San Francisco Life
Bonjour et bienvenue sur le Forum de San Francisco Life ! =)

Nous sommes toujours ravis d'accueillir de nouveaux membres et si tu veux t'inscrire, n'oublie pas de choisir un nom et un prénom

Petite précisions : Pour l'inscription, tu n'as pas besoin d'activer ton compte ! =)

Nous espérons te voir bientôt parmi nous ^^

Clara, Fondatrice du Forum.



 

Partagez|

Revenir en.. non.. de force! pv Josh

San Francisco Life :: San Francisco :: ♣ Marina District :: ♥ Ocean Beach
Riley Lawrence
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: Célibataire
Je suis un(e) Renégat
et Membre Glee Club
Féminin
Messages : 1197

Dim 18 Mar - 10:20

Chrono : Premier rp depuis bien longtemps, le dernier devait être celui là : http://girlyacademy.allgoo.net/t14078-jour-2-une-journee-sous-le-signe-de-l-esperance ( on en avait commencé un Josh mais t'avais pas répondu, donc je repars de la fin de celui là )

Tenue : https://i.pinimg.com/736x/b1/02/3b/b1023b7aaf2cdf4459183f8067b67426--makeup-tutorials-demi-lovato-hair-short.jpg


- Je t'avais dit de te barrer de New-York, de pas les écouter, pas obéir à leurs lois et leurs règles stupides!

- Oui, mais si tu veux sortir la tête de l'eau...


- Ta gueule toi, le petit ange, on t'as pas sonné, t'as plus d'ailes, t'es plus rien, alors ferme ta gueule!!


- ...

- Riley, retourne à la gare, monte dans un train, ou MIEUX ! Va à l'aéroport, et barre toi de ce continent puant et miteux, ou il ne t'arrive que de la merde! QUoique... à bien y réfléchir... Une dose avant de partir serait pas du luxe... Va en chercher une et on s'arrache! Regarde! C'est dans cette ville que t'es MORTE à l'intérieur!

Tel un pantin, Riley Lawrence arpentait ces rues San Franciscaine pour la première fois depuis longtemps. Si longtemps... En réalité, un an, ça n'est pas excessif dans une vie. Mais en un an, elle avait cette sensation d'avoir été déconnecté de la vie réelle. Celle d'avant, quand elle n'était qu'une petite fille, encore heureuse d'être proche de sa mère qui n'était pas encore incarcérée. Celle ou Jérémy était encore en vie. Celle ou elle avait trouvé son âme soeur , sa flamme jumelle dans ces mêmes rues auxquelles aujourd'hui, elle trouvait à toutes un air sinistre. Aussi sinistre que celui que la jeune femme portait désormais jour après jour sur le visage.

Le petit diablotin, qui avait toujours fait partie de sa conscience interne, et qui avait toujours pris plus d'espace que le petit chérubin, avait désormais élu domicile en elle. C'est lui qui dictait, Riley n'était plus là. Même lorsque le chérubin effectuait une tentative, comme il y a quelques secondes, il se faisait rembarrer. Il avait pris le pouvoir. Elle le lui avait déjà laissé trop d'espace, en grandissant, persuadée qu'elle ne valait la peine de rien, que s'effacer était toujours la meilleure chose à faire. Mais depuis... ça... il était devenu un dictateur imposant son totalitarisme en elle.

Si seulement elle comprenait que tout ça n'était pas réel. Que seul la souffrance et sa faille narcissique intense provoquait ces escapades inconscientes. Que c'était elle même, ce petit démon sur son épaule, qui l'écrasait de tout son poids.

Riley Lawrence avançait, mais elle n'était plus Riley Lawrence. Amaigrie, cheveux courts, pupilles vides de l'éclat que ce garçon avait instauré en elle, de ce bonheur auquel elle avait cru pouvoir prétendre éternellement.

- Quelle greluche, la sermonna le diable, l'amour... ce fléau. Alors qu'avec ta dose... tu vas oublier, t'envoler, sourire, parce que t'es laide ma pauvre, alors même si sourire t'aideras pas... on va dire que ça te rendra un peu plus potable. Même si dans le fond on s'en tape, tu finiras seule, au fond de ton trou!

Il y a un an désormais, la jeune femme avait eu le coeur brisé par celui dans lequel elle avait rassemblé tout l'amour, aussi pur et insensé qu'elle avait pu transmettre. Une soirée. Une fille. Une parole. Un regard. C'est dingue comment les choses peuvent basculer sur une seule et si infime petite chose. Un détail. Mais qui peut transpercer les âmes les plus délicates.

Elle avait tenté de rester à San Francisco. Elle était partie avec Micah, qu'elle avait bien laissé faire dans sa nouvelle tentative d'approche, il faut le reconnaitre, sans pour autant aller jusqu'au bout, lui donnant ainsi l'espoir de pouvoir vivre cette histoire qu'il s'était maintes et maintes fois imaginées entre eux. Elle s'était haïe un peu plus de ce qu'elle lui avait laissé pensé, ce soir là, dans ce camping. Mais lui, il la savait perturbé, et jamais un seul instant, il n'avait compris qui elle était réellement. Cette fille hideuse, et qui ne pouvait pas vivre pleinement avec ce mal en elle.

Après ce moment au camping, de retour à San Francisco, s'en avait été de trop. Elle avait rassemblé ses affaires, et était repartie à New-York. La ville de tous les excès. Et côté excès, elle y avait trouvé ce qu'il lui fallait... La poudre, le joint, l'alcool. Une fois qu'elle y avait gouté, elle ne pouvait plus se passer de ce paradis artificiel.

-BON!! On en trouve ou maintenant Bordel de merde! S'agaça le démon en elle, la coupant de ses pensées qui reviendraient surement plus tard.

Le regard vide, hébétée, Riley regarda autour d'elle, et soupira. Elle fronça les sourcils, et, comme un robot qui n'a pas un seul instant la capacité de penser que c'est mal, elle enclencha son pas. Elle remonta son sac à dos, dernier vestige de ce qui lui appartenait. Elle avait tout vendu. Vêtements, chaussures, cd et dvd. Tous les biens qu'on peut assembler en 17 ans de vie, tout avait été dilapidé pour attaquer l'intérieur de son corps à l'aide de drogues malsaines.

Ou en trouver? Elle se mordit la lèvre, et sortit de cette gare ou elle avait rencontré Micah, il y avait quelques années maintenant. Le blondinet avait bien tenté de la retrouver, de l'appeler. Mais son téléphone portable se trouvait désormais entre les mains d'un dealeur. Et de toute manière, elle n'en voulait plus. Aucun intérêt de lui répondre, elle ne voulait revoir personne.

Voilà donc que Riley se trouvait dans les rues sinistres à ses yeux, qui bordaient le Golden Gate Park. La ou elle et Josh allaient régulièrement jouer,s'allonger pour manger, s'éclater, vivre quoi... Mais ce passé douloureux, elle le balaya d'un battement de cil, le besoin d'en prendre devenait encore plus intense maintenant que les souvenirs remontaient à la surface. Elle avait essayé de faire comme s'ils n'avaient jamais existé pendant trop longtemps, et pourtant, ils étaient là.

C'était le juge pour mineur qui l'avait obligé à reprendre ses études ici, loin de New-York, là ou avant sa vie était stable. La petite Riley toute innocente et pure n'était plus... Elle allait être fliquée par le lycée, par une assistante sociale par...

'Merde... l'assistante sociale"
se réveilla Riley.

Cette dernière devait la retrouver pour l'emmener directement au campus. Un sourire malin se dessina sur ses lèvres

- QU'elle aille au diable cette morue,on trouvera un argument!va chercher ta dose, espèce de vilaine, t'en as besoin crois moi lui rappela cette inconscience mauvaise et dévastatrice.

La petite brunette ferma les yeux en passant devant le parc, et continua à marcher, encore et encore. Sans vraiment savoir, ouvrant juste le regard à chaque type louche qu'elle croisait, essayant de deviner s'il s'agissait d'un fournisseur, ou simplement de quelqu'un d'atypique. Elle avait appris à les reconnaître. Ils avaient tous cette pointe de sueur, presque invisible qui perlait sur leur temps, cette méfiance dans leur attitude, et leur regard qui semblait appeler toute brebis perdue pour la rallier à leur cause.

Riley marcha tant et si bien, qu'elle finit par déboucher sur une plage. La claque qu'elle s'y pris. C'était l'endroit. L'ENDROIT. Celui ou le jour de sa rencontre avec Josh, il l'avait emmené. Ou elle avait hésité avant de se déshabiller pour aller se baigner. Celui ou il l'avait tellement impressionné. A bien y réfléchir, elle avait eu le coup de foudre pour lui. Et lui..

-Mais on s'en fout, ferme ta gueule, tes yeux et avance!

Aucuns yeux brillants de larmes. Le visage fermés, Riley remonta la plage. Il y a toujours des criques ou,


-LA ! Hurla le démon, pointant du doigt une bande de garçons, de quelques filles peut-être auss, mais surtout des hommes, des blousons noirs, des blousons bleus, mais tous rassemblés.

Riley tourna le visage à droite, à gauche. C'était la fin de l'hiver, les plages étaient encore désertes. Que les gens sont stupides. Cet endroit était le plus beau sur terre. Enfin.. avant. Elle avança, balayant le sable qui voltigeait mollement à ses mollets avec le vent à chaque pas.

Se fichant d'interrompre une conversation, bonne ou mauvaise, Riley fit irruption entre deux garçons, grands, costauds. Leur air? Gentil ou méchant, elle s'en moquait largement. Exit la timidité quand elle était cruellement en manque. Ce à quoi elle ressemblait? Etant donné qu'elle n'était plus rien, plus personne, juste l'ombre d'elle même, éteinte et amaigrie, ça aussi, elle s'en fichait.

Elle sentit que sa présence non désirée avait arrêté toute discussion ou ce qu'ils étaient en train de faire. Parfait. Sans regarder qui que ce soit dans les yeux - certains réflexes étaient restés malgré la coquille - elle énonça,

"Salut! Y en a un d'entre vous qui a des champi? De la poudre? Pas de joint, me faudrait un truc puissant."

Elle sentit bien les regards gênés. Parler de ça aussi librement ne se faisait pas, ou seulement en tête à tête avec son dealer, mais voilà, il faudrait qu'elle en retrouve un. Et de l'argent aussi, accessoirement..

"Attend..." Un garçon plongea la main dans ses poches.

- Youhouuu! s'extasia le démon, c'est une journée de merde, mais elle va peut-être se finir mieux que je le pensais! Allez san Francisco, file nous tes drogues et exctasy!

A cette réflexion en elle, un petit sourire discret, mais envieux de s'évader se dessina sur les lèvres de la jeune fille, qui releva le visage, mais pas les yeux, vers celui qui peut-être allait la délivrer! L'espoir était possible, sur cette plage ? Encore ? Pour de la drogue? Vraiment? Être brisée, et se retrouver ici pour se sentir mieux, c'était assez ironique finalement.


HRP bonne reprise Josh Wink
HHRP à toi de voir si le gars qui met les mains dans ses poches en a ou quoi ...
HHHRP j'espère qu'il t'as plu!!
HHHHRP : par contre j'aimerais retrouver mon code de fiche de rp, tu pourrais me le donner sur un ancien post à moi que je peux plus éditer ? Smile
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Dusters
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre: De l’équipe de Football US
✘ Je fais partie de la fraternité: Delta
Membre des DELTA
et de L'équipe de Foot
Masculin
Messages : 679

Lun 19 Mar - 10:47
Josh & Matteo
"Revenir en.. non.. de force!"

Tenue : https://image.noelshack.com/fichiers/2018/12/1/1521448276-sans-titre-1.png

Cela fait exactement une année… que je n’ai pas pu poser mes yeux sur cette fille pour qui j’aurais été capable de donner ma vie. Riley Lawrence. Aujourd’hui encore ce prénom résonne comme un espoir dans ma tête… j’espère… ou du moins j’espérais, jour après jours son retour pour me sortir de cette torpeur, de cette vie devenue si monotone et si… superficielle à mon gout.

Elle aura été ma plus belle histoire, mais aussi ma plus grosse connerie. Je ne sais pas pourquoi le soir de notre ultime dispute, l’alcool m’a fait dire ces choses horribles que je ne pensais pas. Mais ainsi va la vie et je suis incapable de faire un retour en arrière sur cette soirée, pour tout annulé, tout reprendre convenablement. Après ma rupture, je suis retourné le temps des congés scolaire à la maison familiale. Retrouver ma sœur m’a fait le plus grand bien, comme cette gifle qu’elle m’a si gentiment offert… Que dire ? je l’avais amplement mérité. La fille que j’aimais avait enfin accepté de devenir la femme de ma vie, l’unique personne avec qui je voulais faire mon futur plus que tout au monde… et j’ai carrément merdé.
Je ne suis pas un abruti, je sais reconnaitre mes fautes…

Depuis, beaucoup de chose ont changé, moi aussi malheureusement. J’ai l’impression d’être redevenue ce Josh que j’étais en présence de mon meilleur pote avant son décès, peut être en pire qui sait, car même lui n’est plus là aujourd’hui pour m’ouvrir les yeux sur ma déchéance. Aujourd’hui je ne vois presque plus les frères de ma confrérie. Je les vois toujours car je vie encore à la Delta House, je sais que je peux compter sur chacun d’eux, mais j’ai eu besoin de prendre de la distance avec ces soirées qui ne me ressemblais pas.

Oui sans m’en rendre compte j’ai dû mettre ma faute sur leur dos. Je leur en voulais d’avoir organisé cette soirée débile, d’avoir invité cette fille… mis à ma disposition cet alcool. Ça a valu quelques prises de tête à la maison, mais Logan a su m’ouvrir les yeux… aucun d’entre eux ne m’avais mis ce verre à la main, j’étais le seul fautif. Aujourd’hui je l’ai bien compris, mais je ne suis pas vraiment retourné vers eux après ça, car j’avais nouer de nouveau lien avec des gars du Parkours que je pratique toujours.

Ce sport a toujours permis de me défoulais, de me vidais l’esprit et surtout de torturais un peu mon corps quand ça va mal. Depuis le départ de Riley, je fais beaucoup d’heure d’entrainement, mais je bois aussi pas mal, je sors, je profite de la vie, mais pas spécialement des bons côtés. Mes potes fument, se drogue, même si je n’en suis pas encore à la sniffette, je connais désormais les bienfaits des joints. Oui je suis redevenue sans m’en rendre compte ce petit con que j’ai détesté… celui qui s’amuse avec les filles, qui les prends pour de vulgaire kleenex… je ne me reconnais plus, ma sœur Stella non plus. Je sais que je l’ai déçu…  Mais je me déçois plus encore et c’est compliqué de se sortir de cette torpeur une fois embarquer.

Quand cette fille arrive vers notre groupe, je suis occupé avec une des filles qui squattent souvent avec nous, Eloïse, elle pourrait avoir le prénom d’un ange, sauf qu’elle le porte plutôt comme celui d’une trainée. Je pense qu’elle a dû passer sous chacun de nous ici présent… aujourd’hui il semblerait que je sois sa cible pour le reste de la journée. Elle me colle, me touche, m’allume comme ce n’est pas permis. Elle est appuyée contre le mur, un pied contre celui-ci avec sa jambe pliait entre mes jambes, j’ai ma main appuyer à côté de son visage, je la dévore des yeux car sexuellement parlant… je suis plus qu’en manque.

"Salut! Y en a un d'entre vous qui a des champi? De la poudre? Pas de joint, me faudrait un truc puissant."

On négocie notre soirée, quand j’entends une voix féminine à la voix un peu cassée, sans doute par le manque, puis celle de Marco qui lui répond rapidement tout en plongeant sa main dans sa poche. Il n’en faut pas plus pour attirer mon attention. Celle-ci se porte d’abord sur Marco, puis brusquement mon corps s’éloigne d’Eloïse. Les yeux qui s’écarquillent, j’ai l’impression d’avoir un mirage devant moi… ou un fantôme. J’ai du mal à vous dire exactement ce qui se passe à l’intérieur de moi, car je passe par plusieurs fasse très rapidement.

Tout d’abord la surprise. Car oui ce visage je le reconnaitrais parmi mille autres et sans aucun problème, mais il a changé… son visage semble triste, perdu et meurtrie. Tout comme sa voix… son visage semble délaisser, comme si elle c’était trainer jusqu’ici pour X raison… Raison que très vite je comprends quand Marco lui tend la main.

« Tiens chérie, mais tu sais que rien n’est gratuit hein ! si t’as pas d’tune on peut s’arranger »

Le voilà déjà qu’il s’approche d’elle, lui jouant le grand jeu du gros dégueulasse prêt à coucher pour atteindre son but. Certes c’est mon pote, mais il est hors de question qu’il touche à CETTE fille-là !

« Marco… » je secoue la tête en rajoutant « nan »

Il m’interroge du regard, puis se met à rire, grand sourire sur les lèvres.

« Oh tu veux négocier pour moi Dusters, bah tien attrape »

Puis sans prévenir il la pousse dans ma direction de façon plutôt violente car inattendue. Je la rattrape par ses bras et rapidement nos regards se retrouve et je la relâche.

« Tu ne devrais pas être ici… c’est dangereux, tu sais pas sur qui tu pourrais tomber »

Riley semble différente, comme si son regard était vide. Lui qui a quelques mois maintenant était rempli de tout l’amour qu’elle me portait. Aujourd’hui elle me regarde sans plus aucune de ces étoiles… faut dire que j’ai dû les éteindre une a une avec mes conneries.




hrp: J'espére que ça te plairas, pas évident de se remettre, je promet de faire mieux dans les suivants ♥
hrrp: je t'envoie ton codage en MP
Voir le profil de l'utilisateur
Riley Lawrence
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: Célibataire
Je suis un(e) Renégat
et Membre Glee Club
Féminin
Messages : 1197

Mer 21 Mar - 8:52
Le petit personnage malsain et malfaisant dansait presque sur son épaule, se trémoussait, réjouit de voir que l'instinct pour en retrouver ne l'avait pas abandonné. Le manque se faisant plus intense à chaque seconde ou chaque cellule de son corps réclamait une drogue pour la soulager, Riley cachait tant bien que mal les petits tremblements qui avaient pris possession de ses mains. Rien d'extravagant, quelque chose de discret, mais qui indiquait bien que sortir de cette vie s'avérerait difficile et compliqué, d'autant qu'elle n'avait plus le gout de rien. Juste de ne plus être présente.

Le garçon qui lui avait demandé d'attendre plongea sa main dans sa poche, tout en s'approchant d'elle, avec une attitude plus que claire. Rien n'était caché, au moins, dans ce monde de dealer, sauf la poudre qu'ils échangeaient tous.

La brunette garda son visage baissé, n'ayant à sa portée de vue que des chaussures , masculines ou féminines. Elle pouvait sentir son coeur s'accélérer, et cette sensation n'était plus produite par les sentiments qu'elle pouvait ressentir. Non, de ce côté là, elle était définitivement éteinte. C'était provoqué par l'adrénaline, et le gout de la drogue dont elle allait se délecter.

- Prépare toi RILEY !
la fit sursauter le démon en elle, il approche, donne lui ce qu'il vaut pour que J'ai... enfin, que nous ayons enfin notre dose!

Effectivement, une paire de basket classe s'était approchée d'elle. La jeune femme releva le visage, évitant les yeux porcins de ce garçon dont l'envie lubrique était plus que clairvoyante. Il approcha son visage de l'oreille frêle de Riley, et tout en attrapant une mèche de cheveux qu'il fit rouler autour de ses doigts, il lui souffla, assez distinctement,

« Tiens chérie, mais tu sais que rien n’est gratuit hein ! si t’as pas d’tune on peut s’arranger »

Il était étonnant de voir la New-Yorkaise dans cette situation. Rien ne lui ressemblait désormais, même pas sa vie. Elle se sentit mal à l'aise. Le dénommé Marco avait une haleine de fumeur qui ne se lavait pas les dents. Bien sur, plus d'une fois elle avait flirté dans l'année pour obtenir une mini dose. De son plein gré, elle n'avait pas été plus loin, bien que le démon la poussait à le faire. Il fallait croire qu'une once de jugeotte était restée en elle. Enfin, ayant été dans un état second plus d'une fois, elle ne pouvait affirmer totalement n'avoir rien fait de plus. Mais elle n'y pensait pas. Elle n'était pas vraiment là. Et les jours ou la lucidité la reprenait, elle courait vite se réfugier dans l'alcool si c'était sa seule possibilité, histoire de ne pas avoir honte au point de commettre l'irréparable.

Elle hocha de la tête du côté opposé ou le garçon jouait avec ses mèches. Un sourire circonspect pointa sur ses lèvres, puis elle regarda son menton, ou son nez. Elle ouvrit la bouche, alors que quelques murmures entre personnes s'élevaient. Des jugements. AUtrefois, elle aurait voulu disparaître. Aujourd'hui, pour disparaitre, elle avait besoin d'en passer par là. Quitte à se répugner d'elle même. Elle allait répondre,

"Non j'ai pas de..."

Une voix étrangement familière, mais qui résonnait de tellement loin résonna,

« Marco… »... « nan »

Tiens? Ca n'était ni le chérubin ni le monstre sur son épaule. Mais une voix familière, aimée. Elle n'eut pas le loisir de pouvoir tourner le visage vers cette voix, le démon s'agaça,

"Qui vient nous emmerder et nous empêcher d'être bien PUTAIN! Bouge toi Riley!"

Elle fronça les sourcils, et allait réagir en conséquence de ses propres pensées et envies, quand ce type, Marco, éclata de rire,

« Oh tu veux négocier pour moi Dusters, bah tien attrape »

Il se saisit de Riley, comme d'un vulgaire pantin, ce qu'elle était, puis il la jeta vers la voix qui avait refusé que le dealer donne quoique ce soit à la jeune femme. Elle fut secouée, et rattrapée assez impulsivement, qu'un petit

"Pouff.." s'échappa de sa gorge par la vitesse et la force ou cela se produisit. Les pupiilles posées sur les mains qui l'avaient rattrapées de justesse, elle releva le visage. Et pâlit un peu plus. C'était un mirage. Il n'y avait pas de doutes possible. Il ne pouvait être ici. Pas lui. Pas là. Pas maintenant. L'adrénaline fit un nouveau bond dans sa cage thoracique, mais cela se mélangea à de la colère, et tout un tas de sentiments qu'elle avait tenté de renier.

- Te fais pas avoir par ce minable Riley , la prévint son comparse mauvais.

Oh non... mais il était là. Lui même. Mais avec un quelque chose dans l'attitude et le regard qui lui montrait qu'il avait changé, et rien de plus normal, en une année, il avait du s'en passer des choses. La fille qui le collait passa son regard de Josh à Riley plusieurs fois. Puis elle décida de se décoller de son mur, et de passer ses mains sur le torse du jeune homme, afin de clarifier très nettement les choses. Sans réactions dans le regard, mais une multitude en elle, qu'elle refoulait, la jeune femme écouta,

« Tu ne devrais pas être ici… c’est dangereux, tu sais pas sur qui tu pourrais tomber »

- Tu entends Riley, il a été ton plus grand danger c'est sa faute si tout est pourri dans ta vie. Sa faute et la tienne car tu l'as laissé faire! Prouve lui qu'il n'a plus rien à te dicter. Montre lui, montre lui ce qu'il a fait de toi!

"Je..." Elle luttait quelque part, pour ne pas céder au mal qui la transperçait, et ce manque devenait toujours plus terrible à gérer,

- Non Riley, c'est Josh, lui qui t'as aimé plus que n'importe qui, oui il t'as fait souffrir, mais il est devant toi, ne

- Dégage toi
, rugit le démon au petit ange.

La bataille intérieure faisait rage, et se faisant, Riley restait silencieuse, perdue, légèrement transpirante mais tellement livide. Etait ce le fait de le revoir, ou le manque? Quelques petits ricanement et hochement de tête se firent plus évidents. Comme déconnectée, c'est la voix du Marco qui rappela à son ami ce pourquoi il lui avait envoyé, telle une poupée de chiffon la jeune paumée,

" Ho Dusters, c'est pas comme ça que je te demande de négocier hein, c'est pas ce que j'attend d'elle! mais t'inquiète, elle sait très bien ce que je veux, pas vrai ma douce!"

Riley reposa le visage sur cette fille qui collait et caressait Josh. A oui... Le tombeur. Moqueur... Elle fronça les sourcils,

"A part toi, je vois pas quel est le plus grand danger en face de moi... Duster!" Finit-elle sur une voix dédaigneuse mais cassée. Ses paroles ne traduisaient pas la détresse dans son regard, ni l'affection pour lui qui ne l'avait pas quitté. De l'amour? Elle ignorait si elle en ressentait encore pour lui, surement, bien qu'elle aurait été incapable de l'identifier.

"Haha, bien parlé mademoiselle," Marco se rapprocha d'elle, collant le dos de la belle, et l'entourant de ses bras. Il lui murmura des insanités qu'il voulait lui faire, mais Riley n'écoutait pas. Son regard meurtri était plongé dans celui de Josh. Elle n'était qu'à quelques centimètres de l'amour de sa vie, et un garçon lui murmurait plus ou moins discrètement toutes les cochonneries qui lui venait en tête. Elle était paralysée. Elle voulait se montrer méchante, lui faire mal, et d'un autre côté, elle était incapable de bouger. De faire comme ces pétasses qui le faisaient en évidence devant leur petit ami blessés. Son regard implorait de l'aide bien malgré elle.

- Bouge toi boudin, sinon ta dose va passer. maugréa démon.

Une main passa sur son ventre, pour la forcer à se tourner et à s'éloigner,

"Bon, fillette va falloir bouger si tu veux ta dose, J'aime pas les étoiles de mer " et Marco agita le sachet devant ses yeux. La voix plus faible, comme si Josh en apparaissant cassait un rempart sur tout ceux qu'elle avait placé entre elle et le monde extérieur,

"J'suis contente de voir que tu vas bien"

- Te fais pas avoir espèce de greluche d'adolescente!!!


Elle lui jeta un regard, plein de détresse, d'anciens sentiments, et essaya de sourire, mais la fille, Eloise ondula de nouveau contre Josh. Le semblant de sourire qui avait commencé à s'étirer se rétracta, et Riley commença à tourner les talons,


Hrp , pas top, j'espère que ca va t'inspirer quand même, je suis pas satisfaite!!!!!



Voir le profil de l'utilisateur
Josh Dusters
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre: De l’équipe de Football US
✘ Je fais partie de la fraternité: Delta
Membre des DELTA
et de L'équipe de Foot
Masculin
Messages : 679

Jeu 22 Mar - 10:38
Josh & Matteo
"Revenir en.. non.. de force!"

Marco la jette vers moi comme une vulgaire chose, Riley ne réagit pas vraiment, son corps répond juste à la violence du geste qu’il a eu et je la réceptionne avec facilité. Son corps est moue, elle manque de tonicité, elle ne semble plus être celle que j’ai connu. Suis-je la cause de ce changement ? j’imagine que oui… elle qui était si belle, si douce, j’ai l’impression d’avoir le côté sauvage d’elle sous les yeux.

Quand nos regards se croisent, un changement se modifie à l’intérieur de ses yeux pendant un cours instant, car rapidement ils redeviennent aussi vides que précédemment, quoi que j’ai l’impression d’y discerner de la colère malgré tout. Je me demande ce qui lui passe par la tête là tout de suite, à quoi elle pense. Moi-même j’ai du mal à réaliser que c’est véritablement elle que j’ai sous les yeux, mais surtout une multitude de questions m’assaille. Depuis quand est-elle ici ? elle a demandé des champignons à Marco… depuis quand se drogue-t-elle ? souvent ?

Je l’avertie des dangers d’être ici… ce qu’elle ne semble pas avoir évaluer avant de venir rejoindre notre groupe pour faire sa demande. Et si je n’étais pas là ? je pense que Marco aurait clairement profiter de la situation, l’aurait forcé à coucher avec lui, voire pire, il l’aurait drogué et aurait profité qu’elle soit stone pour… Je remue légèrement la tête ne voulant même pas imaginer cela.

"Je..."

Mes mains la relâche quand elle se redresse, elle reste inactive, perdue, à moins qu’elle ne sache plus quoi faire, a-t-elle peur que je m’en prenne à elle ?

" Ho Dusters, c'est pas comme ça que je te demande de négocier hein, c'est pas ce que j'attends d’elle ! mais t'inquiète, elle sait très bien ce que je veux, pas vrai ma douce !"

Marco attire mon attention et mon regard dans sa direction, j’en avais presque oublié sa présence à celui-ci, je me demande tout à coup ce que je fais ici finalement… j’ai juste envie d’attraper Riley et de l’éloignait loin de ce groupe de tordue… enfin peut être que je ne vaux pas mieux qu’eux à l’heure d’aujourd’hui.

"A part toi, je vois pas quel est le plus grand danger en face de moi... Duster!"

Le regard qu’elle pose sur moi vient de changer, elle semble vouloir me provoquais ou je ne sais quoi, mais c’est ainsi que je le prends. Son ton est sec, plein de haine que je mérite sans doute avec ce que je lui ai fait quelques temps en arrière.

« Tu sais très bien que…. »

Que je ne te ferais pas de mal, c’est la suite et fin de ma phrase, mais déjà Marco m’interrompt.

"Haha, bien parlé mademoiselle,"

Mais putain de quoi il se mêle ? je le fusille du regard, il s’approche un peu trop à mon gout de Riley, ma main se referme sur elle-même, je sens mes nerfs qui montent.

« Marco fou lui là paix »

« Nan nan… »

j’observe chacun des mouvements de ses mains, de son corps vis-à-vis d’elle et je sens déjà le démon en moi… je ferme les yeux un bref instant en tournant la tête, prenant une grande inspiration pour pas jouer aux cons…

"Bon, fillette va falloir bouger si tu veux ta dose, J'aime pas les étoiles de mer "

Lorsque je repose mes yeux sur eux, j’ai l’impression que le regard de Riley me supplie… mais est-ce vraiment cela que je discerne ?

"J'suis contente de voir que tu vas bien"

La main de Marco se pose sur le ventre de mon ex petite amie, mon regard quitte alors celui de Riley pour lui, je m’approche brusquement et mon bras passe par-dessus elle pour l’attrapait lui par le col de son blouson.

« Je t’es dit de lui foutre la paix putain !!! »

Je le repousse avec force et hargne.

« Oh calme toi Duster »

« Tu l’as connais d’où cette salope ! elle avait qu’à pas venir faire les allumeuses ici »

« Ferme ta gueule tu veux !! »

J’attrape la main de Riley sans lui donnait le choix, ma poigne étant sans doute douloureuse sur sa petite main.

« Repose encore une fois tes mains plein de merde sur elle et je te défonce le crâne, toi comme vous autre tous là »

Je les montre du doigt un par un, les provoquants chacun à leur tour. Pote ou pas j’en ai rien à foutre, à partir du moment où j’ai dit stop… on joue plus, s’ils ne comprennent pas ça, je vais leur faire rentrer dans le crane autrement.

« Casse toi Dusters »

« T’en fais pas j’allais surement pas rester ici »

Il attrape le bras de Riley, l’empêchant de me suivre.

« Sauf qu’elle est à moi, elle me doit quelque chose ta pétasse »

Dans la main de Riley je constate qu’elle tient le petit sachet de drogue qu’il lui avait proposer, je l’attrape un geste brusque et le balance à la tronche de Marco, avant de la lâchait et de lui mettre mon poing dans sa figure.

« La prochaine que tu l’as croise, oublie pas que t’as pas intérêt de t’en approcher » je lève la tête vers les autres qui semble prêt à se jeter sur moi «  c’est valable pour vous aussi »

Marco leur fait un signe de la main de pas bouger, alors que moi je m’avance en direction de Riley, sans m’arrêtais j’attrape son poignet et l’attire avec moi.

« On bouge ! »

Le ton de ma voix est sans doute dur, froid, mais j’ai la rage en moi, elle sait comment je peux être violent quand ça monte en intensité et c’est pourquoi je veux vite déguerpir avant que ça tourne encore plus mal. Je dois la mettre en sécurité… quitte à revenir plus tard leur faire la misère… mais elle est plus importante que tout le reste, ça je le sais, malgré la brume dans ma tête à cause de la quantité de joints fumer durant la journée.
Voir le profil de l'utilisateur
Riley Lawrence
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: Célibataire
Je suis un(e) Renégat
et Membre Glee Club
Féminin
Messages : 1197

Sam 24 Mar - 8:53
- Allez prend ça dans les dents Joooosh... tu croyais qu'elle allait rester ta groupie sans cervelle à vie ? Non, maintenant elle est devenue la groupie de la drogue, pmouahahaha ,pas vrai Ril... Heum, ouai tu lui as bien rétorqué, avec la haine dans la voix, le regard, parfait.

Ca n'était pas elle qui soutenait le regard de Josh, mais ce petit démon dont la haine pour le monde, l'amour, Josh, n'avait plus aucune limite. Si elle avait été elle même, cette jeune femme raisonnée et timide qu'elle était auparavant, nul doute qu'elle ne l'aurait surement pas piqué comme ça. Bien qu'auprès de lui, elle avait appris à prendre plus de mordants et de répondants; d'assurance en elle. Tout cela désormais, seule la substance qui la soulageait le lui permettait.

« Tu sais très bien que…. »

Elle leva un sourcil, marquant un peu plus la provocation. Plus elle l'observait, plus elle s'efforçait de se fermer à ce petit ange sur son épaule, ratatiné par l'autre odieux personnage, mais qui semblait se réveiller au contact de son ex.

- Il est là, devant toi, combien de fois tu l'as rêvé en période de fragilité??


L'ami de Josh congratula la belle pour sa répartie, et en profita pour mettre sa tactique de rapproche à execution. A l'évidence, il avait compris que quelque chose se tramait ou s'était tramé entre les deux adolescents, bien qu'il ignorait quoi. Pourquoi? Riley était persuadé que Josh avait bien du se foutre d'elle, après son départ, vous vous rappelez, cette pauvre vierge dont je me suis bien foutu? Longtemps, cette pensée l'avait tracassé. Puis l'héroine avait fait passé ces pensées douloureuses pour de la bagatelle!

Elle posa ses yeux tristes et creusés sur les poings que Josh serrait, à mesure que son pote louche apposait ses mains sur elle. C'était quelque chose de choquant pour quiconque aurait connu l'étudiante à son arrivée à San Francisco. Elle aurait rougi, voulu disparaitre, et aurait mis son plan d'échappée à execution.

« Marco fou lui là paix » ; Sa voix est déformée par la colère? La frustration ? La honte de se dire qu'elle était son ex peut-être ? « Nan nan… » Le railla Marco, qui passa un peu plus ses mains sur l'abdomen de la frêle droguée; comme si, d'un accord tacite et muet, elle lui appartenait désormais pour une dose.

-Ouai Riley!! Bien boulboule! Fais ce qu'il faut et tu vas avoir et ta dose et provoquer ce connard qui t'as fait souffrir face à toi. Regarde le, il joue la comédie, a fermer ses yeux, genre il s'imagine qu'il souffre, et qu'on va le croire, alors qu'il s'est foutu de ta gueule? Que t'es devenue la risée du campus, puis le souffre douleur des réseaux sociaux avant de te décider à enfin réagir et lacher cette plante idiote que t'étais avant?!

Pourtant, cette fois, ce ne fut pas l'écho de ce démon en elle, qui représentait surtout le côté noir de la belle en s'exprimant, mais un reste d'elle même, peut-être et surement un peu plus la voix du petit ange qui lui, s'extasiait de revoir Josh. La main frotta son nombril, et cela sembla en être de trop pour son ex, qui s'agaça d'un coup d'un seul, lui retirant son bras, effectuant une sorte de clé de bras sans trop forcer ,

« Je t’es dit de lui foutre la paix putain !!! »

Il repoussa le dénommé Marco, non sans violence dans le geste, et une autre voix s'éleva alors,

« Oh calme toi Duster »

« Tu l’as connais d’où cette salope ! elle avait qu’à pas venir faire les allumeuses ici »

Autrefois, elle aurait voulu n'avoir jamais eu cette idée, n'être jamais venue jusqu'ici réclamer son besoin devenu vital, mais voilà, le manque s'emparait d'elle. Depuis son départ de New-York, ou elle avait consommé sa dernière dose, elle n'avait rien repris, ce qui représentait le début de la journée sans rien de plus dans les veines ou le corps. Alors, qu'on l'insulte de salope l'importait peu, le démon en elle l'insultait bien pire que ça. Et le plus incroyable, c'est qu'elle croyait tous les mots qu'elle lui envoyait, car elle était persuadée qu'il avait raison. Elle était devenue une moins que rien. Sans avenir, et sans solutions.

« Ferme ta gueule tu veux !! »

"On s'en fout, il m'appelle comme il veut tant qu'il me donne ce que je veux" lâcha la voix automatique de Riley, branchée sur "je veux ma dose!"

Josh ne l'entendait peut-être pas de cette oreille, et cela perturba un peu plus la belle, qui, se réveillait au fond. L'ange ou Josh? Les deux peut-être reliés, quoiqu'il en soit, elle l'observa, se demandant pourquoi il la défendait. Il aurait du la pointer du doigt lui aussi.

Elle sursauta quand il empoigna sa main, avec force et hargne, comme s'il n'était pas envisageable un seul instant qu'elle ait l'idée simplement de retirer sa main de sa paume. Il menaça alors ses amis. Elle ne comprenait pas son attitude, pourquoi se retourner contre ses amis pour elle, dont il s'était tant moqué? Et surtout, de quoi se mêlait-il ??

« Repose encore une fois tes mains plein de merde sur elle et je te défonce le crâne, toi comme vous autre tous là »

"Lâche moi Jo... tu me fais mal!" Mais il ne l'entendait pas ? Ou feignait de ne pas l'entendre. Impossible pour elle cependant de prononcer ce prénom qui l'avait ravit et éveiller à la vie et au plaisir tant de fois.

« Casse toi Dusters »

« T’en fais pas j’allais surement pas rester ici »

Toujours ballotée comme un pantin, empoignée par Josh, la jeune femme observait la scène se déroulait sous ses yeux, comme si elle n'en était pas actrice ni l'instigatrice. Pourtant, ce dénouement, ils ne le devaient tous qu'à elle, et elle se moquait bien d'avoir mis la pagaille. Elle serrait dans sa main le petit pochon qui allait lui permettre de se sentir enfin libre. Une fois la dose en elle... elle pourrait respirer. Sans s'en apercevoir, la main pressée de Josh sur la sienne avait eu pour effet de lui bloquer par la même son inspiration. Le jeune homme voulut s'éloigner, mais Marco empoigna le bras libre de la belle, et le tira vers lui, devenant mauvais. Son regard changeait.

« Sauf qu’elle est à moi, elle me doit quelque chose ta pétasse »

Il désigna le petit pochon blanc contenant la poudre blanche que Riley gardait précieusement dans sa main, et le petit diable réagit en elle,

- Ca pue là, bouge fais quelque chose si tu veux te sentir bien! Récupère ton corps si tu veux t'abandonner avec ton truc ! Mais bouge greluche bordel de merde! Tu tiens ta drogue et une petite vengeance, même si ce qu'il fait c'est que du cinéma, il en a jamais rien eu a foutre de toi, tu n'as jamais eu aucun intérêt pour lui et

"HEY!" la voix déformée de la jeune fille, dont le petit diable s'exprimait derrière, protesta quand Josh lui retira la drogue des main spour la jeter à Marco. "REND MOI CA!" Elle le fusilla du regard "TU TE PREND POUR QUI BORDEL ?!!!"

« La prochaine que tu l’as croise, oublie pas que t’as pas intérêt de t’en approcher » Il leva la tête et ajouta, «  c’est valable pour vous aussi »


En elle, la bataille sur ses épaules ( enfin, dans sa tête) mais visuellement, les personnages alourdissaient ses épaules; faisait rage. Le démon s'arrachait les yeux, les cheveux, et les tripes du geste qu'il venait d'avoir. L'ange lui, pensait avoir trouvé une façon de faire réagir Riley, de la sortir de ce trou noir dans lequel elle s'était elle même enfermee avec la douleur. Hébétée, elle ne réagit pas, mais ses yeux lançaient des flammes.

« On bouge ! »

Elle sursauta alors qu'il lui empoigna fortement le poignet une nouvelle fois, l'écartant du groupe. Il marchait vite, et il la serrait, elle n'eut d'autre choix que de le suivre. Le coeur battant, la tempe suintante, les mains moites, elle essaya de les retirer. Mais c'était compliqué.

- TU VAS PAS ENCORE LE LAISSER TE MENER PAR LE BOUT DU


- Riley, c'est Josh, et quelque part, il essaie de te sauver


- TA GUEULE!! TU LA SENS CETTE DOULEUR CAR T'AS PAS PRIS TA DOSE?!!!!


- Suis le Riley, il peut t'aider, c'est lui la clé,


- Ramassis de connerie, proteste, tu n'es plus sa chose!!!!!!

La belle remua la tête, et le visage déformé par le besoin et l'envie de prendre sa dose, elle tacha de récupérer sa main. Impossible, sa poigne était trop forte.

Ils venaient de disparaitre du champs de vision des acolytes du jeune homme, que Riley enclencha une accélération, et se précipita sur lui, le repoussant , ses deux mains en avant. Elle poussa fortement dans son dos, et ils perdirent ainsi tous deux l'équilibre. Elle peina à se relever, puis le défia du regard, se moquant du sable sur ses genoux, corps et cheveux.

"TU me fais quoi là ??"
Ses mains tremblaient, et cela commençait à s'emparer de son corps, "De quoi tu te mêles ? Pourquoi tu joues au héros après m'avoir humilié, oublié , après tout ça. Tu te prend pour qui à me donner des ordres hein?!! C'est mon problème si on me prend pour une salope, et figure toi, j'en ai rien à foutre, alors va retrouver les tiennes et laisse moi prendre mes doses tranquilles !"

Les sourcils froncés, le souffle court, elle le défia du regard, mais le petit démon qui venait de s'exprimer, fut éclipsé par le petit ange, qui saisit sa chance,

"Josh... Pourquoi! Pourquoi faire ça ?" sa voix était plus faible, moins déterminée à lui faire du mal et pour cause, " A quoi ça t'as servi, je suis plus rien pour toi; et regarde... regarde qui je suis. Un tas de ... rien. L'amour ça m'a détruit. Mais la drogue m'aide, et j'en ai besoin, je t'en supplie, j'ai besoin d'en prendre, c'est trop dur d'être lucide face à toi, qui est là, devant moi, après un an, c'est inscencé et..."

Blanche, frêle, et fatiguée, elle osa relever le visage sur celui, beau et torturé du jeune homme qui hantait ses jours comme ses nuits quand elle ne se droguait pas; mais évita son regard.
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Dusters
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre: De l’équipe de Football US
✘ Je fais partie de la fraternité: Delta
Membre des DELTA
et de L'équipe de Foot
Masculin
Messages : 679

Mar 27 Mar - 9:41
Josh & Riley
"Revenir en.. non.. de force!"

J’étais trop obnubilé par ma colère pour me rendre compte que Riley semblait totalement perdu. Si j’avais été un peu plus concentré sur elle, j’aurais peut-être pu me rendre compte de ce combat intérieur qu’elle était en train de mener, les mimiques de son visage affichait parfois de la colère, puis un instant après des regrets ou que sais-je.

Je suis en train de me prendre la tête avec mes potes, enfin… c’est pas vraiment mes potes, je ne peux pas les considéraient au même titre que Logan, Aiden et tous les autres. Disons qu’avec eux je passais du temps à faire n’importe quoi, sans me préoccupais du reste, mais il aura fallu que Riley s’approche de ce contexte pour me rendre compte combien c’est de la merde ce que je fais. Enfin quoi qu’il en soit, si ça avait été une autre fille, Marco aurait bien pu faire ce qu’il en voulait, mais surement pas à Riley. Quelque part, je suis ravie d’avoir pu trainer avec cette bande, c’était peut-être mon destin que de sauver mon ex petite amie de ce calvaire.

Après avoir repoussé Marco avec violence, le groupe est prêt désormais à se retourner contre moi, c’est là qu’on se rend compte des limites de cette pseudo amitié. Je les foudroie du regard, car sans doute se pense-t-il plus impression car en nombre plus élevé que moi, mais qu’importe, Riley elle doit savoir au fond d’elle que cela ne me ferait pas peur, quitte à prendre des coups, si c’est pour Riley, je veux bien même flirter avec la mort.

"On s'en fout, il m'appelle comme il veut tant qu'il me donne ce que je veux"

Je ne fais pas tellement attention à ce qu’elle me dit, de toute façon sa demande est impossible pour moi. Laissait Marco, ou n’importe qui d’autre, l’insultait de la sorte ? jamais de la vie, plutôt crever.

"Lâche moi Jo... tu me fais mal!"

Riley tente de se débattre, mais je garde mon emprise sur sa main, l’attirant avec moi, avant que Marco ne réclame son dû. Je n’avais, jusqu’alors, pas remarquer qu’elle tenait cette fameuse dose demandait, dans le creux de sa main. Je la foudroie du regard, putain c’est quoi c’est connerie ?? depuis quand elle peut bien prendre tout ça ? est-ce qu’il est trop tard pour faire quelque chose ?
J’attrape cette merde de sa main et la balance à la gueule de Marco, maintenant qu’il a récupérer sa marchandise, je sais qu’il nous foutra la paix.

"HEY!"
"REND MOI CA!" Elle le fusilla du regard "TU TE PREND POUR QUI BORDEL ?!!!"


Une fois de plus je ne relève pas ses paroles, trop préoccuper à donner une fois de plus un ultime avertissement à cette bande de… conards. Une nouvelle fois, j’attrape Riley, lui annonçant qu’on bouge de cet endroit qui n’est pas pour elle.

Je ne sais pas encore ou l’on va, mais dans ma tête je rumine toute la scène qui c’est dérouler en quelques minutes à peine. L’arrivée de Riley, sa demande à Marco, les mains de Marco sur elle…

« Putain je vais l’enculé ce… »

Je me fais la promesse de le massacré lors de notre prochaine rencontre, je sais ou le trouvait, à tout heure du jour ou de la nuit, je connais leur squat, leur lieu de vente, bref tout.
Riley me sort de mes pensées en me donnant un coup puissant – j’imagine qu’elle a dû y mettre toutes ses forces – dans mon dos, mais ne mis attendant pas du tout, je perds l’équilibre et me retrouve à genoux dans la rue. Je me relève et lui fais face alors qu’elle hurle sa colère sur moi.

"TU me fais quoi là ??" Ses mains tremblaient, et cela commençait à s'emparer de son corps, "De quoi tu te mêles ? Pourquoi tu joues au héros après m'avoir humilié, oublié , après tout ça. Tu te prend pour qui à me donner des ordres hein?!! C'est mon problème si on me prend pour une salope, et figure toi, j'en ai rien à foutre, alors va retrouver les tiennes et laisse moi prendre mes doses tranquilles !"

Je suis surpris de la violence de ses propos, mais très vite mes sourcils se froncent devant autant de conneries débitaient en si peu de temps.

« Je sais que je suis un conard ok ! mais il est hors de question que je te laisse faire n’importe quoi en ma présence ! Puis c’est quoi c’est connerie putain !! Depuis quand tu prends ces merde Riley !! C’est pas toi ça ! »

Je lâche un soupire, puis passe ma main dans mes cheveux, avant de regarder autour de nous et d’analyser ou nous nous trouvons. Je ne peux pas la laissait seule, sans surveillance, je sais qu’elle retournera là-bas si je la laisse.

"Josh... Pourquoi! Pourquoi faire ça ?" sa voix était plus faible, moins déterminée à lui faire du mal et pour cause, " A quoi ça t'as servi, je suis plus rien pour toi; et regarde... regarde qui je suis. Un tas de ... rien. L'amour ça m'a détruit. Mais la drogue m'aide, et j'en ai besoin, je t'en supplie, j'ai besoin d'en prendre, c'est trop dur d'être lucide face à toi, qui est là, devant moi, après un an, c'est inscencé et..."

Sa voix ré attire mon attention, elle semble un peu calmer, même si la rancune qu’elle me porte se fait toujours ressentir.
Ses paroles me blessent, mais surtout me peine, elle me fait comprendre que c’est de ma faute qu’elle est ainsi aujourd’hui et… je réalise à quel point je suis le pire des salaups. Elle a raison, je suis qui pour faire ça alors que c’est moi qui l’ai jeté dans ce gouffre. J’avance vers elle, d’abord d’un pas hésitant puis finalement. Je laisse mon corps faire le reste, quitte à me prendre une baffe, je l’aurais surement bien mérité, je l’attrape dans mes bras et la sert contre mon torse.

« J’ai toujours penser à toi Riley… je suis tellement désolé du mal que je t’ai fait, je sais que je mérite toutes cette haine que tu ressens pour moi, mais s’il te plait, arrête de te faire du mal comme ça… laisse-moi t’aidais ou fait toi aider par quelqu’un, mais redeviens toi-même »

Avait-elle encore des contacts avec Micah ? ou encore avec sa meilleure amie ? j’ai croisé plusieurs fois Mélody au départ de Riley, je sais qu’à cette époque elle était sans nouvelle, mais ensuite ?
Voir le profil de l'utilisateur
Riley Lawrence
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: Célibataire
Je suis un(e) Renégat
et Membre Glee Club
Féminin
Messages : 1197

Jeu 29 Mar - 9:38

« Putain je vais l’enculé ce… »


Josh semblait ruminer tout autant que Riley, surement avait-il également un petit démon qui menait la danse en lui. Serrant le poignet de la jeune fille dévastée dans sa main, il la trainait loin du groupe qui apparaissait comme être le groupe salvateur pour la belle. Malheureusement pour elle, ou bien heureusement pour son corps et ses neurones, son ex petit ami en avait décidé autrement. Toutefois, elle ne voyait aucunement en quoi ça le concernait ses histoires de deal. Il avait fait d'elle ce qu'elle était aujourd'hui. Quoique... si elle était claire avec elle même et ses idées, elle s'apercevrait qu'elle avait participé à sa propre déchéance.

Heureusement que toutes les filles laissées pour compte par leur petit ami ne réagissaient pas toutes de la même manière que Riley et plus intelligemment, sinon, le monde serait jonché de déchets humains comme elle. Triste constatation. Riley aurait aimé être une fille forte, une fille qui aurait haussé les épaules à cette soirée, lui aurait mis une gifle, et aurait tourné les talons vers un autre avenir plus prometteur. Mais l'amour qu'elle lui portait était sans bornes, effrayant même, car elle aurait été prête à être malheureuse si cela pouvait lui permettre à lui d'obtenir le bonheur. Et il avait même semblé à la belle qu'il en était de même dans l'autre sens. Donc voilà, elle avait été incapable de surmonter ça. En outre, elle s'était isolée du reste du monde, coupée de sa meilleure amie, de Logan aussi en qui elle avait trouvé une oreille attentive et une épaule de soutient par le passé, de Micah qui avait toujours eu ce côté ambigu dans sa relation, mais en qui elle avait cru trouvé un véritable ami. Il ne fallait pas se leurrer. Si aujourd'hui elle était éteinte, c'était non pas à cause de Josh, mais en grande partie de sa faute à elle.

- MAIS REAGIT BORDEL DE MERDE !!
Hurla l'ange démoniaque en elle, qui s'arrachait les cheveux, " IL T ENTRAINE LOIN DE CE QUI TAURAIS SAUVE FAIS LUI MAAAAL COMME IL TAS FAIT MAL ET IL RECOMMENCE MAINTENANT EN TE LAISSANT PENSER QUIL SINQUIETERAIT POUR TOI?? HAHAAAAA LAISSE MOI RIRE ET ARRETE DETRE AUSSI CONNE"

A ces mots qui la fouettèrent en plein visage, et qui lui crispèrent le coeur, Riley fronça les sourcils, et dans un geste assez violent, retira son poignet et poussa de toutes les forces dont elle fut capable Josh dans le dos. Il tomba au sol, elle aussi. Ce fut plus fort qu'elle, et Riley explosa, les questionnements se mêlant à son besoin de prendre quelque chose pour calmer ses nerfs. Josh parut d'abord surpris, puis sembla se renfrogner,

« Je sais que je suis un conard ok ! mais il est hors de question que je te laisse faire n’importe quoi en ma présence ! Puis c’est quoi c’est connerie putain !! Depuis quand tu prends ces merde Riley !! C’est pas toi ça ! »

"Tu te prend pour mon père peut-être ??? De quoi tu te mêles, ce que je fais de ma vie ou de mon corps, ça ne te concerne plus, et si!" ajouta t-elle sur un ton fier qui ne l'était pas tant que ça, "Si c'est le nouveau moi." Elle inspira, le sang battait dans ses tempes " La Riley 2.0, celle qui a besoin de ça."

Elle se tut, car elle était finalement à court de paroles. Elle était tellement désemparée de se retrouver face à lui en situation de manque intense. Si elle n'avait pas trempé dedans, elle aurait rougi, bégayé, aurait tout fait pour l'éviter et le laisser tranquille, mener sa nouvelle super vie sans elle, en se maudissant d'exister, mais en souhaitant tout de même son bonheur à lui. Elle baissa le visage, mais releva le regard vers le geste de Josh qui ramena ses cheveux en désordre entre ses doigts. Il faisait ça quand il était gêné ou stressé. Tous ses gestes le rendaient toujours aussi craquants. Aussi beau. Attirant

- Dis lui, en profita l'ange bon, Dis lui tout ce que tu as sur le coeur, ce que tu ressens pour lui, dis lui tes pensées, tes regrets, tes remords, réagis en fille censée, propose lui d'en parler calmement et pas comme cette junkie que ce crétin de diable en toi veut te faire passer.

Un peu plus hagard, perdue, entre le besoin de prendre quelque chose pour se sentir mieux, celui d'insulter ce garçon qu'elle avait tant aimé, et celui de lui libérer tout ce qu'elle avait sur le coeur, elle ouvrit la bouche, et plus faible, s'ouvrit. Sa carapace fermée à double tour avait tout de même bien du mal à s'ouvrir. Pourtant, elle fit un effort, même si chaque mot la transperçait, et lui donnait envie de pleurer, vomir, se cacher.
Tête baissée, la belle amaigrie lui demande quel est l'intérêt pour lui. Pourquoi l'empêcher encore une fois de prendre ce qui lui ferait du bien? Est là ou il trouve son bonheur à lui ? En la privant du sien, même si celui de l'étudiante n'était qu'artificiel ? Tête baissée, rouge pointant doucement aux joues, Riley releva le visage quand elle vit les pieds de Josh avancer vers elle.

L'expression qu'il portait sur le visage était assez indescriptible. De la pitié ? De l'affection restante ? Elle ne savait quel mot posé dessus. Elle n'avait qu'une peur. Que sa coquille bien fermée à double tour qu'elle s'était construite en un an explose, et que tout ce qu'elle y avait enfoui, secrets, sentiments, frayeurs ressurgissent d'un coup. Comme si elle s'humanisait de nouveau, après s'être fermée à tout sentiments.

Son corps se figea quand il la serra dans ses bras. Ses bras se raidirent, et ses yeux balayaient ses orbites de gauche à droite. Comment réagir que faire ?

- TE LAISSE PAS AVOIIIIIIR hurla la partie mauvaise en elle

- Profite, respire profondément cette odeur il y a si longtemps...

Incapable de bouger, de réagir, elle rougit intensémet, sentant son coeur accélérer et décharger une puissante dose d'adrénaline qui la soulagea sur le coup.

"Je..."


« J’ai toujours penser à toi Riley… je suis tellement désolé du mal que je t’ai fait, je sais que je mérite toutes cette haine que tu ressens pour moi, mais s’il te plait, arrête de te faire du mal comme ça… laisse-moi t’aidais ou fait toi aider par quelqu’un, mais redeviens toi-même »


Elle ferma les yeux, inspira profondément, même si elle s'interdit de le serrer dans ses bras. Elle avait l'air stupide, la, au creux des bras qu'elle avait tant espéré retrouver un jour, sans réaction aucune. Mais c'est comme si cette étreinte lui délivrait la drogue qu'elle avait tant espéré trouver pour se soulager. Et les mots qu'il lui délivrait étaient doux. Avait-il vraiment toujours pensé à elle?? Ou était ce une façon de se moquer encore ? Bien qu'ils dessinaient un présent peu joyeux, elle s'aperçut que sa voix l'apaisait tout autant que l'étreinte et l'odeur qu'il portait sur lui.

"La haine... de l'amour, à la haine...y a qu'un pas" murmura t-elle. Elle entoura le corps de Josh, l'espaces de quelques secondes, puis une pensée noire ressurgit,

"Bah vazy ouvre les bras au mal qu'il représente! Pour toi, pour tout ce qu'il t'as fait"

Elle relâcha ses bras, et se recula doucement, regardant ailleurs, gênée, le rose aux joues, et les sourcils froncés. Elle était désemparée,

- Réagit intelligemment Riley, et comme tu en as réellement envie toi. Sens cette odeur qu'il a laissé sur toi, c'est de ça que tu dois te servir pour réfléchir

Elle porta son pull à son nez pour sentir le parfum de Josh, et s'apercevant de son geste devant lui rougis un peu plus. Elle faisait vraiment paumée,

"je..." elle regarda partout, gênée. Son odeur. Elle le dévisagea. Il était la, beau le même mais en plus torturé, ce qui lui donnait un air... magnifique. Il était encore plus beau qu'avant. C'était possible ? Elle remua le visage pour se forcer à sortir de ses pensées,

"Je n'ai pas envie de me faire aider, ou d'en sortir, j'en ai besoin. ET je crois que j'ai plus de haine pour moi que pour toi."

Elle secoua la tête sur cette constatation ,

"Même si je t'en veux beaucoup, tu ne m'as pas forcé à plonger dans tout ça, je l'ai fait seule et..."

Elle regarda autour d'elle,

"Ecoute..." Elle soupira, ils avaient droit à ce moment. Ce qu'ils n'avaient pas fait intelligemment, et le petit angelot la poussa à agir de la bonne façon. Elle lui désigna un banc d'un signe de tête, et s'y installa. Gênée. Elle croisa ses jambes, posa ses mains sur ses genoux qu'elle serra. Elle y enfonça ses ongles.

Le plus dur allait être de commencer. Elle regarda tout autour d'elle. Mal à l'aise. De temps en temps, elle jetait des coups d'oeil vers Josh. Une discussion posée. Ils auraient du commencer par ça il y a un an. Mais elle avait le coeur brisé. Elle se mordit les lèvres, réfléchissant et espérant qu'il briserait le silence gênant et lourd qui s'installait.

"Rien n'a changé ici" soupira t-elle triste de cette constatation. Revenir, elle n'en avait aucune envie. Mais pour l'heure, elle n'avait pas non plus l'envie de bouger de ce banc, avec lui. Même le démon avait disparu. Riley allait-elle pouvoir être elle l'espace de quelques instants ?

"Je sais pas... pas vraiment par ou commencer. Ni ce qu'il faut dire dans ces cas là." Devait -elle lui rappeler qu'il avait été son seul et unique amour? L'était-il toujours ? Vu l'effet qu'il avait sur elle, le petit chérubin en elle n'avait aucun doute dessus et plaçait tous ses espoirs en Josh.
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Dusters
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre: De l’équipe de Football US
✘ Je fais partie de la fraternité: Delta
Membre des DELTA
et de L'équipe de Foot
Masculin
Messages : 679

Ven 30 Mar - 14:41
Josh & Riley
"Revenir en.. non.. de force!"

Je suis remonté, mais pas qu’envers Marcus, non envers moi-même aussi, car je me retrouve nez à nez face à des souffrances que j’ai moi-même causé chez cette fille que j’ai tant aimée et que j’aime encore aujourd’hui, ça je ne peux le cachais. Mais forcément c’est difficile de se rendre compte qu’avec des bêtises, j’ai anéanti cette fille si douce et si pure qu’elle était lors de notre rencontre.

Lorsqu’elle me pousse, m’obligeant par la même occasion à lui faire face, je lâche tout ce que j’ai sur le cœur, si elle me le demandait je serais prêt à me mettre à genoux devant elle pour qu’elle me pardonne. J’ai honte… tellement honte de ce que je lui ai fait… je l’aimais tellement… je l’aime tellement.

"Tu te prend pour mon père peut-être ??? »

Son père ? non surement pas, mais pendant quelques mois j’ai frôlé des doigts le bonheur qu’un jour je serais l’homme de sa vie. L’unique. Celui avec qui on se marie un jour dans l’espoir que jamais celui-ci vous abandonnera… ne vous trahira et pourtant… je n’ai même pas eu le cran d’attendre le mariage pour lui offrir tous les malheurs.

«  De quoi tu te mêles, ce que je fais de ma vie ou de mon corps, ça ne te concerne plus, et si!" …..  "Si c'est le nouveau moi."

Je fronce légèrement les yeux en la regardant… un nouveau elle ? avec la drogue qui coule dans les veines ? autant dire que cette version est bien à l’opposait de celle qu’elle est vraiment et cette version-là, je ne l’aime d’ores et déjà pas.

" La Riley 2.0, celle qui a besoin de ça."

« Connerie ! c’est une véritable version de merde et tu le sais très bien au fond de toi j’en suis sûr. La Riley que je connais n’accepterais jamais de se mettre ces saloperies dans le nez ou je n’sais quoi d’autre »

Je secoue légèrement la tête, un peu désemparé de la situation, mais une chose est sûr, elle ne repartira pas sans que je sois sûr qu’elle soit en sécurité et loin de ce monde merdique de la drogue.  Puis sans plus trop réfléchir à autre chose que ce que je ressens pour elle, j’attrape Riley dans mes bras. Elle est plus mince qu’avant… une fois dans mes bras c’est facile de s’en rendre compte. Elle n’a plus ce même parfum vanillé avec une touche de fruité… celui qu’elle porte semble plus brute. Tellement de changement pour une seule et unique personne. Tout ça à cause de moi ? je suis la pire espèce qui existe sur terre…

"La haine... de l'amour, à la haine...y a qu'un pas"

Je ne sais pas si ses mots me sont destinés, mais ils sont lourds de sens. Je sens alors ses bras m’entourais et un immense soulagement me submerge. Elle semble ne pas avoir oublier cet amour inconditionnel qui nous a toujours lier. Mais est-ce qu’il nous lie toujours malgré tout ce qui nous ais arriver ?
Cet instant ne durera jamais assez longtemps, car déjà elle s’éloigne de moi… j’ai envie de la retenir, mais je n’en fais rien, par lâcheté j’imagine, trop peur qu’elle me balance les horreurs que je mérite en pleine gueule. Mais le geste qu’elle effectue sous mes yeux me surprend. Elle attrape son pull et semble s’imprégnais à jamais du parfum que j’ai laissé contre elle.

"je..."

Lorsqu’elle surprend mon regard étonné, poser sur elle, Riley rougie et pendant un cours instant, j’ai l’impression d’avoir ma petite amie sous les yeux. Je lui souris en retour, la trouvant craquante…

"Je n'ai pas envie de me faire aider, ou d'en sortir, j'en ai besoin. ET je crois que j'ai plus de haine pour moi que pour toi."

« La haine que tu me portes, je la comprends mais tu ne peux pas rester ainsi. »

"Même si je t'en veux beaucoup, tu ne m'as pas forcé à plonger dans tout ça, je l'ai fait seule et..."

« Je sais bien mais… »

"Ecoute..."

Mes yeux ne la quittent pas, elle semble chercher quelque chose du regard. J’ai l’impression qu’elle a retrouvé sa lucidité, que son manque c’est un peu éloigné, mais pour combien de temps ? dans quel état sera-t-elle dans 1h ? ou 3 ?
D’un mouvement de la tête, Riley attire mon attention vers un banc à quelques mètres de nous. Silencieux, nous nous y rendons. Je prends place à côté d’elle, sans être trop prêt, fixant un arbre loin devant nous. Un long silence s’impose et je l’imagine dans ses pensées à la suite de nos retrouvailles imprévues.

Moi-même dans ma tête c’est le chaos. Mes sentiments se déchainent. J’essaie de refaire le puzzle de cette journée, mais il semble explosé, chaque fois une pièce inattendue pulvérise tout le reste : Riley ! Je pose pendant un lapse de temps, mes coudes sur mes genoux et avec mes mains je frotte mon visage, mes yeux, je suis déjà épuisé de cette journée, j’ai pourtant l’impression qu’elle va encore être longue…  Puis me redresse lorsque j’entends de nouveau la voix de Riley.

"Rien n'a changé ici"

« Malheureusement »

Qu’est-ce que nous sommes sensé nous dire ? j’ai envie de l’aidais, puis par la même occasion qu’elle m’aide aussi à sortir de ce trou ou je me trouve… mais c’est bien trop égoïste. Je ne dois plus rien attendre d’elle, je dois juste lui donnait et à juste titre. Le principal, c’est qu’elle s’en sorte, qu’elle sorte la tête de cette merde… mais comment faire si elle refuse mon aide ?

"Je sais pas... pas vraiment par où commencer. Ni ce qu'il faut dire dans ces cas là."

Je tourne la tête pour la regardait, nos regards se croisent pendant un instant puis chacun de nous cherche ou de nouveau regarder pour que ça ne se reproduise pas.

« Je sais pas trop… Tu… tu as revu ton amie Melody depuis… ton retour ? je l’ai souvent croisé au départ, elle semblait très triste de ton départ. Pourquoi tu ne lui as jamais donner de nouvelle ? t’as coupé les ponts avec tout le monde du jour au lendemain. On a tous imaginer le pire… »

Peut-être que je ne devrais pas attaquer dans ce sens-là, mais j’ai tellement de question à lui posait et en même temps j’ai l’impression de n’avoir plus aucun droit à son sujet.

Voir le profil de l'utilisateur
Riley Lawrence
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: Célibataire
Je suis un(e) Renégat
et Membre Glee Club
Féminin
Messages : 1197

Sam 26 Mai - 23:03
« Connerie ! c’est une véritable version de merde et tu le sais très bien au fond de toi j’en suis sûr. La Riley que je connais n’accepterais jamais de se mettre ces saloperies dans le nez ou je n’sais quoi d’autre »

Riley haussa les épaules et émis un léger soufflement. Elle se moquait bien qu'on pense d'elle qu'elle devenait une version de Riley plus merdique. Elle avait déjà inspiré pire à bon nombre de personnes à qui elle avait quémandé de la drogue et autres substances pour se satisfaire et se détendre, l'espace de quelques heures. Pourtant, Le petit angelot au fond d'elle, trépignait. Un an... Un an à rester tapis, dans l'ombre de ce petit démon sur l'épaule droite, qui indiquait tous les pires chemins à prendre pour une jeune femme de l'âge de Melle Lawrence. Sa voix était devenue imperceptible, mais il demeurait présent en elle. Et avait envoyé des éclairs de lucidité dans des moments qui apparraissaient comme être assez risqués pour elle.

Ce petit angelot qui s'était fait discret, qui avait presque faillit disparaître, mais Riley... resterait à jamais Riley. Il n'y avait pas une once de méchanceté en elle, bien qu'elle essayait par tous les moyens de se convaincre du contraire. Ce chérubin entendit la dernière phrase de Josh, et ses ailes se redressèrent vers le ciel. Comme si, dans son inconscient, la jeune fille visualisait ses deux petite consciences, la bonne et la mauvaise, elle tourna la tête vers la droite, dans l'idée de rejeter instantanément ce que venait de dire Josh. Elle soupira, ouvrit la bouche,

"Ba pourtant.. comme quoi tout arrive dans la vie."


Ca n'était pas ce que sa mauvaise conscience lui avait dicté. Et pourtant, la phrase qui sortie était bien plus sympathique que celle qu'elle avait dans l'idée de sortir...
S'en suivi une étreinte fugace, surprenante et qui désempara autant Riley que son ex petit ami visiblement. La première surprise à constater que ses bras freluquet se refermaient sur le corps de Josh, Riley rougit d'autant plus lorsque, ce "calin" terminé, elle inspira profondément l'odeur du garçon qui avait bien perçu son geste. Malaise... elle se sentait mal, avait envie d'hurler, vomir, partir en courant. Et pourtant, pour rien au monde elle n'aurait eu l'idée de partir. Car pour la première fois depuis longtemps, elle se sentait relativement "bien". Le manque était là, la douleur aussi. Mais tout semblait un peu atténué.

De ce fait, le démon semblait se faire plus petit en elle, tandis que l'ange en profitait pour essayer de s'extirper de ce gouffre dans lequel il était plongé depuis trop longtemps, pour répandre ainsi le bien. Riley essaya de faire comprendre à son ex que la situation dans laquelle elle se trouvait lui allait, et qu'elle n'avait pas l'envie d'en sortir.

« La haine que tu me portes, je la comprends mais tu ne peux pas rester ainsi. »

"Pourquoi pas ? Ca te donne mauvaise conscience? Tu te demande comment tu vas pouvoir être avec tes copines sans culpabiliser ? T'en fais pas... je m'en sors très bien avec ce que je trouve. Et j'en ai vraiment besoin." Elle insista sur le dernier mot, qu'il comprenne à quel point la dépendance avait fait son oeuvre. Il l'agaçait un peu. IL n'avait pas l'air de comprendre qu'il était son monde à elle. L'univers tout entier, à côté de Josh Dusters , ressemblait à une miette de pain qui finissait dans l'évier pour elle.

« Je sais bien mais… » Elle le coupa, prononçant un mot qui annonçait d'une future conversation plus profonde, mais avant cela, elle prit place sur un banc. Faisant une remarque sur le paysage, comme pour combler le fait qu'elle cherchait ses mots, Josh répondit machinalement,

« Malheureusement »

"Quoi ? t'aurais eu envie que San Francisco change? Fallait partir, pourquoi rester ? Moi on me fait revenir, mais sérieusement, si j'avais le choix je serais restée à New..." Elle se racla la gorge et se redressa. Jetant un léger coup d'oeil à son ex, elle fut parcourue de petits picotements à la base de lanuque et qui lui parcoururent la colonne vertébrale. Se demandant comment débuter, leurs regards se croisèrent. Riley détourna le visage du côté opposé à Josh et sentit ses joues la chauffer un peu.

C'est lui qui brisa le silence, au début pour le soulagement de la belle. Puis elle comprit que Josh n'avait pas perçu le fait qu'elle avait proposé de parler pour mettre les choses à plat, qu'ils soient séparés officiellement, qu'il y ait des explications, peut-être qui ne serviraient à rien aujourd'hui... Pourquoi avait-elle besoin de cela? Si le démon était là, il lui hurlerait que ces merdes de blablatages ne serviraient à personne.

« Je sais pas trop… Tu… tu as revu ton amie Melody depuis… ton retour ? je l’ai souvent croisé au départ, elle semblait très triste de ton départ. Pourquoi tu ne lui as jamais donner de nouvelle ? t’as coupé les ponts avec tout le monde du jour au lendemain. On a tous imaginer le pire… »

Riley se dandina un peu, puis ses mains s'attrapèrent, se serrant et se désserrant. En fait, il y avait tant à dire, et surement autant à taire. L'évocation de Mélody lui fit de la peine. Son amie lui manquait terriblement. Elle avait accouché, et Riley n'avait jamais rencontré son bébé. Mais au fond, comment pouvait-elle rester amoureuse de ce connard de Johnny après tout ce qu'il avait fait ?! S'apercevant du silence, elle tourna la tête vers Josh, ferma un peu les yeux, puis les rouvrit.

"On va profiter du fait que pour le moment j'sois plutôt cool et détendu. Ya pas le p'tit démon qui me hurle de faire ou dire des conneries, donc je vais parler comme je peux. Mais je garantis pas que j'aboutirais à toutes les phrases car t'as toujours eu cet effet.... comment dire.... intimidant sur moi même quand on était ensemble.Mais un bon effet c'est juste que t'étais si... tellement beau et cool avec moi que je pensais pas que quelqu'un comme moi pouvait vivre ça avec....

Elle rougit. encore une fois. Et se tut. Voilà qu'elle en disait trop, pour le grand plaisir de l'ange.

- Continue, l'encourageait-il

"Mélo me manque. C'est sur. J'espère qu'elle va bien. Mais déjà la dernière fois qu'on s'est vu, des connards nous sont tombés dessus car je leur devais de l'argent pour ma... consommation. Et ensuite, elle a choisi de faire sa vie avec un connard. Je pense qu'elle aurait fini elle aussi par ne plus vouloir de moi."

Qui voudrait de moi... après tout... songea t-elle, mélancolique. Elle se redressa promptement, et conclut,

" Ca aurait été quoi le pire Josh ? Et pourquoi tu parles comme si tu t'incluais dans les personnes qui ont imaginé le pire ? Ca t'aurais surement soulagé, plus d'ex timide et qu'on peut harceler facilement sur les réseaux sociaux, car sérieusement ta copine et ses amies, elles ont mis du temps à me lâcher. Quoique, je sais même pas si elles l'ont fait, j'ai finit par ne plus me connecter à mes comptes et j'ai plus de téléphone non plus!"

Elle afficha un petit rictus ironique. Puis il s'effaça,

"Tu sais... Ce soir là... Je t'ai hais. et les semaines qui ont suivit aussi. Mais après... c'est moi que j'ai hais. D'avoir été aussi naive, mais surtout de ne pas réussir à me remettre de ressentir tout ça pour..." elle s'interrompit et se corrigea, mais le labsus avait été fait, "de ne pas réussir à me remettre d'avoir ressentit tout ça" Elle balaya l'air de sa main, comme si son erreur n'était rien, "mais bref, c'est comme ça. Y a des filles elles prennent du poids à une rupture, moi j'ai dit adieux à la Riley innocente. Et le monde qui m'entoure est noire, triste, vide de sens. Y a que ce que je prend qui m'aide."


Elle se perdit quelques instants à contempler le visage de Josh. Elle aurait tout fait pour lui. Et elle a tout fait. Car même dans la rupture de sa relation, elle n'a pu rester elle même sans lui.
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Dusters
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre: De l’équipe de Football US
✘ Je fais partie de la fraternité: Delta
Membre des DELTA
et de L'équipe de Foot
Masculin
Messages : 679

Ven 1 Juin - 17:20
Josh & Riley
"Revenir en.. non.. de force!"

La haine qu'elle me porte... quel grand changement. Notre édile était parfaite quand nous étions en encore un couple. Elle comme moi étions fou l'un de l'autre, dépendant même la présence de l'autre. Nous ne faisions qu'un, Riley n'était rien sans son Josh et moi... je n'étais rien sans elle, je ne suis d'ailleurs plus rien depuis ce fameux soir.

Encore aujourd'hui, bien qu'une année se soit écouler, je ne comprend toujours pas ce qu'il m'est arrivé. J'y ai souvent repensé, car une fois seule dans ma chambre de la confrérie je n'ai plus que cela à faire, et rien ne me ressemblais... tout cela faisait partir de l'ancien Josh... que j'étais redevenue à cause de l'alcool. Comme quoi, lorsque nous sommes un connard, on le reste à vie. On peut essayer de changer, d'évoluer, mais la personne que l'on est, reste enfuie quelque part en nous et n'attends qu'un dérapage, une chose pour pouvoir renaître tel un phénix.
J'ai perdu celle que j'aime le plus au monde. J'ai perdu le peu de raison qui me restais, tout ma quitté le même soir qu'elle.

"Pourquoi pas ? Ça te donne mauvaise conscience? Tu te demande comment tu vas pouvoir être avec tes copines sans culpabiliser ? T'en fais pas... je m'en sors très bien avec ce que je trouve. Et j'en ai vraiment besoin."

vraiment besoin ? Depuis combien de temps ? Es à cause de moi qu'elle est devenue... comme je la vois sous mes yeux ? J'ai du mal à le croire, elle me semblait forte, comment... pourquoi a-t-elle abandonner ?

Nous nous installons sur un banc, le silence se fais oppressant, j'ai presque envie de prendre mes jambes à mon cou, mais je reste, car je sais qu'elle a besoin de moi, enfin... non c'est peut être juste moi qui ai besoin d'elle pour me rassurais ? C'est une façon différente de voir la chose, mais sans doute qu'elle dit vrai. J'ai envie de me donnais bonne conscience, de me rassurais concernant son état pour pouvoir ensuite reprendre un rythme de vie normal. Je ne pense pas que ce soit le cas... mais et si l'autre Josh n'attendais que cela pour être « tranquille » ?

"Quoi ? t'aurais eu envie que San Francisco change? Fallait partir, pourquoi rester ? »

« Pourquoi partir ? Pour fuir ? »

« Moi on me fait revenir, mais sérieusement, si j'avais le choix je serais restée à New..."

Je la regarde se mettre debout et se taire. Qu'es qu'elle ne veut pas dire ? Pourquoi ? Es qu'elle est revenue pour quelqu'un ? Pour Micah ? Pour Melody ? Pour moi ? Sûrement pas je le sais bien. Il n'y a qu'à voir son regard pour comprendre qu'elle ne ressent plus rien de positif à mon égard. D'ailleurs... ses yeux... même eux sont différent. Quand nos regard se croise, elle les fuit.

« pourquoi... pour qui t'es revenue Riley  si tu étais si bien à New York ? »

Je l'interroge du regard, mais je sais que beaucoup de mes questions resterons sans réponse, car elle est comme ça Riley, elle a toujours eu un part de mystère. Alors je parle de sa meilleure amie, plusieurs fois lorsque je l'ai croisé peu de temps après de départ de celle qui nous réunissais, elle a essayer d'avoir de ses nouvelles par mon biais et je ne peux pas cacher que moi aussi. Mais chaque fois nous nous retrouvions de plus en plus déçu.

Elle souhaitait plus que tout partager sa grossesse avec sa meilleure amie... puis sa maternité. Cela fait un bout de temps maintenant que je ne l'a croise plus, ni en ville, ni sur le campus, je me demande si elle aussi n'aurais pas quitter la ville ? À cause de la disparition si soudaine de Riley ?

"On va profiter du fait que pour le moment j'sois plutôt cool et détendu. Ya pas le p'tit démon qui me hurle de faire ou dire des conneries, donc je vais parler comme je peux. Mais je garantis pas que j'aboutirais à toutes les phrases car t'as toujours eu cet effet.... comment dire.... intimidant sur moi même quand on était ensemble.Mais un bon effet c'est juste que t'étais si... tellement beau et cool avec moi que je pensais pas que quelqu'un comme moi pouvait vivre ça avec.... 

Je fronce légèrement les sourcils quand elle me parle de petit démon qui lui dise quoi faire. Es un effet de la drogue ? Ou quelque chose qu'elle a trouver pour se défaire de toute responsabilité face à ses bêtises ? J'ai lu cela dans un bouquin de psychologie en cours, c'est tout à fait probable et souvent la personne se sent alors délesté de toute culpabilité face aux décisions qu'elle prend. Ça lui ressemblerait pas mal... se protéger pour moins souffrir.

Je l'écoute parler de moi, toujours cette même façon de décrire ce que je provoque chez elle et ça me rassure, que ce soit toujours d'actualité. Enfin du mois si c'est bien ce que je comprend dans ce qu'elle dit.  Je baisse malgré tout la tête, honteux qu'elle ne parvienne pas à finir sa phrase à cause de mon comportement.

J'aimerais lui demander une fois de plus pardon, mais à quoi bon ? Elle a déjà entendu mes excuses, les a sûrement déjà mis de côté pour passer à autre chose. Je l'a comprend, car es que je lui aurais pardonné si ça avait été moi à sa place ? Pourtant, j’espère tout les jours que ce soit le cas et encore plus maintenant qu'elle est devant moi. Car oui j'aimerais réellement qu'elle se serre contre moi et qu'elle s'abandonne comme avant... qu'elle me dise qu'elle m'aime, que l'on s'embrasse et que l'on répare nos cœur meurtrie... mais tout ça c’est juste bon dans les dessin animés Disney.. dans la vrai vie rien ne se passe ainsi. Rien ne répare les cœurs brisés.

"Mélo me manque. C'est sur. J'espère qu'elle va bien. Mais déjà la dernière fois qu'on s'est vu, des connards nous sont tombés dessus car je leur devais de l'argent pour ma... consommation. Et ensuite, elle a choisi de faire sa vie avec un connard. Je pense qu'elle aurait fini elle aussi par ne plus vouloir de moi."

Melody ne plus vouloir d'elle ? Je me doutais qu'elle devait être de retour avec son ex, le père de son enfant, mais de là à oublier Riley, j'en doute. Leur amitié était si sincère, si pure. Un peu comme notre histoire et pourtant j'ai su tout foutre en l'air..

" Ça aurait été quoi le pire Josh ? Et pourquoi tu parles comme si tu t'incluais dans les personnes qui ont imaginé le pire ? Ça t'aurais sûrement soulagé, plus d'ex timide et qu'on peut harceler facilement sur les réseaux sociaux, car sérieusement ta copine et ses amies, elles ont mis du temps à me lâcher. Quoique, je sais même pas si elles l'ont fait, j'ai finit par ne plus me connecter à mes comptes et j'ai plus de téléphone non plus!"

De nouveau je baisse la tête. Harcèlement sur les réseaux ? Oui j'avais bien vu les messages de ma dite copine. Je lui ai d'ailleurs demander d'arrêter, à plusieurs reprise. Depuis elle ne m'adresse plus la parole, soit disant que j'étais beaucoup trop relou, que « cette » Riley m'avais changer, que j'étais chiant et j'en passe... j'ai espéré qu'elle avait arrêter. Mais pour ma défense... je n'ai qu'une chose à dire.

« ça n'a jamais été ma copine.. »

"Tu sais... Ce soir là... Je t'ai hais. et les semaines qui ont suivit aussi. Mais après... c'est moi que j'ai hais. D'avoir été aussi naïve, mais surtout de ne pas réussir à me remettre de ressentir tout ça pour..." elle s'interrompit et se corrigea, mais le lapsus avait été fait, "de ne pas réussir à me remettre d'avoir ressentit tout ça" Elle balaya l'air de sa main, comme si son erreur n'était rien, "mais bref, c'est comme ça. Y a des filles elles prennent du poids à une rupture, moi j'ai dit adieux à la Riley innocente. Et le monde qui m'entoure est noire, triste, vide de sens. Y a que ce que je prend qui m'aide."

J'ai les mains l'une dans l'autre, les coudes contre mes genoux, mon corps penchait légèrement vers l'avant, je n'ose plus la regardait. Chacune de ses phrases me rappelle combien j'ai fauté et comment j'ai pu la détruire.

«Tout ça c'est de ma faute... je le sais Riley, mais demande de l'aide. Pas à moi d'accord, je peu comprendre que c'est pas ce que tu veux, mais tourne toi vers Micah. Il t'attends aussi j'en suis sur, il sera la meilleure personne pour t'aidais à te retrouvais. Ne reste pas comme ça, tu vas te perdre et j'ai peur que l'on ne retrouve plus jamais celle que tu étais... par ma faute et si c'est le cas, je serais incapable de continuer à vivre... Cette pensée m'est insupportable... tu comprend ça Riley »

J'attrape mes cheveux dans mes mains, serrant fort, le fait de me faire mal me fais un bien fou, comme si cela pourrait m'aidai à payer ma dette que j'ai envers elle. J'accepterais tout les maux du monde contre son pardon, contre sa guérison, mais comment mis prendre si elle ne souhaite pas mon aide. Je suis perdu face à cette situation qui m'échappe.

« Je regrette... je regrette tellement, je t'assure. Je suis un bon un rien, il le savait... je le sais, mais j'ai cru que... »

L'énervement, la rage, l'impuissance, trop de sentiment que j’essaie de contenir avant de me levais d'un bon de ce foutu banc ou je me trouvais une seconde plus tôt. J'ai envie de taper dans un truc, j'ai les poings serraient, je fais les cents pas à sa proximité... un arbre... un banc... un mur... j'ai ce besoin de frapper... mais j’essaie de me contenir. Je me dégoûte.. mais à tel point.

Voir le profil de l'utilisateur
Riley Lawrence
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: Célibataire
Je suis un(e) Renégat
et Membre Glee Club
Féminin
Messages : 1197

Mer 13 Juin - 21:40

« Pourquoi partir ? Pour fuir ? »

Elle soutint son regard l'espace de quelques secondes, un sourcil relevé. C'était tellement facile pour lui de sortir quelque chose de ce style. Il était Josh Dusters. Un membre populaire des Delta, un beau gosse du campus, sûr de lui, ne craignant personne, si ce n'est la fille la plus innocente et New-Yorkaise de San Francisco. Mais ça, elle n'en avait absolument pas conscience. Comment aurait-elle pu imaginer un seul instant qu'elle avait un pouvoir que personne d'autre n'avait sur le garçon qui lui faisait face. Elle murmura,

"C'est facile pour toi de dire ça... tu es Josh Dusters."
se contenta t-elle de lancer. Elle soupira longuement. Il ne s'apercevait même pas de la chance qu'il avait eu à la loterie de l'univers.

La jeune femme se leva, tournant de moitié sur elle même, s'interrogeant et rageant sur le fait de se retrouver de nouveau à San Francisco. Un an venait de s'écouler, et pourtant c'était comme si rien n'avait changé. Le lieu, le décors, l'odeur et même les personnages. Elle et Josh... sauf qu'ils n'étaient plus ce jeune couple dans la force de leur amour, et à l'apogée du bonheur.

« pourquoi... pour qui t'es revenue Riley si tu étais si bien à New York ? »

Elle se racla la gorge, essayant d'être le moins agressif possible,

"Parce que tu crois qu'on m'a laissé le choix? A croire que je ferais que subir ma vie tout l temps, ça me gave!"
Elle laissa retomber ses épaules. Elle était réellement à bout de forces, et pourtant elle en trouvait encore pour parler avec lui. La ou sa seule envie était de dormir, à défaut d'obtenir ce dont elle avait tant besoin pour son corps et ses nerfs, de s'enrouler dans une couverture, en crevant de froid et en se frottant nerveusement les poignets, elle restait là, plantée devant lui, se sentant ridicule et vulnérable. Ce sentiment fut accentué; quand elle évoqua la petite amie dégueulasse de son mec! enfin de son ex...

« ça n'a jamais été ma copine.. »

Se grattant derrière l'oreille, elle s'interrompit dans son geste. Elle avala difficilement. Il n'avait cesé de lui dire quelque chose dans le genre, se défendant, pourtant, ce qu'elle avait vu, et entendu ce soir là, n'était sorti de personne d'autre que lui. Jamais elle n'aurait cru qu'il aurait été capable de ça. Pourtant, entendre une nouvelle fois qu'elle n'avait jamais été sa copine, ça la meurtrie autant que cela la fit craindre du pire, et d'avoir tiré des conclusions. Non non, pas de conclusions hâtives, elle était claire sur ce qu'elle avait vu.

"C'est bon Josh... tu peux assumer même devant moi, c'est pas grave, ça... ça va aller je t'assure."
C'était faux; archi faux, mais elle voulait qu'il assume.

Lucide, elle lui fit part pour la première fois depuis longtemps, d'une part d'elle qui était toujours là, et c'était ô combien douloureux. Terriblement gênée , elle mit du temps avant de reposer son regard sur son ex. Ce dernier s’agrippait les cheveux, et ses phalanges viraient au blanc tellement il semblait serrer ses racines.

«Tout ça c'est de ma faute... je le sais Riley, mais demande de l'aide. Pas à moi d'accord, je peu comprendre que c'est pas ce que tu veux, mais tourne toi vers Micah.

Elle blêmit en entendant ce prénom, et se sentit mal, Il t'attends aussi j'en suis sur, il sera la meilleure personne pour t'aidais à te retrouvais. Elle secoua frénétiquement la tête " Arrête un peu de dire des énormités plus grosses que moi ça me ferait plaisir ça Josh!" S'agaça t'elle vivement, avant de se taire une nouvelle fois,

Ne reste pas comme ça, tu vas te perdre et j'ai peur que l'on ne retrouve plus jamais celle que tu étais... par ma faute et si c'est le cas, je serais incapable de continuer à vivre... Cette pensée m'est insupportable... tu comprend ça Riley »

"Ne me parle surtout pas de Micah!" s'énerva t-elle presque en criant, presque honteuse de ce qu'il s'était passé pendant la partie la plus faible de Riley, encore sobre à cette époque, et tellement détruite

Elle l'observa, et cette fois, ne trouva rien à dire, se contentant de hocher de la tête pour faire signe qu'elle comprenait, bien qu'une multitude de questions se bousculaient, l'ange tout éveillé et pleinement épanoui face à un Josh accablé.


« Je regrette... je regrette tellement, je t'assure. Je suis un bon un rien, il le savait... je le sais, mais j'ai cru que... »


La rage montant en lui, et devenant perceptible, le Delta se leva d'un bond, et ses yeux furibonds se posèrent un peu partout, à la recherche de quelque chose à défoncer. Il la touchait en plein coeur, et quelque part en elle, quelque chose se fendit. Elle prit alors peur de cet état de faiblesse. Sentant le petit diable revenir en elle, l'ange se manifesta comme il le put, ce bon côté de Riley toujours prompte à croire le bien fondé des choses, des gens. Dans un élan, qui venait avant tout d'elle, elle s'approcha de lui, qui tournait en rond à la recherche de quelque chose à démonter, et lui attrapa délicatement le visage entre ses mains frêles et menues, ce qui sembla avoir pour effet de freiner son e petit ami, aussi fragile qu'elle. Finalement, il ne s'en sortait pas mieux qu'elle, mais sans la dépendance à la drogue...

"Josh Dusters... Tu es beaucoup de choses. Mais tu es loin d'être un bon à rien, et ne crois surtout pas les paroles de ton idiot de père, qui pense tout savoir à la vie, mais qui n'a pas su voir qu'il avait un fils formidable. Ne crois rien de ce que mon démon pourrait te dire."

Elle rougit, et resta là, quelques instants incapable de bouger. Ses pouces caressaient les joues de son ex. Son regard traversait celui de Josh, et elle lui faisait passer toute l'affection , l'amour qu'elle avait encore pour lui, mais également la peur de ce qu'il venait de fendre en elle, tous les remparts qu'elle avait soigneusement installé, et surtout, percevant le retour du petit diable qui allait bientôt émerger de sa sieste, pour protéger Riley de sa sensibilité et de sa mièvrerie niaise à souhait. Et pour la protéger, ce démon était capable de tout, du pire, comme du Pire pire encore.
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Dusters
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre: De l’équipe de Football US
✘ Je fais partie de la fraternité: Delta
Membre des DELTA
et de L'équipe de Foot
Masculin
Messages : 679

Lun 25 Juin - 14:15
Josh & Riley
"Revenir en.. non.. de force!"

"C'est facile pour toi de dire ça... tu es Josh Dusters."

Un rire étouffait m’échappe, en quoi es plus facile pour moi? Parfois j’ai du mal à comprendre ses points de vue, car elle donne souvent l’impression que nous faisons totalement partie de deux monde différent. Même lorsque nous étions en couple, souvent elle pensait que je vallait mieux qu’elle, ou qu’elle ne me méritais pas, car je faisais partie des populaires du City College, alors que pour moi, tout ça n’est qu’un grade, un nom que l’on me donne alors que je n’ai rien demander pour cela.

Cette fille c’est ma faiblesse, cela ne date pas d’aujourd’hui, mais bien depuis le jour de notre rencontre. Il y a tout de suite quelque chose qui s’est produit entre nous, une chose que j’ai du mal à expliquer car aucun mot ne semble à la hauteur. Mais depuis elle est ma force, mais aussi et surtout ma faiblesse, car ceux me voulant du mal, savent où frapper pour cela, sauf que moi même… j’étais pas foutu de faire en sorte de la protégeait de moi même.

Je la regarde faire les cents pas. Elle semble se posait beaucoup de question, ne pas vraiment savoir ce qu’elle fait ici, ni pourquoi elle est ici. Je n’ai pas besoin qu’elle exprime tout haut ses pensées pour savoir à quoi elle pense. Ses sourcils fronçaient… sa bouche qui bouge toute seule comme si elle parlait à voix basse rien que pour elle… ces petites mimiques je les connais par coeur. C’est pourquoi, j’en profite pour lui demandait pourquoi ou plutôt pour qui elle est de retour à San FRancisco, persuader que l’autre enculé de soit disant meilleur ami, Micah, est derrière tout cela.

Parce que tu crois qu'on m'a laissé le choix? A croire que je ferais que subir ma vie tout l temps, ça me gave!"

Cette fois c’est moi qui fronce les sourcils. Je n’arrive pas à la comprendre, elle semble agacé par mes questions, ce qui a le don de m’agaçais de ce fait. je regarde autour de nous, posant de nouveau mon regard sur elle, lorsqu’elle parle de ma petite amie, enfin soit disant car il n’y a jamais rien eu de plus avec cette fille, qu’avec celle que je croise quotidiennement dans les couloirs de l’université?

"C'est bon Josh... tu peux assumer même devant moi, c'est pas grave, ça... ça va aller je t'assure.”

“Tu me fais chier là Riley putain! si je te dis qu’il y a rien avec cette fille y’a rien ! pourquoi je te mentirais vu qu’on est plus ensemble”

Hey merde ! Voila… elle a su m’énervais, tout ce que je ne voulais pas. Je quitte alors à mon tour ce banc qu’elle a rejoint il y a peu. Je remarque ses mouvements répétitif au niveau de ses poignets, mais j’essai de me concentrer sur autre chose qu’elle pour retrouver mon calme.

Pourquoi elle me rend fou comme ça? elle peut pas se contentais de me dire pourquoi elle est là?  Je retourne m’assoir sur le banc, attrapant mes cheveux dans mes mains. Il ne faut surtout pas que je craque, ni que je fasse une crise de nerf, c’était pas du tout le moment, au pire j’aurai le reste de la nuit pour cela. Pour le moment, mon problème était juste à mes côtés, fallait que je trouve une solution pour qu’elle redevienne elle même et pas cette drogué dépendante qu’elle semble être sous mes yeux.

“Arrête un peu de dire des énormités plus grosses que moi ça me ferait plaisir ça Josh!"

Si elle savait combien cela me coûte justement de la jetais dans les bras de cet enfoiré, sachant qu’il serait bien meilleure que moi pour l'aider à redevenir elle même. Car même si c’est le pire des enculés que je connais, une chose est sûr, c’est qu’il ne fera pas de mal à Riley. Bien au contraire, puis il faut pas se leurrer, après tout ce que nous avons vécue elle et moi, elle n’a jamais été foutu de le mettre de côté ou de le repoussait de sa vie pour moi, alors elle doit forcément cacher des sentiments… de honte ou je ne sais quoi.

"Ne me parle surtout pas de Micah!"

Je relève la tête dans sa direction, elle hausse monter le ton? s’agacer? non mais sérieusement? j’ai vraiment l’impression qu’elle se fout de ma gueule avec ce gars ! Je fronce une nouvelle fois les sourcils en la regardant.

“Arrête de te foutre de moi Riley, on sait très bien toi comme moi que tu iras le voir, dès que tu en aura l'occasion. C’est ce que tu as toujours fais dès que ça n'allait pas entre nous! Alors toi alors de me saoulais avec lui”

Je me lève du banc d’un bond, certe, j’ai fais mon Mea Culpa, mais maintenant j’en ai plus qu’assez qu’on se fiche ouvertement de moi. Puis je suis déjà énervé de base, je pense que là c’était la goutte en trop finalement.
J’ai envie de taper sur quelque chose, de me défouler, d’évacuer ce trop plein, mais surement pas sur elle, non par contre si un petit enfoiré pouvait passer dans le coin ça m'arrangerait pas mal !

Mais loin de m’attendre à ce qu’elle fasse ce geste, Riley s’approche de moi, déposant ses mains sur mon visage, m'obligeant à la regardait. Je soupire… fixant malgré tout ailleurs que ses yeux, avant qu’elle ne prenne la parole.

"Josh Dusters... Tu es beaucoup de choses. Mais tu es loin d'être un bon à rien, et ne crois surtout pas les paroles de ton idiot de père, qui pense tout savoir à la vie, mais qui n'a pas su voir qu'il avait un fils formidable. Ne crois rien de ce que mon démon pourrait te dire."

Que dire à part que ses petites caresse sur mes joues me calme peu à peu. Je ne sais pas si elle a raison ou tort de dire de telle chose, car j’ai toujours cru mon père dans ce qu’il me disait, sinon aujourd’hui je ne serais pas ainsi, alors comment en douter aujourd’hui? Je fixe son regard cette fois, avec cette foutu envie de l'embrasser que j’essai de contenir, car ce n’est surement pas le moment de faire ça. Je remonte ma main jusqu’à sa joue une fois que ma colère semble canalisé, puis je lui adresse un fin sourire.
Quand je cesse ma caresse, j’attrape doucement sa main dans la mienne.

“Dis moi où tu vis que je te dépose. Tu as l’air crevé. Tu ferais bien de rentrer te reposais, on aura toute l'occasion que l’on veut de se revoir pour se crier dessus une fois de plus.”

J’essai de sourire, mais je suis pas sûr d’y parvenir. Cette dispute m’a épuisé, à moins que ce soit cette monté en pression ou si soudainement arrivé que repartie grâce aux caresse de Miss Riley… mon ex petite amie… qui ne devrais surement pas réveiller tous ces sentiments différent en moi. Haine, amour, colère… pourquoi la barrière est elle si fragile entre tous ces sentiments?


Voir le profil de l'utilisateur
Riley Lawrence
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: Célibataire
Je suis un(e) Renégat
et Membre Glee Club
Féminin
Messages : 1197

Lun 1 Oct - 17:11

Tu me fais chier là Riley putain! si je te dis qu’il y a rien avec cette fille y’a rien ! pourquoi je te mentirais vu qu’on est plus ensemble”

S'en était trop; toute la patience que Riley avait tenté de mettre de côté s'envola, et le paquet de nerfs qui était formé de son manque de drogues et celui du manque de l'amour de sa vie éclata ,

"MOI je te fais chier JOSH DUSTER ???? Toi tu te permets de me dire ça après t'être bien foutu de moi, au point de me demander en mariage et pour que je te retrouve après en train d'étaler ma vie privée, genre elle était vierge et collée à une pétasse ? Tu te permets de me sortir ça après avoir ruiné littéralement ma vie ? Ca suffisait pas un père absent, une mère en prison il fallait que toi, le seul à qui j'ai été assez bête pour mettre tout l'amour et la confiance qui me restait foute tout en l'air? Alors excuse moi d'égratigner ton orgueil en remettant ta sincérité en cause...!!"

Le rouge lui était monté aux joues, et elle sentait son visage en feu. Elle était passée du calme à la tempête en une fraction de seconde, et en avait perdu tout son souffle. Le manque qu'elle ressentait se fit plus hardu encore et cela lui tiraillait les tripes tellement elle avait mal.

Impossible de rester calme, et c'était également valable pour Josh, qui commençait clairement à s'impatienter, relevant la tête vers elle, lui jetant des yeux furibonds. Mais il avait abordé le sujet Micah, et elle avait un paquet de rancune contre le blondinet, qui n'avait pas pu s'abstenir de respecter la douleur infernale que Riley avait ressentit lorsque tout s'était brisé en elle. Alors, quand Josh lui rétorqua,

“Arrête de te foutre de moi Riley, on sait très bien toi comme moi que tu iras le voir, dès que tu en aura l'occasion. C’est ce que tu as toujours fais dès que ça n'allait pas entre nous! Alors toi alors de me saoulais avec lui”

Riley était loin d'avoir les idées assez claires sur la question pour pouvoir peser le pour et le contre de sa réponse. Quand Josh e leva d'un bond lui jetant cette horreur au visage, elle s'empourpra de nouveau et s'avança vers lui, pleine de colère et de furie, et le gifla.

"Répète moi qui c'est foutu de qui ????? Moi je l'ai toujours considéré comme un ami, j'y peux rien s'il a prouvé clairement que ça n'était pas le cas à notre rupture, mais d'ou toi, le coureur de SFL tu peux me sortir ça?"

Essoufflée, le mal au ventre s'agrandissant, elle rabaissa son bras. La paume de sa main la brûlait mais moins encore que son ventre et ses yeux, qui s'emplissaient de larmes. Il n'aurait rien pu dire de plus insultant. Pour elle, il représentait absolument tout. Micah ou les autres... personne d'autre que Josh ne faisait son monde. ALors, elle se sentait blessée. Les idées plus lucides, moins empreintes de la surprise et de la douleur de revoir Josh, ainsi que du manque de produits dans ses veines, elle aurait pu réfléchir à deux fois. Penser que oui... Josh avait ses raisons et plus d'une que de dire ces choses maintenant.

Tremblante, et la sueur perlant à ses tempes, menaçant de se mélanger aux larmes qui couleraient bientôt, elle se redressa, quand elle entendit les sermons que s'adressaient Josh pour lui même. Crispé, son corps et ses muscles étaient tous raides. En une autre fraction de secondes, son coeur se fendit de nouveau, et d'une douceur contrastant avec le geste qu'elle venait d'avoir, elle s'approcha de lui, et l'entoura de ses mains.

C'était terriblement atroce que de le toucher, pire encore que celui de le gifler. La chaleur de sa joue, la douceur de sa peau, les sens de Riley étaient en éveil, et son être lui rappelait encore que ces gestes étaient terminés. Toujours haletante, Josh sembla s'apaiser peu à peu lui aussi. Il évitait son regard, et elle ne su définir si cela la soulageait ou non. C'était terrifiant en réalité.

Il apposa sa main sur sa joue, et tout son corps frissonna. Elle ferma les yeux un instant, se rappelant qu'elle adorait particulièrement quand il lui attrapait le visage entre ses deux mains.

“Dis moi où tu vis que je te dépose. Tu as l’air crevé. Tu ferais bien de rentrer te reposais, on aura toute l'occasion que l’on veut de se revoir pour se crier dessus une fois de plus.”

Oui c'était la chose la plus censée à faire, et le démon, qui jubilait de la gifle qu'elle venait d'asséner, semblait satisfait amplement de la situation pour le moment. L'ange sauta également sur l'occasion.

Le beau brun attrapa la main de Riley, qui manquait d'air à chaque contacts entre eux. Abattue, elle hocha de la tête pour signifier qu'elle était d'accord.

"J'sais pas, je devais retrouver une conne d'assistante sociale qui devait me ramener au campus. Ils m'ont donné une nouvelle chambre."

Elle esquissa un léger sourire aux derniers mots qu'il prononça.

"Hmm..."

Cela lui serait surement bénéfique de ne plus le revoir, mais au fond d'elle, bien que ça la déchirait, elle mourrait d'envie de le retrouver pour qu'ils se hurlent dessus, si ça pouvait amener Josh à lui caresser ne serait ce que le bout des doigts un instant.

*Mais non ma vieille... tu peux pas espérer ça au fond de toi...*

Et pourtant c'était le cas. Et plus encore.

Elle se décala de lui en se raclant la gorge, l'air gêné, et reporta le grattement de ses ongles sur ses poignets. Emboitant le pas à son ex, elle se surpris à détailler son dos. Il était beau. Ridicule ! Elle remua le visage, et ils montèrent tous deux dans le bus qui les ramena au city college, passant devant bon nombre d'endroits ou ils s'étaient retrouvés ensemble. Partageant des moments de bonheur loin désormais. De temps à autres, elle lui jetait des coups d'oeil. Etait-il encore en colère? Et elle ?

Pour l'heure, elle était simplement épuisée. Il avait raison. Etrangement, malgré le manque, elle décela pour la première fois depuis longtemps une faim. Cela devait être sa présence, bien qu'elle ne le reconnaitrait pas. Il la ramenait à la vie.

Se dirigeant vers son dortoir, son ventre se mit à gronder bruyamment, ce qui la fit rougir comme avant. Elle sourit doucement, puis masqua sa gêne. Ils allaient monter quand ils croisèrent un groupe de bons amis à Josh.

"Josh?? C'est?? Riley ?? Sérieux, ça fait trop plaisir de te voir même si .. waaa va faire un stage chez macdo et empiffre toi !"


Voir le profil de l'utilisateur
Josh Dusters
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre: De l’équipe de Football US
✘ Je fais partie de la fraternité: Delta
Membre des DELTA
et de L'équipe de Foot
Masculin
Messages : 679

Mer 3 Oct - 16:23
Josh & Riley
"Revenir en.. non.. de force!"

"MOI je te fais chier JOSH DUSTER ???? Toi tu te permets de me dire ça après t'être bien foutu de moi, au point de me demander en mariage et pour que je te retrouve après en train d'étaler ma vie privée, genre elle était vierge et collée à une pétasse ? Tu te permets de me sortir ça après avoir ruiné littéralement ma vie ? Ca suffisait pas un père absent, une mère en prison il fallait que toi, le seul à qui j'ai été assez bête pour mettre tout l'amour et la confiance qui me restait foute tout en l'air? Alors excuse moi d'égratigner ton orgueil en remettant ta sincérité en cause...!!"

Voilà qu’elle lâchait son sac, bonne ou mauvaise chose, j’imagine que cela ne pouvait pas lui faire de mal. Même si certaine paroles pourraient être crue et cruel, je suis sur que pour un début de thérapie cela pourrait être pas mal. Enfin qu’es que j’en sais après tout, je ne suis pas Psy, juste que j’ai blessé cette fille en face de moi et qu’elle déverse enfin sa colère.

Le soucis étant que l’on toucher à un point sensible désormais, notre histoire, ou plutôt notre séparation et parmis tout cela… Micah. rien que son prénom à toujours su me mettre les nerfs en pelotte et aujourd’hui encore malgré que nous ne somme plus ensemble.

"Répète moi qui c'est foutu de qui ????? Moi je l'ai toujours considéré comme un ami, j'y peux rien s'il a prouvé clairement que ça n'était pas le cas à notre rupture, mais d'où toi, le coureur de SFL tu peux me sortir ça?"

“Un ami… c’est ça ouai”

J’étais désormais debout, les nerfs m’ayant forcer à quitter le banc où nous étions et ou Riley ne semblait vraiment pas en forme. la haine, la colère, son retour, tout cela n’annonce rien de bon, pire qu’un mauvais cocktail…
Puis ses mains me calme, m’apaise, nos regards se croisent et je sens que mon sang cesse de bouillir. Elle a toujours su m'apaiser, je n’ai jamais vraiment compris comment, mais avec Riley tout était différent… tellement différent.

Quand nous semblons beaucoup plus apaisé, je lui propose de la reconduire jusque chez elle, ou ou elle souhaitera, bien que je croise les doigts pour que ce ne soit pas chez l’autre enculer que nous venons d’évoquer.

"J'sais pas, je devais retrouver une conne d'assistante sociale qui devait me ramener au campus. Ils m'ont donné une nouvelle chambre."

Je la tiens par la main, incapable d’analyser tout ce qui se passe à l’intérieur de moi, c’est un tsunami de sentiment, bon comme mauvais, je crains le pire une fois que je me retrouverais seul. J’avance en réfléchissant à quoi faire d’elle, la panique m'envahit en imaginant la laissait seule.

Durant tout le trajet jusqu’au City college, je me posais mille questions sans réponse pour le moment, j’essayais de trouver cent solution à lui proposait… pourquoi tout cela est si compliqué? il suffirait peut être que je l’embrasse, comme mes pulsions me le recommande… suffir à quoi espèce de crétin? à la refermait sur elle même? à la faire prendre la suite? je suis vraiment débile !

Je la regarde par moment, à d’autre nos regards se trouvent, un petit sourire timide s’échangent… et puis quoi? ou es que nous en serons demain? Lorsque le bus s’arrête, c’est un immense soulagement, surtout psychologique, même si je n’ai toujours pas de solution à ce que je vais faire d’elle.

“On fait comment du coup? car elle va plus être là l’assistante social vu l’heure si?”

Je regarde rapidement ma montre, j’ai des doutes sur les horaires des bureaux scolaire, c’est à ce même moment qu’un groupe de pote, nous interpelles, disons que je ne les aient pas du tout vu arriver.

"Josh?? C'est?? Riley ?? Sérieux, ça fait trop plaisir de te voir même si .. waaa va faire un stage chez macdo et empiffre toi !"

Je leur adresse un fin sourire, avant de poser rapidement mon regard sur Riley. Il est vrai qu’elle a perdu pas mal de kilos, impossible de le cachait, même son visage est un peu creuser. J’avance, leur serraient la main, tranquillement, bien loin du Josh sur-énervé que Riley à croiser tout à l’heure.

“t’étais pas partie ? on te voyais plus sur le campus”

“ On a du se taper le pauvre josh qui errer tout seul hein frangin”

Logan m’attrape avec son bras autour de la nuque, m’attirant vers lui pour venir remuer ma coupe de cheveux, je le repousse amicalement.

“Fou la paix Log’”

Je souris, pouf de rire quand Aiden rajoute sa touche perso

“Comme une âme en peine”

Je remue la tête, puis reprend la main de Riley pour l'éloigner du petit troupeau.

“Allez poussez vous, on se vois ce soir de toute façon”

“ça marche fréro”

Logan me tend la main, je lui sers, tapote le dos du second et m’éloigne tranquillement.

“Désolé… pour ça…”

Je suis gêné et je ne sais même pas pourquoi. Je passe ma main dans mes cheveux, avant d’ouvrir la porte pour qu’elle puisse entrer.

“Si elle est pas là, l’assistante social, tu peux venir à la confrérie, je te prêterais ma chambre, enfin… si tu veux”


Voir le profil de l'utilisateur
Riley Lawrence
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: Célibataire
Je suis un(e) Renégat
et Membre Glee Club
Féminin
Messages : 1197

Mer 3 Oct - 17:26

“Un ami… c’est ça ouai”

Toujours sur les dents, je venais de lui asséner une gifle monumentale et je ne su définir si ça m'avais soulagé ou plus blessé encore. J'acquiesçais, les yeux envoyant des flammes tout autour de moi,

"Ouai un ami, tu sais ce qu'April et toi vous savez pas être?!"

Vlan, le pic avait été lancé, mais je n'avait pas pu me retenir, et plus les secondes s'écoulaient plus je sentais la rage se disséminer à travers toute mes veines et artères, comme si ce qui me faisait tenir debout actuellement était cette colère démesurée. Le pire, c'est que je ne prêtais même pas attention à ce qu'il pouvait répondre. Je n'étais pas dupe, j'étais bel et bien présente à cette soirée d'intégration, et chaque parole, chaque rictus, chacune de leurs attitudes étaient ancrées en moi. C'était ce qui m'avais fait disparaitre. Alors il n'allait pas me mener par le bout du nez et tourner la chose à son avantage vis à vis de Micah. Il n'avait jamais pu supporter le blondinet. Pourtant, je ne pensais pas lui avoir donné de quoi s'inquiéter à son propos...

Finalement, lui comme moi nous apaisons lorsque j'apposais mes mains de parts et d'autres de son visage. C'était douloureux comme geste, plus que cette gifle que je venais de donner. Mais ça me rappelais avant. Et avant était tellement bon et beau. Je l'observais un peu, puis finissais par baisser le regard. Il me prit la main, et je reçut quelques décharges électriques délicieuses. Pourtant je m'obligeais à rester dans mon état d'esprit. Il me faudrait de la drogue rapidement à ce niveau là.

C'était un peu bizarre comme sensations, de me trouver là dans ce bus, avec lui près de moi, ne me lâchant pas la main. ET je n'osais pas la reprendre, malgré les maugréations de mon démon qui sautait toujours sur mon épaule. Malgré la douleur que cela insinuait en moi, quelque part j'avais besoin de cette souffrance qui semblait remplacer ce dont j'avais tant besoin... Quelques regards, avant j'aurais fondu, et parfois, je le dévisageais quand il regardait par la fenêtre. Il devait sentir mon regard sur lui... Il semblait... Lui et si différent à la fois.

Le crissement des pneus sur le bitume annonça l'arrêt du bus qui se stoppa devant ce bâtiment trop connu de ma part. Aucune joie de retrouver tout ça, ce monde autour de moi. Il appartenait au passé, voir aux flammes dans lesquelles j'avais jeté tout ce que j'avais pu.

“On fait comment du coup? car elle va plus être là l’assistante social vu l’heure si?”

Nous venions de descendre pour rejoindre le trottoir. Je levais les yeux au ciel. Être considérée comme une gamine qui doit se justifier de tout, j'en avais passé l'âge, il y avait bien longtemps que j'avais des responsabilités. Je soufflais bruyamment ,

"Pff Je vais devoir l'appeler..." Je grommelais, et demandais, en sortant une carte du contact que j'avais soigneusement évité à mon arrivée. "Heum... j'peux emprunter ton téléphone stp ?"


Nous avancions et c'est à cet instant qu'une voix nous interpella, alors que je réceptionnais le téléphone de mon ex petit ami. Je marmonnais un merci et m'évertuais à regarder ailleurs. Les remarques sur mon corps qui autrefois était moqué pour ses rondeurs avaient été changé en mange plus. On ne satisfaisait jamais personne. Et le physique n'épargnait pas les peines d ecoeur. Je sentis le visage de Josh se baisser vers moi, comme s'il réalisait les paroles de ses amis.

“t’étais pas partie ? on te voyais plus sur le campus”

“ On a du se taper le pauvre josh qui errer tout seul hein frangin”

"Hmpf, j'suis sure qu'il a trouvé de la compagnie" Rajoutais-je ironique.

J'aimais bien Logan avant. Je le voyais un peu comme un grand frère. Mais je m'étais surement trompée sur son compte aussi. Le bras le long de mon corps, je tenais le téléphone de Josh. Ce dernier avait été attrapé par son ami, et pinçais mes lèvres. Autrefois, ça m'aurait un peu amusé. Aujourd'hui, c'était différent.

“Fou la paix Log’”

Je souris un peu plus lorsque Josh sortit cette phrase, et je ne pus retenir mes lèvres de s'étirer. Finalement, il y avait des choses qui n'avaient pas changé, et .. je du reconnaitre que c'était agréable à voir.

Aiden je crois, rajouta

“Comme une âme en peine”

Le regard perdu, naviguant d'une tête à l'autre, je sursautais légèrement quand le brun m'attrapa de nouveau la main, m'incitant à le suivre dans sa direction. Il salua ses amis, et je leur adressais un signe de tête.

“Allez poussez vous, on se vois ce soir de toute façon”

“ça marche fréro”

Ils échangèrent un aurevoir et nous repartimes dans la direction opposée. J'entendis lointainement

“Désolé… pour ça…”

Moi qui avais cruellement besoin de drogue, je serrais un peu plus fortement la main de Josh, sans vraiment m'en apercevoir, tandis que l'autre gardait le téléphone entre mes doigts serrés.

"Désolée pourquoi au juste ?!" Il avait des raisons d'être désolé, mais pas celle de croiser ses amis. Je secouais doucement le visage de gauche à droite, "Pour ca... tu n'as pas à l'être et puis... j'aimais bien Logan."

Nous arrvames devant la porte du batiment administratif, que Josh poussa. Il allait venir jusqu'ou avec moi ?

“Si elle est pas là, l’assistante social, tu peux venir à la confrérie, je te prêterais ma chambre, enfin… si tu veux”

Retourner à la fraternité ? Cette maison ou tout mon monde s'était écroulé ? Je m'immobilisais et devenais un peu plus blême. J'essayais un sourire, mais il resta crispé.

"Ho euh.. c'est cool mais je crois pas que heu.." Je ne terminais pas ma phrase, comme quand j'avais rencontré Josh pour la toute première fois, je savais qu'il trouvait ca agaçant et mignon à la fois, mais la je ne le faisais pas exprès, il me prenait au dépourvu, et avançait. Je priais en silence pour qu'il y ait encore quelqu'un. Mais tous les bureaux étaient fermés. Je réajustais mon sac à dos sur mes épaules. Et me tournais vers Josh.

"Je euh, je crois pas que ça soit une bonne idée, et j'ai pas envie de retourner dans... enfin là bas tu vois?"

Je sentis le diablotin s'éveiller encore,

* La bas, y aura peut -être ce que tu recherches, non?*

Je fis donc volte face sans même attendre la réponse de Josh, et mis un doigt en l'air en posant le téléphone contre mon oreille. En une fraction de seconde, l'envie de drogue et le diable m'avait convaincu malgré le fait que je savais qu'au fond je vomissais l'idée même que de remettre le pied là bas. Je m'entretins avec l'assistante sociale, du formuler des excuses pour ne pas l'avoir attendu et du lui passer Josh aussi pour qu'il atteste de sa présence et de l'adresse ou il me conduisait. Elle viendrait me récupérer un peu plus tard dans la soirée, car elle était occupée. Je dormirais donc dans la résidence, mais en attendant je devais suivre Josh. Il avait très bien parlé au téléphone, on aurait pu lui donner le bon dieu sans confessions!

Il rangea son téléphone, et le couloir du batiment s'éteint d'un coup. Je soupirais. La sueur perlait sur mes temps, le manque avait de nouveau atteint son paroxysme. Je frôlais le bras de Josh, et avant de ne faire une autre erreur pour une autre sorte de manque ressentie depuis un an maintenant, je me tournais,

"Merci... pour l'aide."

Ma voix était morne. Grave aussi. Aucune envie d'aller là bas, et j'imaginais qu'il pouvait le comprendre facilement, non ? Pourtant, je venais de refouler une forte envie de l'embrasser, et je réalisais que malgré ce qu'il m'avait fait, j'avais besoin de rester près de lui, cela me soulageais presque autant que ça m'énervais.

Un peu trop rapidement à mon gout, nous arrivames devant leur maison des Deltas. Je les haissais tous. La maison des Omégas n'étaient pas loin, et Micah avec, ce qui accentua ma mauvaise humeur. C'était étrange depuis que nous avions arêté de nous disputer, ni l'un ni l'autre ne semblait savoir quoi dire, ce qui engendrait une sorte de malaise.

"Je crois que c'était pas une bonne idée en fait de venir ici, tu sais quoi, je vais aller attendre cette idiote d'assistante ailleurs!"

Je déviais le regard vers un groupe de garçons. Je les craignais tous maintenant, je savais de quoi était fait un garçon. Mensonge manipulation, idées perverses.. Je reculais un peu, et cherchais Josh du regard. Il y a un an, je n'aurais jamais cru ça possible de sa part. Le manque rejaillit une nouvelle fois, tambourinant mes tympans. C'était douloureux, et je grimaçais.

"Hmmm... j'ai mal!"
Finis-je par avouer, me tenant la tête, mais au final, j'avais mal partout.

Voir le profil de l'utilisateur
Josh Dusters
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre: De l’équipe de Football US
✘ Je fais partie de la fraternité: Delta
Membre des DELTA
et de L'équipe de Foot
Masculin
Messages : 679

Jeu 4 Oct - 11:43
Josh & Riley
"Revenir en.. non.. de force!"

De la gifle à la tendresse… il n’y a qu’un pas, mais cela m’avais secouer. Je n’étais plus rien pour elle, alors pourquoi continuer à être jaloux de cet enfoiré de merde? es que j'espère toujours qu’elle reviendra? ou es juste pour ne pas qu’elle se jette dans ces bras à lui? et si demain je les croisaient mains dans la main?

Je secoue la tête, non non, impossible ! jamais, moi vivant je ne laisserais faire une chose pareil, il serait bien trop fière de pouvoir la baladait à son bras, je suis même sûr qu’il se servirait d’elle comme d’un trophé chaque fois qu’il me croiserais…

Heureusement que ce foutu trajet en bus touche à sa fin, car franchement, je pouvais encore, sans problème, me faire une dizaine de film à la sauce Micah et Riley.

Pour changer d’idée, de pensée, bref de ce que vous voulez, j’essai d’en savoir plus sur la procédure qu’elle doit suivre si l’assistante social à déjà quitter l’université, mais j’ai l’impression qu’elle n’en sais pas plus que moi.

"Pff Je vais devoir l'appeler..."

ah Ok!”

"Heum... j'peux emprunter ton téléphone stp ?"

“Ouai bien sur”

J’étais entrain de le sortir de ma poche et de lui donnait, quand nous sommes interrompue par mon groupe de pote. Enfin… c’était mon groupe de pote le plus soudé que j’ai eu jusqu’à ce jour, mais depuis ma rupture… autant dire que je leur aient fait pas mal d’infidélité, à croire que c’est mon domaine dernièrement. Mais immédiatement je suis pris de remord devant leur accueil… ils n’ont pas changer de comportement vis à vis de moi, je fais toujours partie des leurs et ça… même si je ne le montre pas, ça me touche du plus profond de moi même.

“t’étais pas partie ? on te voyais plus sur le campus”

“ On a du se taper le pauvre josh qui errer tout seul hein frangin”

"Hmpf, j'suis sûre qu'il a trouvé de la compagnie"

Je pose rapidement mon regard sur elle, un reproche? encore? Je me demande pendant un court instant si elle me pardonnera un jour, ou si je ferais mieux de tourner la page… cette page si difficile à tourner tellement j’aime cette fille. Heureusement, Logan et sa troupe parviennent tout de même à reprendre mon attention et a me faire sourire.

J’essaie d’écourter ce moment, même si je me rend compte que leur présence me fais du bien et que je resterais bien avec eux pour faire le plein d’onde positive. J’ai été combien de temps sans leur compagnie? presque un an? à les évitaient presque tous les jours pour rejoindre ce groupe de connard des sale quartiers. Quelque part tant mieux, car sans tout cela je n’aurais peut être pas croiser Riley aujourd’hui.


"Désolée pourquoi au juste ?!"
"Pour ca... tu n'as pas à l'être et puis... j'aimais bien Logan."


“Tu l’aimais bien? qu’es qui à changer?”

Je l’interroge du regard alors qu’elle s’arrête devant la porte du bâtiment, j’aimerais pouvoir lire dans sa tête comme je le voudrais, mais malheureusement je n’ai pas ce don.

Je lui ouvre la porte du bâtiment, tout en lui proposant une alternative si elle venait à se retrouver sans chambre pour la nuit, même si une fois dite, ma proposition me semble totalement stupide et déplacer. Parfois je les mérite les baffes…

"Ho euh.. c'est cool mais je crois pas que heu.."

“Je te propose c’est tout….”

Nous entrons à l’intérieur, mais rapidement nous nous rendons compte que tout est fermé, et que personne ne semble être dans le coin. Je toque malgré tout à une porte, mais celle ci est verrouillé. J’entend alors la voix de Riley.

"Je euh, je crois pas que ça soit une bonne idée, et j'ai pas envie de retourner dans... enfin là bas tu vois?"

Je me tourne vers elle et remue la tête de haut en bas.

“Ouai… je comprend”

Je n’insiste pas, à quoi bon de toute façon. Elle se sert alors de mon téléphone pour prendre contact avec l’assistante social de l’université qui semble pas très ravie de l’heure à laquelle Riley la contact enfin. Elle devait être attendue bien plus tôt que cela, mais apparemment notre étudiante avait eu d’autre projet plus important…. pas que des bons d’ailleurs.

J’attrape le téléphone à mon tour quand la femme a l’autre bout souhaite des informations sur le lieu où récupérer mon ex petite amie. Je l’informe de l’adresse, écoute ses recommandations, puis raccroche une fois que tout est en ordre.

“Bon bah voilà… on y va du coup?”

Elle ne semblait pas super ravie à l’idée de devoir se rendre à la confrérie, mais désormais nous n’avions plus trop de choix, car l'assistante social devait nous y rejoindre dans quelques heures.

"Merci... pour l'aide."

“Me remercie pas, c’est normal”

Puis être avec elle me plaisait vraiment beaucoup. cela me faisait repenser à ces premières fois ou nous nous croisions un peu n’importe ou, que ce soit en ville ou dans l’enceinte de l’université. Un petit rictus prend forme sur mes lèvres, alors que nous avançons dans le calme et la nuit qui commence à tomber doucement sur la ville.

Une fois face à la maison des Deltas, le comportement de Riley change une fois de plus. Elle semble prise de suée, je remarque d’infime gouttelettes sur son front et son visage pâle.

"Je crois que c'était pas une bonne idée en fait de venir ici, tu sais quoi, je vais aller attendre cette idiote d'assistante ailleurs!"

“Tu veux qu’on l’a rappelle?”

Puis je la vois se replier sur elle même, les mains sur sa tête.

"Hmmm... j'ai mal!"

J’avance vers elle, venant poser ma main sur le haut de son dos.

“ça va? tu veux que je vais te cherchais un médicament?”

mais j’ai l’impression que plus je la regarde, plus son état se dégrade. Es qu’elle ferait une crise de manque?

“Riley?”

je tente d’attirer son attention avant de reprendre.

“Tu veux quelque chose? t’as vraiment pas l’air bien”


Voir le profil de l'utilisateur
Riley Lawrence
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre:
✘ Je fais partie de la fraternité: Célibataire
Je suis un(e) Renégat
et Membre Glee Club
Féminin
Messages : 1197

Ven 5 Oct - 15:01

“Tu l’aimais bien? qu’es qui à changer?”

Nous venions de croiser un groupe de deltas, amis de Josh. Trainait-il encore avec eux? Ho, et puis, qu'est ce que je pouvais en avoir bien à faire qu'il les voit, eux ou d'autres? Oui, mais s'il traine avec eux, il doit continuer à voir April, avec qu'il sévertuait à me dire qu'il ne s'était absolument rien passé... Rien passé ne serait pas ma définition de cette soirée maudite. Je lançais, l'air de rien, que j'aimais bien Logan, évoquant cette affection au passé. Josh releva ses sourcils et se stoppa devant la porte du batiment.

"J'en sais rien" répondis-je en haussant les épaules. "Moi plus qu'eux j'imagine. Je ne suis plus Riley."

Cette façon que j'avais de lui répondre avec autant de sincérité m'exaspérait et pourtant je ne pouvais pas faire autrement.

Nous nous mîmes à avancer dans les locaux de cette structure qui ne m'avait pas vraiment manqué, mais je devais reconnaitre qu'au fond, très très loin je ne savais ou, il y avait un pincement qui me rappelait combien j'aimais ces murs réconfortants et protecteurs pour moi.

Josh émit alors l'idée saugrenue de me proposer de venir chez lui. Je pâlis surement à cette idée, et je lui fis remarquer que je ne pensais pas que c'était une bonne option. Il répondit mollement,

“Je te propose c’est tout….” Puis, un peu dépité , il remua le visage... “Ouai… je comprend”

Je soufflais puis soupirais d'emblée. Ca n'était pas évident d'être en sa présence, ça me torturais autant que ça me soulageais. Un vrai dilemme intérieur.

Espérant trouver une âme vivante qui me ferait patienter pour me donner la clef de ma chambre, je du reconnaitre que je n'avais pas d'autres choix que d'accepter sa proposition. Ouille... j'aurais peut-être mieux fait de ne pas m'évincer à mon arrivée... Mais voilà c'était fait. Je passais un appel à l'assistante, qui me passa une sorte de savon, puis je du passer le combiné à Josh. Il me regardait de temps à autres, hochant la tête et donnant des informations à cette femme. Je grimaçais quand il raccrocha,

“Bon bah voilà… on y va du coup?”


"Puisqu'il le faut" soufflais-je de nouveau. A la vérité un petit être au fond de moi sautait de joie. Mais je le repoussais du plus loin de que je le pus par la force de mon esprit. Je remerciais Josh, ce à quoi il répondit,

“Me remercie pas, c’est normal”

J'essayais un sourire, mais ce fut plus un brouillon de rictus qu'autre chose.

*T'en as besoin!" me hurla le démon, qui manifestait mon besoin profond de drogues.
Et plus nous avancions plus j'avais l'impression que Josh marchait d'un pas plus léger que lors de notre rencontre sur la plage. tandis que mon manque de tout s'accentuait.

Arrivés devant la maison, une foule de souvenirs bons et mauvais remontèrent à la surface. Une boule se forma au niveau de ma gorge, et ma tête me lança, comme chacun de mes membres. Tremblante, j'émis le fait que j'aurais du suivre mon instinct et ne pas venir.

“Tu veux qu’on l’a rappelle?”

Je venais de prendre ma tête entre mes mains, j'allais imploser de l'intérieur si je ne prenais pas quelque chose, un truc, maintenant. Je ne pu retenir ma douleur, mais je manifestais en même temps une réponse à sa question

"Non, ça va aller..." J'étais plus forte que ça mais plus faible que le manque.

“ça va? tu veux que je vais te cherchais un médicament?”

J'explosais, les yeux révulsés,

"C'est pas un cachet que je veux, c'est ce dont j'ai BESOIN! TU SAIS DE QUOI JAI BESOIN NON? J'en veux"

“Riley?”

Je devenais incontrôlable, et je savais au fond de moi quand j'étais comme ça, que je ne réussirais jamais à sortir de ce trou dans lequel je m'étais fourrée moi même, comme une grande! Je trépignais, empoignais mes cheveux, quand Josh posa sa main sur le haut de mon dos ce qui me fit sursauter.

“Tu veux quelque chose? t’as vraiment pas l’air bien”

"TU CROIS ?!" je faillis m'étrangler, puis essayais d'inspirer.

"J'EN AI BESOIN" Je n'avais même pas prêté attention aux autres, tout ce qui m'importait était mon besoin à moi, la drogue rendait dépendant, mauvais, égoiste, et faisait ressortir le pire en tout être humain.

Je lançais un regard furibond au beau brun, il me semblait que dans cet état j'étais pire qu'absente.

"J'EN VEUX" répétais-je, alors que Josh me tirait par le bras.

Il me fit traverser la maison qui me sortait par les yeux, et m'emmena en quatrième vitesse dans la salle de bain

"ET j'ai pas besoin d'une douche!!" ajoutais-je méprisante,

Je sursautais quand il me passa le gant sur le visage, et remuais la tête en signe de contestation, mais ne me reculais pas pour autant. Vidée par mes cris et protestations, je le regardais faire, le regard faible.

*Arrête de lutter Riley. La seule drogue dont t'ais besoin c'est lui!" Me souffla l'ange qui avait pris des allures démoniaques à son tour.

Je remuais le visage, me mordais la lèvre, et sans qu'il ne s'y attende, apposais ma bouche contre la sienne. QUand il essaya de contester, je le suppliais en gémissant.

"S'il te plais" répétais-je, " ca changera rien" je l'embrassais à la fin de chaque phrase décollant à peine mes lèvres , "Mais s'il te plais, j'ai besoin...de toi la maintenant." Chacun de mes baisers que je lui donnais me transperçais et je goutais à son odeur un peu plus profondément à chaque fois, ma main passant sur son visage, sur ses bras, et empoignant ses mains. Je regretterais mon attoitude mais je perdais la tête. Ou peut-être que je ne regretterais pas?

J'avais perdu le gout de ses lèvres depuis tellement longtemps...
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Dusters
avatar

Mieux me connaître
✘ Qui sont tes ami(e)s & tes ennemies:
✘ Je suis membre: De l’équipe de Football US
✘ Je fais partie de la fraternité: Delta
Membre des DELTA
et de L'équipe de Foot
Masculin
Messages : 679

Jeu 11 Oct - 16:02
Josh & Riley
"Revenir en.. non.. de force!"

Oh oui Riley était bien loin de celle qui m'avait quitté lors de cette soirée de fête pour la victoire de notre équipe de foot. Nous avions gagné oui c’est sur… mais le reste de ma soirée m’auras coûté tout ce que j’avais de plus cher dans ma vie et cela, je ne pouvais n’en vouloir qu’à moi même.

Pourtant je savais en prenant ce verre dans ma main, comment tout cela finirait. Enfin non, je ne vais pas non plus dire que j’ai foutu en l’air mon histoire par plaisir, mais… l’alcool ne m’a jamais fait devenir meilleur, bien au contraire, ça ressors le pire de moi, celui que j’étais avant, ce salop qui ne pensais qu’à sa gueule et qui blesser les personnes qui l’aimais.

Enfin maintenant le mal est fait, je n’ai plus qu’à constater les dégâts que j’ai provoqué depuis ce jour et voir Riley remettre en doute tant de chose, comme son amitié avec Logan ou d’autre personnes qu’elle appréciait me rendais fou.

Mais ce qui fut pire encore, c’est lorsqu’elle se mis à faire une crise de manque. Il ne me fallut pas longtemps pour l'identifier comme tel car j’ai déjà vu plusieurs de mes potes en faire par le passé et aussi… ces soit disant amis que je fréquentais depuis une bonne année maintenant.

"C'est pas un cachet que je veux, c'est ce dont j'ai BESOIN! TU SAIS DE QUOI JAI BESOIN NON? J'en veux"

Riley se met à crier, attirant des regards curieux autour de nous, mais qu’importe mon attention est tout à elle. Ma main dans son dos, j’essai de savoir si elle souhaite prendre un truc pour atténuer la douleur qu’elle semble ressentir, mais j’ai l’impression de faire bien pire que mieux finalement.

"TU CROIS ?!"
"J'EN AI BESOIN"


Elle criait de plus en plus fort, sa douleur devait vraiment être intense, car cela déformer son visage. Je l’attire avec moi, sans lui laissait donner son avis, pour qu’elle entre dans la maison ou une fois de plus, pas mal de curieux nous dévisage, imaginant surement qu’elle était entrain de me faire une crise de jalousie ou je ne sais quoi qui pourrais se passer dans un couple.

“Allez Riley… Suis moi, restons pas ici”

DAns les escaliers je dois presque la portée pour la rendre à l’étage. SEs cries envahisse la maison des Deltas, à ce moment je suis quand même dégoûtés que mes potes, mes frères ni s’y trouve pas ( logan, Aiden…) pour me filais un coup de main.

Une fois à l’étage, nous entrons dans la salle de bain ou je la repose enfin sur le sol, heureusement que nous n’étions pas tomber dans les escaliers, j’aurais sans doute pu la tuait.

"ET j'ai pas besoin d'une douche!!"

“Calme toi maintenant d’accord ! je fais ce que je peux pour t'aider, mais je suis pas magicien!”

Quel tête de mule, même quand j’arrive au niveau de son visage pour lui humidifier, espérant que sa crise se stoppera, elle tente a de multiple reprise d'arrêter mon geste, avant qu’enfin elle me laisse faire.

“Je sais que ce n’est pas de ça que tu as besoin, ou du moins que tu penses avoir besoin, mais il est hors de question que je t’en file”

Je ne sais pas par quel miracle elle parvient à se calmer, à se contrôler, mais quand je repose les yeux sur elle, ses mains entourent mon visage et ses lèvres se posent instantanément sur les miennes. Je recule un peu, attrapant ses mains pour qu’elle les retirent quand elle ouvre ou plutôt entrouvre la bouche.

"S'il te plait"  " ca changera rien"
"Mais s'il te plais, j'ai besoin...de toi la maintenant."


Comment résister à ses baisers? j’en suis incapable et pour cause, j’aime cette fille depuis notre première rencontre. ça c’est passé vite et pourtant quand mes yeux se sont poser sur elle, plus rien d’autre n’a plus jamais compté, mise à part la retrouvait et lui faire savoir l’amour que je lui portait. Dingue non… oui nous étions une histoire de dingue.

Alors je la laisse m’embrassais et mieux même… je l’embrasse à mon tour. Je sais au fond de moi que je devrais la repoussait, que j’agis comme quelqu’un qui profite de la faiblesse de l’autre pour obtenir ce qu’il veut mais… je n’irais pas plus loin c’est promis. Juste de la tendresse, juste des baisers… Oui Riley… laisse moi te montrer tout l’amour que je te porte, que je te porterais pour le restant de mes jours.

Mais cela c’était sans compter la bande d’abrutis qui a vu la scène au rez de chaussée.

Toc toc toc

“Hey ça va la dedans ! Josh? tu l’as tué ou quoi? on l’entend plus beuglé”

Je détache mes lèvres de celle de Riley, mon bras autour de sa taille, l’autre lui tenant la nuque, ma respiration est rapide, saccadé quand j’ouvre la bouche.

“Je… t'inquiètes Mathew… ça va je… je contrôle”

“Ok ça marche, j’vous laisse”

On l’entend descendre les escaliers en faisant passer l’information à ceux du bas. Mes yeux se posent de nouveau sur Riley, mon pouce venant caressait sa joue. je sais que tout va s'arrêter désormais, qu’elle va surement me haïr de l’avoir laisser faire… d’en avoir profiter.

“Ca… ca va mieux?”


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES
» Josh Price [TERMINE]
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» NOUVEAU COMMANDANT DE LA FORCE DE LA MINUSTAH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
San Francisco Life :: San Francisco :: ♣ Marina District :: ♥ Ocean Beach-
Sauter vers: