combien il me rend heureuse de m’avoir accepté dans sa vie, mais aussi d’avoir accepté la présence de mes princesses. Petits individus qui auraient pu mettre des barrières à notre relation sans même le vouloir. Ainsi va la vie. Par chance j’étais tombé sur une personne capable de m'accepter moi et mes filles.

Nous allons finalement les rejoindres et les filles s’empressent de faire en sorte que je joue rapidement. Lily, toujours aussi directive, me montre la fléchette à faire tourner, affirmant que c’était à moi de commencer, ce que je m'attèle à faire. La fléchette s’arrête alors sur une mains et une couleur. Violette m’aide à trouver mon emplacement, j’y prend place, puis chacun leur tour, ils jouent après moi.
Rapidement, le tapis devient étroit, j’imagine après plusieurs tours de flechette. Tous aussi amusée du jeu.


« Rouge … rouge … mais il y a plus de rouge ? »

Nous chercheons avec elle, mais il semblerait que tous les rond rouge soient occupé, la petite Lily affiche une mine déçu, mais rapidement son éclat de rire reprend pouvoir sur la pièce. Terrence la soulève par dessus moi, avant de venir l’assoire sur le rouge que je porte.

- Moi j’ai trouvé du rouge, bouge pas ! Regarde, hop ! Il y a du rouge sur la robe de maman.


Je me met à rire, Lily aussi, clairement fier et amusé de ne pas avoir perdu grâce à ce petit coup de mains de Terrence. Par contre Violette elle… c’est une autre histoire. La mine boudeuse, malgré qu’elle prend soin de ne pas bouger pour ne pas perdre. Elle laisse entendre son mécontentement.

« C’est de la triche … Même pas du jeu, Lily descend »

“Hoo Violette… C’était rigolo tout de même non?”

“Non !”

Aussi sec que mécontent, je roule légèrement des yeux en regardant Terrence. Mes filles et leur foutu caractère. Nous ne relevons pas l’incident, sachant parfaitement que ça lui passerait. J’observe mon amoureux faire tourner la flèche, mais il ne se préoccupe pas sur quoi ou quel couleur elle tombe, attrape Violette et l’allonge sous moi.

- L’étoile bleu, c’est la case pour dire on chatouille maman jusqu’à ce qu’elle craque !

“Hein?? quoi??!!”

Je prend un air surprise, alors que Violette continue de bouder encore un petit instant.

« C’est même pas vrai ! »

Terrence prend ses mains, lui montre ou me chatouillait et rapidement, son sourire lui revient. J’essai de ne pas perdre de mon sérieux, mais c’est rapidement cause perdue.

“Violette… arrête”

Je me met à rire, mais je reste forte pour ne pas faire tomber Lily toujours sur le bas de mon dos, qui elle aussi se met à rire des bêtises de sa soeur jumelle. Je la sens alors glisser volontairement de sur moi, pour rejoindre sa soeur, donnant l’attaque à son tour. Je me laisse alors doucement tomber en renonçant à gagner cette partie.

“Bande de petite tricheuse”

Je continue de rire, venant me mettre sur le dos au côté de ma fille aussi allongé sur le sol, alors que j’attrape Lily qui ne cesse de me chatouillais. Je remarque alors Terrence qui se régale du spectacle, légèrement à l’écart. alors je me redresse et parle à l’oreille de mes filles, avant que Violette ne se redresse en criant.

“A l’attaaaaaaaaaaqueeee”

Lily la rejoint et toute deux se rue sur Terrence. Je me joint à elle, faisant mine d’attraper ses bras pour qu’il ne puisse pas se débattre.

“Notre vengeance sera terrible”

Entre les Yaaaaaaa des filles et nos éclats de rire… que pouvons nous ajouter d’autre à ce bonheur?  

“3 contre 1… on est forcément plus forte que toi mon coeur”




 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Stonebridge
avatar
Directeur d'Ecole Maternelle & Baron de la Drogue
Masculin
Messages : 79

Mer 27 Juin - 16:22

Shanyce avait eu à peine le temps de rentrer, de se poser un instant que les petites princesses venaient en quête d’un peu d’attention. C’était attendrissant, et d’un autre côté un peu inquiétant. J’imaginais un instant si je devais m’occuper de tous les enfants de la maternelle après les cours, le week end et toutes les vacances, est ce que ça me plairait autant ?

Violette et Lily étaient deux adorable petites filles, débordante d’énergie, et j’aimais vraiment passer du temps avec elles, pourtant je ne pouvais m’empêcher de penser que ça devait être épuisant pour la maman parfois. Heureusement j’étais là maintenant et j’avais assez d’affection à donner pour la famille entière.

Entamant ce jeu dont on avait bien dégrossi les règles pendant que la blonde était au travaille, je laissais les petites recommencer et expliquer à leur maman comment on faisait. J’aidais même un peu à faire avancer les choses en trouvant des couleurs même lorsqu’il n’y en avait plus, au détriment d’une jumelle pour l’autre.

“Hoo Violette… C’était rigolo tout de même non?”

“Non !”

On avait une boudeuse en bas, et une coquine qui s’amusait sur le dos de sa maman. C’était quand même un instant qui resterait gravé dans ma mémoire, je crois que je pourrais m’y faire à l’idée de passer des moments comme celui-là plus souvent. Pour essayer de faire sourire Violette, je lui proposais un nouveau jeu qui consistait à chatouiller sa maman qui avait l’air faussement étonnée.

“Hein?? quoi??!!”

Je regardais Shanyce avec un air malin, elle avait l’air partagée entre l’envie de rire et de rester sérieuse à la fois. En aidant la petite blonde à chatouiller la grande, je la laissais continuer seule, affaire qu’elle semblait maitriser jusque-là pas trop mal.

“Violette… arrête”

A les regarder, je crois que je finirais par rire même avant Shanyce qui était d’une sérénité à tout épreuve. J’imaginais qu’au salon elle devait rester stoïque en toute circonstance avec ses clients, et que tout ça restait une déformation professionnelle. C’est là que se débattait la seconde puce au-dessus pour descendre et venir aider à la conquête de maman qui finissait par sombrer.

- Je crois que tout le monde a perdu ?

“Bande de petite tricheuse”

Shanyce venait de rejoindre le sol et restait à la mercie des deux petites. Moi je les regardais en souriant, elles étaient heureuses, toutes, et leur bonheur devenait vraiment communicatif. J’hésitais encore à me lancer dans la mêlée quand j’assistais à une réunion de groupe. Les trois blondes se regardaient plutôt complices avant que je vois les deux jumelles avancer vers moi.

“A l’attaaaaaaaaaaqueeee”

- Hé ! Vous faites quoi là ?

Avec un doigt pointé vers la première, je montrais qu’il ne fallait pas qu’elle essaye d’avancer plus loin, mais rien n’y faisait, elle sautait sur moi pour me chatouiller. Sa sœur la rejoignais gaiement et avant que j’ai eu le temps de mettre au point un plan d’évasion, c’était Shanyce qui venait attraper mes mains comme pour m’empêcher de bouger.

“Notre vengeance sera terrible”

- C’est pas équilibré !

Ondulant les épaules, j’essayais tant bien que mal d’esquiver une ou deux mains mais je ne pouvais que rire face à la détermination de la famille. Les filles avaient l’air comblées, j’attrapais Lily entre mes genoux pour la coincer un peu mais elle se débattait vite, et j’approchais mes lèvres de celle de Shanyce pour la soudoyer d’un baiser.

“3 contre 1… on est forcément plus forte que toi mon coeur”


J’étais pris sous le feu brulant de ces diablesses en action. Je riais avec elle en abandonnant l’idée de pouvoir faire face. Je laissais mes muscles se relâcher et profitais pendant quelques secondes de ce moment de complicité avant de relever la tête et de dévisager mes assaillantes avec des yeux plus déterminés.

- Vous avez gagnez, je me rend

Les jumelles continuaient, mais je profitais d’un peu de leste de Shanyce pour me relever un peu et attraper une par une Lily et Violette, chacune dans un bras. Le bras entouré autour de leur taille, je les soulevais en l’air en m’amusant à les voir se débattre une fois qu’elles ne touchaient plus le sol.

« Heyy, lache moii »

Je les faisais toujours un petit peu dans mes bras, les faisant voltiger avant de me rapprocher de ma jolie blonde à moi. Elle avait des yeux qui me faisaient perdre la raison, j’y plongeais mon regard et je n’avais qu’une envie c’était de ne plus jamais rien regarder d’autre. Je m’arrêtais, gardant les filles dans mes bras en reprenant un air plus sérieux.

- Livraison express ! J’ai deux colis pour vous ma petite dame. Qu’est-ce que j’en fais ? Vous croyez que ça va rentrer dans la boite au lettre ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shanyce Waline
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: célibataire à la recherche de l'amour
Gérante du SPA
Zen et Belle
Féminin
Messages : 1518

Mar 11 Sep - 11:01



 


Shanyce & Terrence
“«L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.»”
 
Nous étions bien loin de suivre les consignes du jeu, le twister semblait loin derrière nous lorsque mes princesses se retrouvent par dessus moi, à chatouiller chaque endroit de mon corps qui leur est accessible. j’entend des pouffements de rire venant de celui qui fait vibrer mon coeur depuis un petit moment maintenant… celui qui me rend heureuse.. qui me comble aussi je dois dire et ceci dans tous les sens du terme, c’est donc à cause de sa moquerie, que je viens déposer au creux des oreilles de mes filles chéries, l’idée de rendre la monnaie de sa pièce à Terrence et comment dire?... l’idée semble réellement leur plaire.

Des petits pouffements de rire leur échappe d’avance, face à la bêtise qu’elles préparent, fière de la petite idée que je leur aient transmise. Violette et Lily m’abandonne pour se tourner vers lui, qui comprend rapidement ce qui semble se tramer. Je rie à mon tour, voyant les deux chipettes s'approchait de lui, tout en le menaçant de leur main légèrement crispé.

- Hé ! Vous faites quoi là ?

“Attention Terrence, je serais toi je me méfierais”

“A l’attaaaaaaaaaaqueeee”

Les petites éclatent de rire et se rues sur lui malgré la menace de son doigt tendu vers elles. Pour leur faciliter la tâche, je passe derrière mon bien aimé et lui bloque ses mains… c’était presque trop facile… mais rien ne pourra effacer ce souvenir de ma tête désormais. 4 rires différents pour une famille qui semble des plus heureuse. Terrence à réellement fait de nous une famille, je lui serais éternellement reconnaissante pour cela, quoi qu’il arrive dans le futur.

Aujourd’hui mes filles sont heureuse, elles semblent comblé et avoir trouver leur repère paternel aux côtés de Terrence, j'espère juste que cela ne lui fais pas peur et que ça ne le fera jamais fuire. Serais-je, moi, capable d’élever les enfants d’une autre si j’étais dans sa situation? J’imagine que oui… que l’amour nous aimes à trouver notre place.

- C’est pas équilibré !

“Non tu as raison”

J’éclate de rire, incapable de résister à l’appelle de ses lèvres quand il les tends dans ma direction pour obtenir un baiser. J’affirme que nous sommes bien plus fortes que lui, mais sans doute qu’avec quelques baisers en plus, il parviendrait à obtenir sa liberté.

- Vous avez gagné, je me rend

“Pauvre petite chose, c’était si facile”

Je le taquine une fois encore, avant d’en profiter pour venir lui volait un baiser, mais constatant que je baise ma garde, il attrape les filles et les soulèvent du sol, les soulevant à la force de ses bras.

« Heyy, lache moii »

Débattement et éclat de rire sont de rigueur, moi même je cache ma bouche riant de plus belle. Les filles volent telles des hirondelles… de magnifique petits oiseaux pétillant de bonheur. puis tous trois se poste devant moi. Mon regard fixe celui de mon amant à qui je souris de joie.

- Livraison express ! J’ai deux colis pour vous ma petite dame. Qu’est-ce que j’en fais ? Vous croyez que ça va rentrer dans la boite au lettre ?

Je pouffe de rire, les filles aussi, alors que Lily s’exclame qu’elle n’est pas un colis, Violette affirme le contraire. J’attrape délicatement le visage de Terrence entre mes mains, approchant le mien vers lui.

“Je doute que ça passe”

Je l’embrasse puis attrape Lily.

“Je vous débarrasse du plus gros colis”

“Même pas vrai d’abord c’est Violette le gros coli”

“Naaaaan !! ha non Terrence.??”

Je remue la tête,puis repose ma princesse avant de venir déposer un baiser sur sa joue.

“Maman va préparait le repas, si vous alliez jouer un peu dans la chambre avant de prendre votre bain?”

“Ooh non je voulais encore zouer moi, c’était trop drôle”

“Viens Lily on a qu’à jouer à la princesse!!”

“On met les déguisements?”

“Oh oui trop cool”

Et voila deux petites furie s’éloignant en courant pour rejoindre leur chambre. Mon regard les abandonnent quand leur porte se ferme derrière elle et je me tourne vers Terrence à qui je souris de nouveau.

“J’aime cet atmosphère qui se dégage ici quand tu es avec nous… j’aimerais vraiment qu’on… qu’on se trouve un chez nous… tous ensemble… enfin si tu es d’accord, car je ne veux pas précipité les choses, mais on aime quand tu es avec nous”



 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Stonebridge
avatar
Directeur d'Ecole Maternelle & Baron de la Drogue
Masculin
Messages : 79

Lun 24 Sep - 12:00

La partie de Twister avait fini par dégénéré dans un océan de bonne humeur. Je m’étais attaché à ces deux petites terreurs plus que je n’aurais pu l’imaginer. J’adore les enfants, sinon je ne pourrais pas continuer à pérenniser l’héritage de ma mère, mais avec Violette et Lily c’était quelque chose de différent.

Après que les filles s’en soient donnés à cœur joie pour me chatouiller, j’avais attendu un moment d’inattention de leur mère pour les soulever contre leurs grés et les forcer à s’arrêter. Une dans chaque bras je les conduisais comme deux paquets en m’amusant à faire comme si je voulais les rentrer dans une boite aux lettres fictive.

“Je doute que ça passe”

La blonde était venue quérir mes joues avec ses mains et elle m’embrassait avec une telle intensité que j’avais du mal à ne pas laisser les filles glisser le long de mon corps. J’étais juste totalement raid de cette femme et de ses petites princesses. Je la regardais m’en enlever une en souriant devant se spectacle attendrissant.

“Je vous débarrasse du plus gros colis”

“Même pas vrai d’abord c’est Violette le gros coli”


“Naaaaan !! ha non Terrence.??”

Je ne pouvais pas m’empêcher de rire, les deux petites étaient adorable et j’avais vraiment l’impression de faire partie de la famille. C’était égoïste de ma part de m’attacher à elles, parce que je savais qu’un jour cette famille que j’aime de tout mon cœur finirait par avoir des ennuis à cause de mes activités nocturnes. Pourtant j’étais bien, et je ne voulais changer ça pour rien au monde.

- On va dire que c’était deux colis avec le même poids ! Il y en a pas un qui coute plus cher que l’autre.

Ça devait être difficile, encore plus avec des jumelles, d’arriver à ne jamais faire de distinction entre elles. Mais je savais d’expérience qu’il ne fallait pas faire de différence entre les enfants, ce qui avait l’air de fonctionner. Ou alors c’était les bisous de leur maman qui tempérait la situation avant qu’elle les envois jouer toutes seules.

“Maman va préparait le repas, si vous alliez jouer un peu dans la chambre avant de prendre votre bain?”

“Ooh non je voulais encore zouer moi, c’était trop drôle”

“Viens Lily on a qu’à jouer à la princesse!!”

“On met les déguisements?”

“Oh oui trop cool”

Les petites jambes des jumelles se mettaient à s’agiter et il leurs fallu moins de temps pour rejoindre la chambre qu’il en avait fallu pour le dire. Je soupirais, toujours attendris par les deux filles et leur maman qui me souriait. Je tendais ma main pour caresser la sienne dans un moment d’intimité qu’on avait certainement mérité un peu.

“J’aime cet atmosphère qui se dégage ici quand tu es avec nous… j’aimerais vraiment qu’on… qu’on se trouve un chez nous… tous ensemble… enfin si tu es d’accord, car je ne veux pas précipité les choses, mais on aime quand tu es avec nous”


Je me saisissais de sa main pour la remonter jusqu’à mes lèvres où j’y déposais un baiser pendant que je considérais sa dernière tirade. Je crois que je ne réalisais pas vraiment ce qu’elle était en train de me demander jusqu’à ce que ces mots raisonnent à nouveau dans ma tête. Je caressais sa main du bout de mon nez, sans comprendre vraiment ce qui était en train de se passer.

- Tu es sérieuse ?

D’un côté plus j’y pense et plus j’en avais envie, et d’un autre j’avais peur de ce que ça engendrerait. Je ne voulais pas mettre la famille de Shanyce en danger. Je me rapprochais d’elle, venant la serrer tout entière dans mes bras avant de poser mes lèvres tendrement contre les siennes dans un baiser plein de douceur.

- Tu veux dire toi, moi et les filles ? Comme une famille ?

Avec une main je lui caressais la joue en l’embrassant une nouvelle fois laissant mon cœur s’emballer au rythme de chacune de ces questions qui me hantaient. En m’imprégnant d’elle, de ses lèvres, de son odeur, je cherchais toutes les raisons qui me ferait lui dire oui. Est-ce que je pourrais arrêter mes activités clandestines sans qu’il y ait de répercutions ?

Pendant un instant je fermais les yeux, et je faisais tourner la blonde avec moi en direction de la cuisine où il fallait qu’elle prépare le repas. Je venais l’adosser au plan de travail et ma main le long de sa joue glissait au niveau de son épaule, de son bras jusqu’à ce que je sente chacun des frissons que je voulais faire parcourir dans son corps.

- Tu crois que les filles seraient d’accord ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shanyce Waline
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: célibataire à la recherche de l'amour
Gérante du SPA
Zen et Belle
Féminin
Messages : 1518

Jeu 27 Sep - 9:55



 


Shanyce & Terrence
“«L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.»”
 
L’idée des déguisements avaient fait son petit chemin dans la tête de mes princesses, l’une et l’autre partirent conquérir le sol de leur chambre à la recherche de tout vêtements et accessoires de Princesse. A un moment ou un autre, l’idée allait surement dégénérer, c’est souvent comme ça les enfants. Un fin sourire sur les lèvres, je suis pourtant plus que ravie de les voir s’éloigner pour me laissais un peu de temps, rien qu’avec Terrence.

J’en profite donc pour le rejoindre, l’embrasser et lui faire part de mon ressentie au sujet de notre famille recomposé et surtout notre avenir. Je rêve constamment de le retrouvait chaque soir en rentrant à la maison, pouvoir profiter de lui sans devoir m’inquiétais de l’heure car il a des choses à faire ou que nous allons être fatigué le lendemain pour le travail, car nous ne souhaitons pas nous séparait.

Après tout pourquoi payer deux logements, deux fois des factures que l’un ou l’autre n’utilisons pas totalement car nous sommes avec l’autre. Puis j’ai besoin de sa présence constamment, de voir dans son regard qu’il m’aime chaque fois que j’aurais un coup de blues ou de fatigue.

- Tu es sérieuse ?

“La plus sérieuse possible”

Mes mains dans les siennes, je souris quand il la caresse du bout de son nez. Nous nous embrassons et dans son regard j’ai envie d’y croire, de croire qu’il acceptera, qu’il voudra lui aussi composé son avenir avec nous à ses côtés.

- Tu veux dire toi, moi et les filles ? Comme une famille ?

“Comme une vraie famille oui. Mais ici c’est pas vraiment possible, enfin si temporairement, mais on y sera vite à l’étroit tu  penses pas? Je ne suis jamais aller chez toi, donc je ne sais pas si ça conviendrait, alors autant trouver quelque chose qui pourrait accepter une famille de 4 personnes”

Quand il caresse ma joue, mon visage bouge volontairement pour garder le contact entre nous, le plus longtemps possible. Mes lèvres trouvent les siennes à de multiples reprises. Puis il interrompt notre échange, me fais tourner, me retrouvant dans la cuisine, ou je devais justement me rendre pour préparer le repas de notre petite famille justement. Je pouffe de rire, puis m’éloigne de lui pour reprendre mon verre de vin abandonné un peu plus tôt pour la partie de Twister avec les filles.

- Tu crois que les filles seraient d’accord ?

Après avoir bu ma gorgée de vin, je m’étais apprêtée à préparer les ustensiles dont j’aurais besoin pour ma popotte. Casserole, autocuiseur pour la viande, couteau et planche à découper, que je viens déposer sur le plan de travail ou se trouve justement ce charmant jeune homme qui me fais perdre la tête.

“Evidemment, chaque fois que tu n’es pas là, elles ne font que réclamer après toi. Elles ont du mal à comprendre que tu n’es pas toujours ici… un peu comme si tu… étais leur papa.”

Je lève les yeux vers lui en espérant que ce mot ne lui fera pas peur et surtout ne lui donnera pas envie de fuire loin de nous. Mais il faut dire ce qu’il est, le temps passe, il est beaucoup présent et… elles s’attachent tout autant que moi.

“Tu sais tu leur apportes… énormément, tu es important pour moi, mais je pense pouvoir dire que tu l’es tout autant pour elles. “

Je venais de relever les yeux vers lui, malgré que je sois entrain de m’occupais des légumes de notre repas. Je pose mon couteau, prise par le doute.

“Sauf si tu trouves que c’est trop rapide, alors on attendra, je veux pas te coupait l’herbe sous le pied et que dans quelques mois tu regrettes”



 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Stonebridge
avatar
Directeur d'Ecole Maternelle & Baron de la Drogue
Masculin
Messages : 79

Mer 3 Oct - 15:57

Les filles étaient reparties jouer dans leurs chambres, Shanyce savait très bien comment captiver leur interet et quand elle proposaient aux demoiselles de se déguiser en princesses il n’avait pas fallu longtemps avant qu’elles ne disparaissent de l’horizon. Il ne restait que nous deux à côté de la cuisine quand ma jolie blonde me faisait part de ses projets.

“La plus sérieuse possible”

Je ne m’étais pas attendu à ça, même si l’idée restait séduisante, ça arrivait soudainement. Je voyais bien que Shanyce était enthousiaste, et j’adorais ce sourire qu’elle avait quand je venais caresser son visage. La ferveur de ses lèvres que j’aimais embrasser, chaque instant que je passais avec elle me faisait oublier un peu plus ma solitude.

“Comme une vraie famille oui. Mais ici c’est pas vraiment possible, enfin si temporairement, mais on y sera vite à l’étroit tu penses pas? Je ne suis jamais aller chez toi, donc je ne sais pas si ça conviendrait, alors autant trouver quelque chose qui pourrait accepter une famille de 4 personnes”

En sondant plus précisément le fond de ses pensées, je pouvais me rendre compte que tout ça avait été réfléchi, et que la décision ne tombait pas aussi spontanément que je pouvais l’encaisser. Une famille de 4 personnes, c’était une situation aussi enivrante qu’inquiétante.

Quand nos lèvres se quittaient, la jeune maman continuait de sourire en terminant son chemin vers la cuisine. Ce qui me faisait peur c’était ce rôle dont je n’étais pas certain d’appréhender la responsabilité. Pourtant chaque fois que mes yeux se perdaient sur elle, mon cœur ne doutait pas un instant de ce qu’il désirait.

- Chez moi ça n’est pas un lieu pour une famille. Je partage les murs de la maternelle, ça avait surtout un côté pratique pour le travail, mais c’était avant que je passe la plus part de mes nuits ici.

Mon sourire s’élargissait en pensant à ces nuits tendre et torrides que je passais de plus en plus régulièrement dans les bras de la maitresse de maison. Même si ça restait nébuleux, je voulais tant qu’on passe ce cap, ensemble, me trouver chez matin, chaque soir, à ces côtés et ceux des filles qui me prenaient pour une figure d’autorité que je n’avais jamais eue moi-même.

“Evidemment, chaque fois que tu n’es pas là, elles ne font que réclamer après toi. Elles ont du mal à comprendre que tu n’es pas toujours ici… un peu comme si tu… étais leur papa.”

- Shanyce …


Je soupirais en la suivant dans la cuisine. Tout ça me perturbais, mais je voulais m’inspirer de la détermination de ma partenaire pour m’insuffler le courage nécessaire. Elle reprenait son verre de vin à moitié vide, toujours souriante en parlant de ce rapport particulier que j’avais réussi à nouer avec ses filles.

“Tu sais tu leur apportes… énormément, tu es important pour moi, mais je pense pouvoir dire que tu l’es tout autant pour elles. “

- Je n’ai jamais eu de papa … Je ne suis pas sûr de savoir ce qu’on attendrait de moi dans ce rôle en fait.


Il y avait tellement d’élément nouveau survenu dans ma vie depuis l’apparition de Shanyce que j’avais arrêté de me poser ce genre de question. Pendant qu’elle s’attelait près du plan de travail, j’en profitais pour récupérer son verre de vin et le remplir une nouvelle fois. C’est ce qu’elle voulait, que je fasse comme chez moi, qu’on soit une famille ?

“Sauf si tu trouves que c’est trop rapide, alors on attendra, je veux pas te coupait l’herbe sous le pied et que dans quelques mois tu regrettes”

Ma vie était en pause depuis la mort de ma mère, j’avais même réussi à me résigner à vivre comme ça avant de me rendre compte qu’une femme, une famille, pouvait changer une vie. Ma plus grande peur, c’était qu’elle, regrette un jour. Je posais son verre de vin sur le plan de travail près d’elle en passait derrière elle pour entourer sa taille avec mes bras.

- Que je regrette ?

Pendant le temps d’un instant, j’imaginais ce que pourrait être notre vie à deux, enfin, à quatre. Je déposais mes lèvres dans son cou, je voulais qu’elle continue de travailler pendant que je la regardais, que je l’entourais de mes bras, de mon affection avec tendresse. Je fermais les yeux en prenant une grande inspiration.

- Me réveiller chaque matin à côté de la femme que j’aime ? Prendre soin d’elle, de ses filles, l’empêcher de se concentrer quand elle prépare à manger ? La harceler sexuellement dans sa cuisine en imaginant que si les filles n’étaient pas en train de se déguiser dans la pièce d’à côté je lui ferais l’amour sauvagement sur le plan de travail.


Je pensais tout haut à ce que chaque jour pourrais être. Est-ce qu’on pouvait aspirer à une plus belle vie ? Mes mains toujours au niveau de son abdomen, je continuais d’arpenter son cou du bout de mes lèvres.

- Tu as raison, je pourrais regretter, ça a l’air tellement horrible comme vie. Mais je suis prêt à me sacrifier je crois.
Voir le profil de l'utilisateur
Shanyce Waline
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: célibataire à la recherche de l'amour
Gérante du SPA
Zen et Belle
Féminin
Messages : 1518

Jeu 11 Oct - 13:08



 


Shanyce & Terrence
“«L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.»”
 
Je n’avais jamais mis un pied dans le logement où il vit, évidemment j’aurais été curieuse de le découvrir, de voir dans quel contexte il vit, s’il est organisé ou carrément bordélique. J’imagine un petit cocoon de gars célibataire, avec quelques bières ici est là qui traîne, un peu comme dans la confrérie qu’il gère.

- Chez moi ça n’est pas un lieu pour une famille. Je partage les murs de la maternelle, ça avait surtout un côté pratique pour le travail, mais c’était avant que je passe la plupart de mes nuits ici.

“ j’imagine parfaitement comment doit être ta grotte de célibataire”

Je pouffe de rire pour le taquinais, puis de retour dans la cuisine nous continuons notre conversation, évoquant les filles et leur façon de voir Terrence. je sais qu’elles tiennent très fort à lui, ce sentiment ne fera que s’agrandir avec le temps, il leur offre une figure paternel que peut être il n’est pas prêt à leur offrir sur un long terme.

Après tout pour le moment il ne leur doit rien, il vient quand il le souhaite, les voient quand l’envie lui prend, mais si demain il se sent dépassé, rien ne l’oblige à venir s’occuper d’elle. C’est sans doute un des points positif du “beau-pére” pouvoir prendre congés quand bon lui semble? Je n’arrive pas trop à imaginer Terrence agir de la sorte, mais une fois qu’il vivra avec nous, c’est sur que certaines choses changeront et la premiére étant que les filles lui en demanderont plus… surement plus… toujours plus !

- Je n’ai jamais eu de papa … Je ne suis pas sûr de savoir ce qu’on attendrait de moi dans ce rôle en fait.

Je coupe mes légumes, tout en le regardant remplir mon verre, je prend deux petites secondes avant de lui répondre.

“Tu penses qu’elles savent ce qu’un père est censé leur apporter? Comme elles ne l’ont pas connu, j’imagine qu’elle se contenteront de ce que tu leur donnera”

J’hausse rapidement les épaules, je ne suis pas dans la tête de mes deux princesses, même si parfois j’aimerais bien pour justement savoir ce qu’elles pensent de notre situation actuel, du fait de ne pas avoir de papa, de ne pas appartenir à une famille “normal” comme les autres élèves de leur classe.

Ce qui est sûr, c’est que je ne veux surtout pas qu’il regrette un jour d’avoir franchi ce cap avec nous. Je pense que ma peur de le perdre sera permanente, mais l’avoir à mes côtés me rassurera tellement.

- Que je regrette ?

“Oui tu sais..”

Je fais tourner ma main dans les airs, comme pour dire “ tu sais… tout ça...un trop plein”

Je le regarde faire le tour du plan de travaille, je goûte à mon verre avant qu’il ne m’attrape par la taille et me sers dans ses bras. Un agréable sourire s’affiche sur mes lèvres. Je repose mon verre, reprend mon couteau et le laisse me calinais alors que je fini ma préparation.

- Me réveiller chaque matin à côté de la femme que j’aime ? Prendre soin d’elle, de ses filles, l’empêcher de se concentrer quand elle prépare à manger ? La harceler sexuellement dans sa cuisine en imaginant que si les filles n’étaient pas en train de se déguiser dans la pièce d’à côté je lui ferais l’amour sauvagement sur le plan de travail.

Je l’écoute énuméré chaque moment plus que sympathique que l’on partage déjà ensemble, mais qui seront amplifier, mieux une fois officiellement dans la même maison. Je penche la tête un peu en arrière pour l’appuyer sur son épaule.

“Arrête de m'aguicher comme ça, je ne suis pas une fille facile”

Je rie, avant de me tournais, abandonner mon couteau sur le plan de travail, je lui fais face, ses bras autour de sa nuque, mais les mains dans le vide pour ne pas le salire avec mes mains pas très sèche à cause des légumes.

- Tu as raison, je pourrais regretter, ça a l’air tellement horrible comme vie. Mais je suis prêt à me sacrifier je crois.

“C’est vrai… que ça a l’air horrible comme programme”

Je me mordille la lèvre inférieur, tout en plongeant mon regard dans le sien.

“Je peux me mettre à nous cherchés une maison alors? avec une chambre en plus peut être? pour… la suite.. tu sais”

Es vraiment le moment de lui parlait bébé? je vais finir par le faire fuire si je continue comme ça. Je l’embrasse sur sa joue pour l’amadouer, pour faire passer la sauce de façon plus discrète.

“ C’est qu’une idée pour le moment rien ne presse, mais je me dis qu’un jour ou l’autre il faudra bien… qu’on envisage d’avoir un… bébé tout les deux?”

S’il ne prend pas sa valise pour fuir… alors c’est que j’ai véritablement trouver le bon pour faire le reste de ma vie.

“On a encore le temps d’aborder ce sujet hein, mais autant avoir la maison adéquate, ça nous évitera de déménager dans un an.. ou deux..”



 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Stonebridge
avatar
Directeur d'Ecole Maternelle & Baron de la Drogue
Masculin
Messages : 79

Dim 14 Oct - 10:34

C’était la première vraie relation que j’entretenais avec quelqu’un, est ce qu’elle s’en rendait compte ? Je n’ai pas vraiment d’amis, il y a les garçons à la confrérie, mais je vois ça comme un boulot, c’était une façon à la base de me rapprocher encore un peu plus de ma jolie blonde. Alors ma grotte, j’avais du mal à imaginer qu’elle puisse avoir la moindre idée de son état.

“ j’imagine parfaitement comment doit être ta grotte de célibataire”

Pourtant, l’idée de se faire une image de mon chez moi avait l’air de l’amuser. Shanyce riait, et j’aimais la voir comme ça, souriante. Elle était différente lors de notre première rencontre, ça restait la plus belle femme que je n’avais jamais rencontré, mais avec le sourire en plus, et une joie de vivre qui grandissait avec le temps.

- Je ne sais pas ce que tu imagines, mais je serais chez moi dans n’importe quelle grotte où tu seras avec moi.

Je ne pourrais pas vendre la maternelle et arrêter mon trafic, j’espère qu’elle ne me demanderait jamais pour en savoir plus sur cet endroit. Je me concentrais sur l’instant présent, sur la demande de Shanyce et sa façon qu’elle avait de me faire vivre chaque instant avec tendresse. Si j’avais des doutes sur ce qu’on attendait de moi, la jeune maman faisait ce qu’elle pouvait pour me rassurer.

“Tu penses qu’elles savent ce qu’un père est censé leur apporter? Comme elles ne l’ont pas connu, j’imagine qu’elle se contenteront de ce que tu leur donnera”

Quand elle évoquait la question, j’étais assez surpris de sa réponse. Je la regardais, toujours si belle, en essayant de trouver ma propre réponse dans ses beaux yeux bleus. Je voudrais que les filles ait un père, elles méritent d’avoir quelqu’un qui joue se rôle, mais j’avais peur de ne pas être à la hauteur.

- Elles s’en contenteront ? Et toi ? Qu’est ce que tu attends du père de tes enfants ?

Le ton de la conversation devenait plus grave, même si je ne voulais pas plomber l’ambiance. C’était l’inconnu pour moi, et je n’avais pas l’habitude de nager dans des eaux où je ne connaissais pas les règles. Je sais que Shanyce m’aiderait à trouver mes repères avec les filles, mais c’était une situation si nouvelle.

“Oui tu sais..”

Elle m’expliquait qu’elle ne voulait pas que j’aie de regret, et je tempérais la situation comme je le pouvais. Shanyce avait une telle confiance en moi qu’elle était prête à partager ses filles, sa vie, tout ce qu’elle avait avec moi. J’essayais de faire le point sur la vie qui nous attendais, en évoquant chacun des moments qu’on passerait ensemble.

Elle était en train de préparer le repas, moi j’étais derrière elle à caresser son corps avec tendresse. Tous les jours pourraient être comme celui-là, et d’une certaine façon je crois que ça me plairait. Je lui souriais et approchait mes lèvres des siennes quand elle se retournait pour l’embrasser sensuellement.

“Arrête de m'aguicher comme ça, je ne suis pas une fille facile”

- Alors comment on aguiche une fille difficile ?

Mon visage restait près du sien, elle avait ses mains autour de moi, sans les poser. Elle avait le souci du détail, et je souriais à l’idée qu’elle ait peur de me mettre des morceaux de légume partout. Je caressais une nouvelle fois sa joue en l’embrassant pour lui dire à quel point cette vie qu’elle me proposait me semblait horrible.

“C’est vrai… que ça a l’air horrible comme programme”

Je pourrais regarder son sourire toute la journée, je ne me lasserais jamais de son visage. Elle se mordillait la lèvre, j’avais l’impression qu’elle était heureuse, et pendant un instant j’aimais à penser que j’y étais pour quelques chose.

“Je peux me mettre à nous cherchés une maison alors? avec une chambre en plus peut être? pour… la suite.. tu sais”

- La suite ?

Avec un air un peu circonspect, je la questionnais sur son idée. Je ne m’étais pas rendu compte que mon amie se posait autant de question. Je venais poser le dos de ma main contre sa poitrine, juste sous son sein gauche, pour sentir la vibration de son cœur qui semblait se chambouler la derrière.

- Tu as peur que je ronfle, tu veux déjà faire chambre à part ?

Je conservais ma main près de son cœur, j’aimais le sentir battre à proximité de mes doigts. Shanyce me proposais une vie bien rangée, celle dont j’avais toujours rêvé d’offrir à ma mère un jour avant qu’elle ne nous quitte. Je restais perdu dans mes pensées, en essayant de me faire une idée de ce qui nous attendait.

“ C’est qu’une idée pour le moment rien ne presse, mais je me dis qu’un jour ou l’autre il faudra bien… qu’on envisage d’avoir un… bébé tout les deux?”

Lentement je descendais ma main, de sa poitrine jusqu’à son ventre. Je la retournais, venant palper son ventre du plat de ma main en épousant le tissu de son vêtement. Et puis je me glissais en dessous pour relever le tissu et poser ma main à même sa peau, contre son ventre que j’aime tant caresser.

- Tu as quelques choses à m’annoncer dis-moi ?

“On a encore le temps d’aborder ce sujet hein, mais autant avoir la maison adéquate, ça nous évitera de déménager dans un an.. ou deux..”

On avait toujours pris non précautions, mais … Je lui donnais l’occasion de me confier ce qu’elle voulait pendant un instant de tendresse. Je dessinais des petits rond autour de son nombril avec un doigt, et puis je venais passer ma main dans son dos en continuant de caresser sa peau, la rapprochant un peu plus de moi.

- Les filles vont grandir, elles auront besoin d’avoir leurs chambres à elles aussi. Mais ne t’inquiète pas pour ça, j’ai un peu d’argent de côté, et on pourrait avoir une maison avec tout plein de chambre.

Autant qu’elle le voudrait, même si jamais elle ne verrait l’étendue de mon compte en banque. La maternel ça rapportait pas mal, et depuis le temps que je suis célibataire, je dois dire que j’avais de quoi voir venir. Je continuais à jouer dans son dos, venant glisser mes lèvres contre son oreille que je mordillais en plaquant complètement son corps contre le mien.

- Tout plein de chambre qu’on serait obligé de remplir un jour.
Voir le profil de l'utilisateur
Shanyce Waline
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: célibataire à la recherche de l'amour
Gérante du SPA
Zen et Belle
Féminin
Messages : 1518

Mer 17 Oct - 10:08



 


Shanyce & Terrence
“«L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.»”
 
- Elles s’en contenteront ? Et toi ? Qu’est ce que tu attends du père de tes enfants ?

C’était une bonne question car finalement, moi aussi je me contentais de ce qu’il leur donnait. Cela me suffisait et cela semble aussi être le cas de Violette et Lily. Pourtant à une époque, lors de ma grossesse, quand le papa des filles étaient toujours en vie, j’avais des idées toutes faites sur le rôle que Yasu aurait dû avoir, être présent, disponible, être capable de m'épauler… et en y réfléchissant deux secondes, j’ai su que c’était aussi ce que je voulais que Terrence soit pour mes… nos filles, si bien sur ce rôle ne lui faisait pas peur.

“Qu’il soit présent, réactif, attentif et attentionné, mais surtout qu’il sache m'épauler vis à vis des filles et de leur éducations. C’est déjà en partie ce que tu fais pour elles et je t’en remercie vraiment”

Je lui adresser un petit sourire, avant de déposer un baiser sur sa joue.

“Ta présence nous est plus cher que tout le reste”

Cette conversation devait être entamer un jour ou l’autre, surtout si nous voulions qu’il joue un véritable rôle dans cette petite famille en reconstruction. Les filles n’ont jamais connu la présence, le rôle d’un père, je me demande souvent comment elles réagiront si un jour Terrence lève la voix sur l’une d’elle.

Je continue la préparation de notre repas, car malheureusement elle ne se fera pas tout seul, chose que j’apprécierais et me ferait gagner pas mal de temps. Terrence est derrière moi, me caresse, m’embrasse alors que j’affirme ne pas être une fille facile. Je me retourne pour lui faire face, les bras par dessus ses épaules.

- Alors comment on aguiche une fille difficile ?

“Tu fais ça particulièrement bien”

je bougeai mon visage pour lui laissait accès à mon cou, j’adore quand il dépose ses lèvres dans cette zone sensible de mon corps, mais c’est carrément de la provocation et il le sait. La conversation concernant notre avenir était déjà bel et bien entamé, alors pourquoi ne pas parler de la suite des événements? même si ce n’était pas pour demain, j’aimais à penser qu’un bébé viendrait unir et agrandir notre famille, mais voyait-il ou imaginait-il une suite identique à la mienne?

- La suite ?

Il m’interroge du regard, alors que le dos de sa main s’arrête sous mon sein, es pour tâter mes émotions?

- Tu as peur que je ronfle, tu veux déjà faire chambre à part ?

Je pouffe de rire, venant avec le revers de ma main - toujours pour ne pas le salire - taper dans son épaule.

“N’importe quoi”

J’argumente alors un peu pour lui faire comprendre et pose discrètement le mot “bébé” entre deux mots. Impossible qu’il ne comprenne pas cette fois, mais autant savoir tout de suite s’il attend les mêmes chose que moi, concernant notre histoire.

- Tu as quelques choses à m’annoncer dis-moi ?

Sa main glisse alors jusqu’à mon ventre, par chance son visage ne semble pas afficher du dégoût, ou de la peur, il semble rester serein, même s’il a l’air de se poser… pas mal de question.

“Non pas pour le moment non”

Ses caresses me rendais folle, mon corps était entrain de prendre feu de l’intérieur, alors que je m’ouvrais à lui concernant mes envies de maternité à ses côtés. Cette peur atroce qu’il refuse et s’en aille rester ancré en moi, pourtant il ne semblait pas du tout apeuré ou choquer, mais… j’ai une crainte de l’abandon depuis… toujours.

- Les filles vont grandir, elles auront besoin d’avoir leurs chambres à elles aussi. Mais ne t’inquiète pas pour ça, j’ai un peu d’argent de côté, et on pourrait avoir une maison avec tout plein de chambre.

Est-ce que cela voulait dire qu’il était d’accord? mon sourire s’agrandit, je ne sais pas ce que j’ai fait au bon dieu pour qu’il me met quelqu’un de si génial sur ma route, mais je lui en serait reconnaissante pour le reste de ma vie. Était-il mon salut après ces années de galère?

Son corps se colla au mien, qui se plaqua contre le plan de travail derrière moi. je fermais les yeux, essayant de garder mon calme, ce n’était vraiment pas le moment de perdre pied et de me laissais aller à ses provocations.

“Moi aussi j’ai… un peu d’argent de côté… je commencerais à regarder ce qui se trouve en ville…. Bon sang Terrence… arrête”

Je lâche un soupir d’excitation quand il me mordille le cou… bon dieu seigneur… mais pourquoi me faisait-il autant d’effet? je plie légèrement ma jambe, la faisant remonter le long de la sienne pour le caressait, tant pis pour son haut, mais je ne tiens plus de le touchait… cette chaleur… pfiou…

- Tout plein de chambre qu’on serait obligé de remplir un jour.

“Terrence…”

Son prénom m’échappe comme un soupir, en même temps que je ferme les yeux, j’adore ce qu’il me fait, je n’ai plus qu’une idée en tête maintenant c’est qu’il me fasse l’amour aussi intensément que possible.

“Les filles ne sont pas loin… elle… elle pourrait arriver à tout moment”

rEpousse le bon sang !!! mais non c’est tellement agréable. J’empoigne ses cheveux sans pour autant tirer dessus, alors que mon autre main se trouve dans son dos.



 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Stonebridge
avatar
Directeur d'Ecole Maternelle & Baron de la Drogue
Masculin
Messages : 79

Mer 17 Oct - 15:27

“Qu’il soit présent, réactif, attentif et attentionné, mais surtout qu’il sache m'épauler vis à vis des filles et de leur éducations. C’est déjà en partie ce que tu fais pour elles et je t’en remercie vraiment”

La conversation bien qu’inattendue n’était pas vaine. Shanyce devait ressasser ça depuis un moment, et j’étais content qu’elle trouve le courage de me parler de ses attentes. Je ferais de mon mieux avec les filles, pas forcément pour faire plaisir à leur mère, mais aussi parce que je m’étais pris d’affection pour ces deux petites démones en costume de princesse.

“Ta présence nous est plus cher que tout le reste”


- Je dois t’avouer que je me sens bien avec vous, je m’attache aux filles, c’est bête à dire mais … Je ne me vois plus vivre loin de vous.


Sans qu’on ait pris d’engagement, je dormais plus souvent chez elle que je ne rentrais à la maison. Les fois où Shanyce était partie en week end seule avec les filles, je voyais bien que quelque chose manquait dans ma vie. C’était la première fois que j’avais une sensation de manque, du moins aussi forte que celle-là.

En faisant comprendre à ma jolie blonde combien je m’étais attaché à elle, je ne pouvais pas m’empêcher de profiter de cet instant de calme sans les filles pour l’enlacer, poser mes mains sur elle. J’adorais la douceur de sa peau, et encore plus la sentir frémir à mon contact.

“Tu fais ça particulièrement bien”

Chacun de ces gestes, de ces mouvements parcouru le long de son corps intensifiait un peu plus chaque mot, chaque idée que nous étions en train de partager. C’était une conversation tellement sérieuse, et d’une façon désinvolte je lui montrais à quel point j’étais prêt pour entamer cette vie avec elle.

“N’importe quoi”

Je continuais de la taquiner en l’écoutant me parler de ces projets, de nos projets futurs ? Une maison, une grande maison même, et des enfants, une famille, une grande famille ? A son ton je commençais même à me demander où on en était. Est-ce qu’un petit Terrence aurait déjà pris place dans le ventre de la blonde ?

“Non pas pour le moment non”

Par-dessous ses vêtements j’étais en train de caresser son ventre, m’enivrant de chaque parcelle de peau que parcourait ma main là-dessous. J’appréciais ce contact au plus haut point, assez pour me plaquer un peu plus contre elle et le plan de travail qui venait retenir notre étreinte. Est-ce que c’était ça être père ? Pouvoir profiter des bonnes grâces de la mère n’importe quand ?

“Moi aussi j’ai… un peu d’argent de côté… je commencerais à regarder ce qui se trouve en ville…. Bon sang Terrence… arrête”

Ma main dans son dos, je redessinais chacune de ses courbes, profitant allégrement du grain doux de sa peau. Elle me demandait d’arrêter dans un soupir qui m’incitait à continuer. Les filles étaient juste à côté, et si ça ne faisait pas de moi la meilleure influence pour les enfants, la situation avait quelque chose de particulièrement excitant.

“Terrence…”

J’épousais se prénom qui était le mien dans un râle que je transformais en baiser chaud et savoureux du bout des lèvres. Je l’embrassais, en sentant ses jambes qui m’enlaçaient, me rapprochant d’elle un peu plus, centimètre par centimètre, à l’instar de mon érection qui se frayait un chemin de façon téméraire à travers mon pantalon.

“Les filles ne sont pas loin… elle… elle pourrait arriver à tout moment”

Pendant quelques instants, j’avais du mal à ordonner mes pensées. Mon désir prenait une part que je ne maitrisais plus, ses mains contre mes épaules, dans mes cheveux, mon corps s’embrasait. Les filles, on ne devrait pas, pas ici, pas comme ça. Ma main remontait pourtant le long de son épaule nue, et je faisais glisser le bustier de Shanyce de par est d’autre de ses épaules pour profiter de cette poitrine habillement représenté derrière des sous vêtement au charme enivrant.

- Elles sont en train de jouer, ça serait bien la première fois qu’elle arriveraient avant qu’on les appelle pour manger ?

D’habitude il fallait plusieurs minutes et quelques demande redondante avant que les deux ne daigne sortir de la chambre. Et puis c’était trop tard pour s’arrêter maintenant, non ? Je continuais dans ma lancée, en dégrafant le soutiens gorge de ma partenaire pour embrasser ses épaules, l’une après l’autre en faisant tomber chacune de ses bretelles avec mes dents.

- Tu veux que j’arrête ?

Ma main n’était pas avare de caresse, découvrant le corps de la blonde à chaque passage pour retirer farouchement chaque tissu qui l’emprisonnait, libérant un sein après l’autre de son carcan. Poussant Shanyce à s’assoir sur le plan de travail, poussant en même temps le gros couteau plus loin, je plongeais mes lèvres sur sa poitrine, venant mordiller son téton qui frémissait entre mes dents.
Voir le profil de l'utilisateur
Shanyce Waline
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: célibataire à la recherche de l'amour
Gérante du SPA
Zen et Belle
Féminin
Messages : 1518

Lun 22 Oct - 11:18



 


Shanyce & Terrence
“«L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.»”
 
- Je dois t’avouer que je me sens bien avec vous, je m’attache aux filles, c’est bête à dire mais … Je ne me vois plus vivre loin de vous.

Cette conversation que je rumine depuis un moment maintenant, avait été établie et j’étais la première surprise de la tournure des choses. Quand j’y pensé et m’imaginais la scène pendant les heures de travail, jamais cela finissais de façon si parfaite.

Rien ne serait capable de retirer ce sourire qui ornait désormais sur mes lèvres. J’étais heureuse, mais plus encore de savoir que l’homme que j’aime, n’imaginais plus sa vie sans moi… sans nous, comptant les filles dans notre bonheur, comme si c’était la chose la plus normal du monde.

Mais j’aurais du me doutais que la suite serait un peu plus… chaude et intense. Après un tel échange, j’appréciais particulièrement les caresses un peu osée que Terrence prenait la liberté de poser sur mon corps. Je frémis, mais n’en perd pas une miette malgré que j’essai aussi de me concentré sur ma préparation du dîner.

Je parle argent un cours instant, mais tout semble loin déjà. Les lèvres de Terrence me font perdre pied, j’ai même du mal à me dire que je suis la cuisine de mon appartement et que les filles pourraient arriver à n’importe quel moment.

Pourtant, je remonte ma jambe le long de la sienne, découvrant alors son érection au plus proche de mon entre jambe. C’est dur… mais surtout excitant. Je suis littéralement entrain de perdre la tête à cause de lui et de sa façon de s’y prendre avec mon corps, qu’il semble déjà connaître à la perfection. Comme si quand il le souhaitait, il serait capable de mettre feu en moi.

Le haut de ma robe glisse légèrement pour dévoiler ma poitrine, coller à lui de la sorte, même si une petite arrivait, elle ne verrait probablement rien du tout. A cet instant pourtant, je me fiche pas mal de ce qui se passe dans le reste de l’appartement, je n’entend aucun bruit suspect et mon alarme maternelle semble totalement éteinte.

- Elles sont en train de jouer, ça serait bien la première fois qu’elle arriveraient avant qu’on les appelle pour manger ?

Ma respiration est haletante, j’ai l’impression que mes pieds n’atteignent même plus le sol de la cuisine. Mon corps s’embrasse tout entier, j’ai envie de sentir toujours plus fort ses mains sur celui ci, oui je veux qu’il me prenne maintenant, ici et tout de suite surtout.

“Terrence…”

- Tu veux que j’arrête ?

“Non pitié non… fais moi l’amour… prend moi s’il te plais…”

Mes seins retrouvent un peu plus de leur liberté, mes pieds avaient effectivement perdu terre, car mes fesses se retrouvent sur le plan de travail. J’écarte les jambes, l’invitant à moi de façon si facile. Je serre mes jambes derrière ses fesses pour le tenir toujours plus proche de moi.

Mon entre jambe est humide, il doit même sans doute être mouillé plus que de raison. Cet homme me rend folle. Mes mains prennent alors les devants, plus question d’attendre plus longtemps. J’écoute d’une oreille si des bruits proviennent de l’autre côté de l’appartement, mais toujours rien. J’ouvre le bouton de pantalon à mon petit ami, glisse sa fermeture éclair, puis y plonge ma main, allant rejoindre son pénis dur et malheureusement retenue prisonnier de ses vêtements.

Je fais en sorte de déballer son paquet, le libérant de son caleçon que je baisse légèrement. Je joue avec le bout de son gland, lui caresse, ressentant l’humidité que celui ci rejette. Puis d’un mouvement je lui fais comprendre que je le veux, en moi.



 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Stonebridge
avatar
Directeur d'Ecole Maternelle & Baron de la Drogue
Masculin
Messages : 79

Mer 24 Oct - 14:11

La passion dégoulinait dans cette cuisine à la fois trop petite, et assez grande pour ce qu’on était en train d’entreprendre. Je me laissais totalement envouté par la situation, par la présence charnelle de ma blonde aux seins sensuels. Chaque caresse que je lui prodiguais ne faisait que grimper un peu plus la température de la pièce.

“Terrence…”

Les filles étaient dans la pièce d’à côté, et pourtant rien ne pouvait arrêter cette fulgurance qu’on avait mis en route. Est-ce que ça signifiait qu’on était prêt pour la vie de couple ? L’heure n’était plus aux questions, et même la jeune maman ne pouvait plus retenir cette envie qu’elle manifestait derrière sa robe déjà bien écartée de son corps.

“Non pitié non… fais moi l’amour… prend moi s’il te plais…”

Assise sur le plan de travail, Shanyce m’attirait contre elle en me suppliant de la prendre ici. Je caressais ses cheveux, des cheveux tellement doux que j’en frémissais au simple contact, accompagné par le contact de ses seins contre mon torse encore habillé. La blonde jouait rapidement avec ma braguette dont je lui laissais les commandes aisément.

- Hoooh !!

Je soupirais quand elle faisait sortir mon sexe de son vêtement pour jouer avec du bout des doigts. Elle savait ce qu’elle voulait, ou au moins ce qu’elle ne comptait pas arrêter de faire pour l’instant. Je me pinçais une lèvre, en l’empoignant plus fermement par les cheveux quand elle jouais avec ma virilité.

Son regard ne laissait aucun doute sur ce qu’elle me demandait de faire. Et dans un nouveau baiser lascif, je glissais désormais une main sous sa robe pour lui retirer facilement sa culotte que je faisais glisser le long de ses jambes pour la laisser tomber à terre, devant le plan de travail qui accueillais notre ébat.

- On dirait que c’est déjà bien accueillant.


Je caressais avec deux doigt le coin de son entre jambe, effleurant chacune de ses lèvres avant de passer mes mains derrière elle pour empoigner ses fesses fermement. Je n’attendais pas plus longtemps pour la faire glisser contre moi, le sexe tendu pour entrer en elle sans tourner autour du pot.

L’idée que les filles nous surprennent était à la fois excitante mais surtout déstabilisante. Je ne pouvais pas m’empêcher de penser à ce qu’on dirait si une d’elle passait la porte, pourtant je ne résistais pas à l’appel du corps de ma bien aimée. Je m’empalais entre ses jambes dans des allez et retour frénétiques.
Voir le profil de l'utilisateur
Shanyce Waline
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: célibataire à la recherche de l'amour
Gérante du SPA
Zen et Belle
Féminin
Messages : 1518

Jeu 25 Oct - 15:05



 


Shanyce & Terrence
“«L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.»”
 
J’étais excité comme une puce, voir bien pire encore. A ce moment même, je serais incapable de reprendre ma préparation du repas, sans avoir sentit son sexe entre mes jambes. C’est fou, il me rend complétement dingue ce gars, jamais je n’aurais pu ne serait-ce qu’imaginer cette scène, avant de la vivre. Tout ce que j'espère désormais, c’est que mes princesses, n’auront pas l’idée de venir voir maman, ou de venir nous demander quoi que ce soit.

Avec elle, c’est toujours tout ou rien, soit elles s’enferment dans leur chambre et on ne les revoit plus avant de les appellaient pour moulte raison, soit elles sont constamment dans nos jambes. J’essai de me concentré sur les bruits extérieur à la cuisine, ceux qui pourraient nous préparer à leur arrivée soudaine, mais je dois bien admettre que j’ai vraiment du mal à me concentré par moment.

- Hoooh !!

Lorsque je lui ouvre et retire juste ce qu’il faut pour qu’il puisse atteindre notre but, j'essaye de l'aider pour qu’il retire le plus rapidement possible ma culotte qu’il abandonne aussitôt sur le sol, entre nos pieds. Je lui adresse un sourire de satisfaction, quand il attrape mes jambes et les ramènent un peu plus vers lui.

- On dirait que c’est déjà bien accueillant.

Ses doigts me caresse un instant, mais il a raison… le terrain n’est plus à préparer, je n’attend plus que lui et le fait de pouvoir être surpris, m’excite encore bien plus que je ne l’aurais pensé, j’ai l’impression d’être redevenue ado, quand il ne fallait surtout pas se faire prendre par un pion.

“C’est peu de le dire”

J’ai eu à peine terminé ma phrase que je sentis son sexe pénétrer à l’intérieur de moi sans demander son reste. Un gémissement de surprise s'échappa de ma bouche, trop tard pour le contrôlait celui ci, alors pour tenter de rester discrète, je glisse mon visage dans son cou, l’embrasse, mais aussi cela permet d’étouffer mes gémissements alors que ses cuisses tapent contre les miennes sans relâche et avec vigueur, comme j’aime qu’il le fasse.

C’est un volcan de sensation à l’intérieur de moi, j’ai l’impression que je vais exploser à n’importe quel moment, c’est rapide, fort, mais surtout intense, j’aimerais laisser sortir mes gémissements de ma bouche de façon à lui faire entendre et comprendre combien j’aime ce qu’il me fait.

C’est frustrant de ne pas pouvoir crier comme je le voudrais, mais tellement excitant de devoir rester silencieux dans un moment que l’on souhaiterait des plus bruyant.
Je mordille son cou, l’embrasse, puis rejoint ses joues, ou je mangerais sa langue si c’était possible. Un mélange de sauvagerie se mêle à ce rapport plus que parfait.




 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Personnalités de Terrassanta (Famille Delacroix)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
San Francisco Life :: San Francisco :: ♣ Potrero Hill :: ♥ Appartements & Loft :: N° 6 Shanyce Waline-
Sauter vers: